Expos

Published on octobre 14th, 2015 | by MagMozaik

0

Ezpel’Art, opus 2

Du 9 au 15 octobre Ezpel’art poursuit son exploration/découverte de magnifiques artistes en des séries hebdomadaires incroyablement complémentaires. Preuve en est la belle réunion de Stéphanie Gaona, peintre de l’incandescence, Coraline Coste, photographe aux subtils argentiques chargés de nostalgie et d’émotion fine à fleur de peau, et de Philagus qui redonne vie à de vieux matériaux recyclés, par on sait quelle imaginaire magique,  en sculptures insolentes de beauté et de pureté. Leur vernissage démontrait à quel point leur osmose est une évidence.

Stéphanie Gaona l'impétueuse

Nous ne saurions le cacher: l’artiste a été, le 2 octobre dernier, notre coup de coeur, comme une gifle magistrale et salutaire reçue ce soir là. Impossible de détourner le regard de ces arabesques picturales nerveuses et musicales comme des partitions à réinventer en palettes de couleurs vives. Il faut dire que Stéphanie trouve son inspiration dans la musique de G’Rom May, son compagnon, qui l’accompagne dans son processus de création pour l’amener à donner le meilleur de son imaginaire sur toile ou autre support. Le résultat est fulgurant de densité et de jaillissement dompté. Nous passerons bientôt une journée avec ces deux belles personnes en phase créative.

Coraline la subtile argentique

Douce, timide, gracile et fragile, telle apparait Coraline. Une image aux antipodes de son énergie et de son talent, fondé sur une extraordinaire connaissance des techniques photographiques, de l’argentique au numérique. Tout son art tient en son regard fin, racé et délicat, qu’elle distille en grains subtils. Un regard tendre, qui, à la manière d’un peintre, compose des scènes où l’instant furtif et nostalgique est saisi au vol, comme un objectif posé, avec pudeur, sur des pans de vie. Une machine à écrire, des lunettes, une plume ancienne… On se prend à imaginer l’écrivain, le romancier ou le journaliste fébrile que ces objets attendent de seconder dans ses élans d’écriture… Ou ces jeunes femmes saisies en brumes diaphanes comme si leurs pensées ou leur rêves se matérialisaient ainsi autour d’elles en instantanés curieusement vibrants de vie… Difficile d’exprimer combien l’oeuvre parfaitement chorégraphiée de Coraline Coste nous émeut! Des créations qui lui ressemblent, tout en force et nuances fines.

Réincarnation d'objets

Philagus maîtrise l’art unique de redonner une seconde vie aux objets métalliques hors d’usage. De banals produits utilitaires, ils se métamor-phosent en poissons, en libellules ou en robots dignes de Métropolis! Un imaginaire drôlatique et magique non dénué de fragments poétiques en superbes formes créatives et dynamiques.

Trois artistes dont le talent et la créativité se croisent en une scénographie précise qui valorise leurs oeuvres.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 162 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑