Culturissimo

Published on novembre 14th, 2017 | by MagMozaik

0

Histoire de déontologies contraires

Comment concilier liberté de la presse et devoir d’information responsable. Comment concilier déontologie de la presse et critique d’une presse qui ne vérifie pas ses informations? Tel était le débat houleux lancé lundi dernier par Michel Veunac concernant des articles publiés sur l’Hôtel du Palais dont on sait qu’il est en pleine mutation.

Jamais, de mémoire de Mozaik, nous n’avions vu Michel Veunac, Maire de Biarritz aussi blessé, attristé et en colère que ce lundi où toute la presse locale était conviée à assister au lynchage d’une journaliste devant ses collègues dont nous nous serions bien passé. Mais si la méthode reste contestable et peu élégante, si ladite journaliste défend son droit à ne pas révéler ses sources, ce que nous approuvons de toutes nos forces, si Michel Veunac aurait dû régler le désaccord en privé avec elle, il n’en reste pas moins que se pose un vrai dilemme quant au « bien informer » après moult vérifications. On le sait, l’Hôtel du Palais est en pleine évolution pour confier à un groupe hôtelier mondial d’excellence la lourde mission de maintenir l’établissement dans son statut de Palace renouvelé récemment. Pour évaluer un hôtel de cette sorte il existe deux types de classement. L’un, très rigoureux et sans appel, définit la catégorie Palace. L’autre, annuel, mesure les critères d’excellence de manière tout aussi drastique! c’est le Leading Quality Assurance. Quand on vous dit évaluations sévères, ce n’est pas un euphémisme! Si vous dîtes: « Bonjour monsieur, bienvenue à l’hôtel du palais », c’est bon mais si vous oubliez Hôtel du palais c’est tout faux! Si vous mettez 2mn 1 s pour présenter la carte au restaurant c’est tout faux! Vous n’avez que 2 mn, même si en réalité vous avez deux tables en même temps à servir!! Voyez le niveau!  Et tout à l’avenant. Il est donc impossible d’avoir 100% de bonnes évaluations dans ce genre de dispositif qui mesure la qualité des équipements et des services. Cette année, oh légèrement moins que l’an passé, notre hôtel a obtenu 77, 2% de bonnes notes-et non 66% avancés par notre consoeur-, ré-obtenant toutefois depuis déjà 10 mois son label Palace pour 5 ans. Pas mal pour un établissement qui génère quelques inquiétudes légitimes auprès de son personnel en ce contexte de nouvelle gestion à venir. Pour autant, ce personnel, soit 150 à 200 personnes, est régulièrement informé en priorité des négociations en cours avec de multiples groupes, dont Four Seasons, dont on devrait connaître l’issue en fin d’année.

Cela n’affecte en rien un personnel pour le moins stable, qui reste en moyenne 11 ans à l’Hôtel et dont le Turn Over, habituel dans les professions de l’hôtellerie et de la restauration, reste très en deçà de la moyenne nationale. 20 personnes l’an passé et 15 cette année, dont 2/3 d’employés, ont décidé de quitter le Palais pour de multiples raisons, personnelles le plus souvent. Quoi de plus normal? On s’attendrait même à davantage en ce contexte d’incertitudes! Autre critique formulée qui ne correspond pas exactement à la réalité: La qualité des services pâtirait de l’accueil croissant des groupes et séminaires et l’on braderait les prix. Réponse de la directrice: Les prix individuels ou groupes ont augmenté cette année et le service est le même pour tous, voire plus exigeant lorsqu’il s’agit d’accueillir des séminaires Dior ou Chanel. En saison basse tous les hôtels de luxe accueillent des groupes, condition sine qua non pour rester ouvert toute l’année. C’est donc une pratique habituelle à laquelle ne déroge pas l’Hôtel du Palais qui, dès avant la crise de 2009, pratiquait déjà ce type d’actions commerciales. Ce qui a par contre changé c’est le dynamisme nouveau qui anime ce ciblage entreprises avec toujours les mêmes critères d’excellence dans l’accueil et les prestations fournies.

Et demain? Les travaux extérieurs s’enclenchent de janvier à mai 2018 sans fermeture de l’hôtel: Piscine, jardin, terrasse et de nouveaux espaces créés. Tout sera rénové avec les meilleurs spécialistes dans chaque domaine d’intervention. La saison 2018 sera donc préservée. De décembre 2018 à 2020, sur quelque 18 mois, le bâtiment fera l’objet de rénovations pour rafraîchir les locaux et les mettre aux normes Palace sous la houlette de Pierre Yves Rochon., avec cette fois ci fermeture complète de l’établissement. Qu’on se rassure donc, l’Hôtel du palais se porte bien avec une progression nette de fréquentation par rapport à l’an passé, notamment d’une clientèle neuve à fort pourvoir d’achat qui afflue, des américains aux russes. Plus de 40% de hausse en terme de résultat brut d’exploitation qui plus est! Les bénéfices? Ils sont investis dans les projets de rénovation de l’hôtel. 2,3 millions d’euros ont été ainsi d’ores et déjà versés à cette fin. Reste la dernière critique: Le restaurant gastronomique a perdu une étoile. Cela n’est pas dû à une baisse de qualité mais bel et bien à un manque d’effectifs pour assurer de concert les groupes et la carte pour les individuels. Une baisse de régime désormais compensée et qui devrait permettre au restaurant de recouvrer cette fameuse étoile égarée pour cause de succès soudain et donc pas trop bien gérée de fait!

La vérité étant ainsi rétablie, reste l’épineux problème d’un règlement de comptes qui aurait dû se faire en privé. Si Michel Veunac dit avec raison qu’il est le premier à défendre la liberté de la presse pour peu que l’information soit responsable, il n’en est pas moins vrai qu’il ne peut demander à une journaliste de révéler en public ses sources, bases de notre déontologie, dût-il lui même produire ses propres sources que l’on ne saurait contester. Nous avons entendu une version qui nous paraît transparente et cohérente au vu des pièces fournies. Nous attendons la réponse de nos confrères incriminés, preuves à l’appui, sans préjuger de savoir qui a tort ou raison en cette délicate affaire qui engage l’image de la ville et de sa municipalité, mais plus encore le sort d’un personnel dont on comprend les inquiétudes néanmoins.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 41 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier