Coups de coeur

Published on août 2nd, 2016 | by MagMozaik

0

Florilège de femmes…de flammes?

L’oeuvre de Pierre Boué-Dubergé se vit en couleurs de flamboyances rares. Nous avons souvent parlé de ses chaos tumultueux organisés où les touches impétueuses de tonalités vives s’entrecroisent, s’entrechoquent, se chevauchent ou se posent comme de belles évidences en des séries d’inspirations multiples. Aujourd’hui il consacre un pan subtil de sa créativité aux femmes. Femmes aux douces rondeurs et simples robes gorgées de soleil et de rires…Femmes de dos ou de face? Nul ne sait! A chacun de s’approprier sa propre perception de féminités pudiques, troubles et mystérieuses, parfois diaphanes! Femmes évanescentes, éblouissantes, dont les corps ondulent à plusieurs, en une complicité dont nous percerons jamais le secret, telles des flammes dansantes échappées d’un improbable feu de liberté et de sensualité… Des femmes à rencontrer jusqu’au 31 août au Café Cosi, petit lieu d’élégance et de finesse, 7 rue Larralde à Biarritz.

A ma question très stupide : “Mais sont-elles de dos ou de face?” , l’artiste me répond avec une sourire amusé: “A toi de voir…” Et effectivement, derrière les apparences, se cachent bien des perceptions de réalités ou de rêves, en des regards à réinventer selon ses propres univers ! Visages et jambes en simples esquisses gardant bien des secrets ou carrément absents pour ne laisser en leur sillage que suggestions à travers les robes. Fesses opulentes ou hanches généreuses? A chacun de nourrir ces oeuvres de ses propres imaginaires ou fantasmes.

Et puis en contraste, d’autres toiles dont on n’ose plus classifier les styles (figuration abstraite???) tant l’artiste mélange avec dextérité les cartes de son propre jeu de talent. Une exposition lumineuse qui en annonce une seconde en septembre, exclusivement consacrée à ces bouts (ces petites flammes?) de femmes, Galerie Pili Taffernaberry.

Enfin le Café Cosi, que l’esthète golfeur planqué derrière l’artiste ne pouvait que choisir en écrin pour sertir ses femmes vaporeuses! Un lieu discret, à l’ombre d’une ruelle du centre ville, tout en délicatesse et succulences fines. A fréquenter de toute urgence pour ses saveurs raffinées!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Photos Mathieu CLERC et artiste.

This Post Has Been Viewed 80 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑