Coups de coeur

Published on janvier 11th, 2015 | by MagMozaik

1

Ecre.L’inf. disait ce bon Voltaire…

Ecrasons l’infâme… Voltaire désignait ainsi tous les ennemis de l’intolérance, de la barbarie, de la tyrannie religieuse et de l’insoutenable injustice! Que ses propos sont hélas aujourd’hui d’actualité, quand la liberté de parler, de polémiquer, de batailler en joutes oratoires nécessaires et utiles, de dire et se dire occupent une place vitale dans la défense de nos libertés d’expression ou de respecter celles des autres qui ne pensent pas comme nous ou ne croient pas comme nous! Dieu merci! Je suis athée! Les balles meurtrières ont elles eu raison du crayon ironique et caustique, ô combien salutaire, en ces temps où la pensée se formate au gré des idéologies ou des religions? Le sang versé dans l’ignominie froide et stupide recouvrira-t-il la fierté de se rebeller? L’exécution programmée de nos plus beaux talents sur papier nous empêchera-t-elle de rester droits dans nos bottes face à la haine visqueuse et lâche? Les propos, vos propos, qui suivent, nous donnent l’incroyable espoir et la flamboyante énergie de crier, de hurler NON! Plus que jamais la France est le fer de lance des valeurs de liberté et d’impertinence aux yeux du monde entier! Finalement les français ne sont pas tous forcément des veaux, comme le disait De Gaulle! Un grand merci à vous tous et toutes qui nous avez accompagnés dans cet hommage simple mais nécessaire. Ne cessons jamais le combat contre l’infâme!



Pour vous tous,  artistes, gens de culture, journalistes , photographes, élus et autres, nous avons souhaité faire avec magmozaik un grand article dans l’esprit Charlie, plein d’insolence, d’ironie, de lucidité, de souvenirs et de tendresse, en hommage à ceux qui ne sont plus à nos côtés pour nous inspirer et résister!

C’est juste une trace, en quelques mots, de ce que représentait pour vous ces hommes  et cette femme de courage et de liberté, comme une brise de rire et d’humour dans une tempête de violences absurdes que nous vous avons demandée… Putain de camion disait on pour Coluche! Putain de crabes pour Reiser et Desproges! Putain de misère et d’oubli pour Cavanna et autres Choron! Putain de connerie aujourd’hui pour ces hommes et ces femmes qui ont façonné nos esprits fiers d’être libres!
C’est notre jeunesse de Fluide Glacial, de Pilote, d’Hara Kiri, d’impertinence, d’insolence et de liberté d’ouvrir sa gueule à bon escient qui s’envole… Polac doit se retourner dans sa tombe autant que Chancel et autres chantres de la vraie intelligence, aujourd’hui décapités à jamais! Seuls nos souvenirs demeurent et pour eux nous nous battrons pour que vive l’envie de ne jamais se soumettre aux diktats de l’abomination et de la barbarie, d’où qu’elles viennent! Les muselières, de quelque idéologie ou religion mal interprétée par des faibles ignares ou manipulés, n’emprisonneront jamais nos mots, nos dessins, nos peintures ou autres oeuvres d’art! Se rebeller contre les dictatures neuronales reste pour nous l’urgence suprême à ne jamais perdre de vue!


C’est pourquoi aujourd’hui nous vous avons proposé, humblement,  de reprendre en mots, en traits, en images ou photos le flambeau de la liberté d’être, de dire, de se dire et de revendiquer l’insolence, que vous soyez artistes, comédiens, danseurs, musiciens ou citoyens lucides.  Ecrasons l’infame disait en son  temps Voltaire! C’est aujourd’hui le cas et plus que jamais l’occasion de le crier haut et fort avec nous, magmozaik!
En quelques lignes de rage, de paix, de colère, de douleur ou d’émotion, voilà ici vos témoignages à fleur de peau et d’émotion, dignes, pudiques ou enflammés.  Diffusez les largement, du plus profond de votre coeur et de votre sang libre! Aidez nous à ne jamais les oublier, à ne jamais oublier qu’il ne faut pas tolérer l’inacceptable et l’abject!

Merci à vous tous, si nombreux ce samedi 10 janvier à Bayonne! Plus de 15 000 partisans de la liberté!

DSC_2168DSC_2171
Notre toute petite contribution
Je ne suis pas artiste loin de là mais cet humble et maladroit dessin n’est là que pour hurler ma blessure de journaliste impertinente et insolente, en solidarité avec, bien sûr, Charlie, mais aussi tous les journalistes ou reporters qui, partout dans le monde, se font assassiner, de quelque religion qu’ils soient, juste pour avoir fait leur travail d’information exigeant et de plus en plus dangereux!
crayon1092
Notre Anar Chorète! Cavanna houspillé!
“François (tu permets  ? familiarité de la grande famille des esprits libres !), oui, t’as merdé !
presque 1 an, après que ta moustache se soit affaissée sur ton menton dans l’anonymat le plus sordide, t’as vu tes potes ?
Mêmes les gamins en âge de rater leur permis de conduire savent épeler Wolinski !
Certes, toi le rital, t’as toujours été un précurseur, mais là, t’as vraiment démarré trop tôt …
Ouvre quelques bonnes bouteilles! Pratiquement toute la rédaction (même les petites mains !) vient s’essuyer les pieds sur ton paillasson .
Tout ça parce que des fous viennent corriger les dessins à coups de rafales d’armes automatiques .
Triste, la vie, hein ?
Je préfère penser que, si tu avais été là,  tu aurais fait un grand bras d’honneur .
Non pas à tes agresseurs, mais à ce qui les a motivé.
Le fanatisme et l’obscurantisme, l’opium de gosses en mal d’être, d’une génération qui se cherche.
Avec tes potes, maintenant que vous êtes réunis, vous devez bien vous marrer !
Vous qui avez essayé d’éveiller les consciences depuis des décennies, c’est fait .
Vos plumes acérées ont  fait grincer bien des dents, maintenant, elles font sortir les gens dans la rue …
Putain, vous y êtes arrivé !!!
Hé, François, sois pas bégueule ! Deux policiers vont s’inviter, sers les bien et trinque avec eux.
Eux aussi sont morts pour la défendre.
la Liberté d’expression.”

Altéa ne désarme pas! C’est quoi ce bordel?

unnamed

“Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma consternation et ma peine face à cet attentat visant mes pairs et la liberté d’expression ! Cabu, Charb, Tignous et Wolinsky étaient mes idoles. Je les admirés depuis mon enfance, mon premier souvenir de Cabu était les caricatures de Dorothée qu’il faisait.  L’encyclopédie des Cons aujourd’hui présente ce sont eux qui me l’ont inspirée et certaines de leur caricatures qui lui ont donné vie. Je suis plus que jamais motivée pour continuer à exprimer mes opinions, mes joies et mes révoltes parce que la liberté d’expression n’est pas négociable !  Je ne perdrai pas non plus ma foi en la démocratie et je ne me laisserai pas récupérer par des idées de racisme et d’intolérance ! Ma peur aujourd’hui: les amalgames trop faciles! Alors protégeons nous du racisme primaire ;  tous les musulmans ne sont pas des intégristes, ni des fous de dieu. Ces hommes qui sont morts n’ auraient jamais cédé à la haine et à la violence…Faisons leur honneur et n’oublions pas qu’un crayon cassé, ça fait deux crayons. Paper  is not dead et Charlie non plus…”

Julien Goul et ses bulles de liberté

10912480_10202431699073169_1050292664_o

Claude Billès, plasticien

“Depuis le 1er janvier j’ai attaqué une série de “petites formes”, essentiellement des collages et des peintures – j’en ai fait une (parfois 2 ou 4) chaque jour (je ne fait pas forcément le pari d’une création quotidienne, je ne vais pas y arriver, je n’aime pas les compétitions)…

Aujourd’hui c’est plus difficile (impossible) de sortir quelque chose qui me donne une quelconque satisfaction esthétique – la terrible actualité m’empêche de voir du beau dans un monde moche, affreux, méchant, cruel, intolérant… Nul doute que la(les) religion(s) n’a rien à voir avec le massacre qui vient d’avoir lieu – c’est l’humanité qui est malade! Que faire ? surtout ne pas lâcher les crayons et continuer à utiliser ce fameux 6ème sens – l’expression – et son complément le plus direct : la liberté.”

10922526_10206069777568697_8697815465112498205_n

Claude Billès: Petite forme du 7 janvier

Gille Lavie, artiste peintre

« Triste, touché, révolté par ce qui s’est passé cette semaine !!!  et surtout  inquiet ! C’est la LIBERTE de TOUS qui a était frappée à travers ces meurtres : journalistes, policiers ou anonymes …Le seul bémol … qui me laisse un petit goût amer c’est qu’hier Charlie était à l’agonie et ce dans une indifférence quasi-totale et pourtant c’était bien la même liberté d’expression qui était en danger. C’est comme un dernier bras d’honneur que nous font les dessinateurs de Charlie !!!

Longue vie à Charlie »

Daniel Cortez, artiste plasticien

Fuck

Daniel Joly, sculpteur

La vérité c’est que je ne suis pas Charlie! Que Charlie est mort et que Cabu Charb Tignous Wolinski Honoré Maris ne dessineront et n’écriront plus jamais et que Charlie ne sera plus Charlie sans eux. je ne suis pas et ne veux pas être Charlie parce que je pense avoir compris ce que Charlie était, un hebdomadaire réalisé par des artistes d’une époque où on faisait certaines choses parce qu’elles sont impossibles, ou par opposition, en mettant l’accent sur ce qui dérange pour apporter du bois au bûcher de la réflexion. Je crois que la liberté d’expression demande beaucoup de tolérance et d’implication, c’est laisser chacun avoir ses opinions qu’elles soient bonnes ou mauvaises, d’assumer et dire ce que nous pensons sans nous soumettre a la censure de la majorité au risque de choquer .

Marina Jolivet, artiste espiègle

un petit mot pour résister…
Je suis Charlie et tous les citoyens du monde contre l’obscurantisme, le fanatisme, la manipulation et les fabricants d’amalgames qui tentent de diviser tous les êtres humains qui vivent ensemble sur la planète. Résistons pour un futur respectueux de tous les habitants de la Terre, de toutes les couleurs, à plumes, à poils, à écailles etc. Transmettons aux plus jeunes la tolérance, le pacifisme, la culture, l’empathie, l’engagement, l’humour indispensables à la vie!
mj_charlie manchot

Christine Drouillard

“Si l’Humain pouvait garder son âme d’enfant, son insouciance, cette simplicité à prendre ce que la vie lui offre, sans se poser de question, sans haine, sans autre objectif que de partager des moments avec son prochain, quelle que soit sa couleur de peau, quelle que soit sa religion, et rire. Se donner le droit de rire, ensemble. Des chamailleries parfois, mais jamais sans grande importance et vite effacées. Parce que rien n’est plus important que l’amour, l’amitié, la solidarité, l’entente, l’union qui fait la force, cette force de vivre dans le meilleur des mondes. La Terre, cette Nature qui nous accueille est si vaste, si généreuse de beauté, si lumineuse qu’il est impensable que nous la transformions en bain de sang, de haine au point de ne plus la vivre et l’honorer comme il se doit.

Ce qu’il vient de se passer, qui a touché, et notre liberté d’expression, nos libertés en général, ainsi que toutes ces personnes assassinées, exécutées, sans autre jugement que celui de quelques fous fanatiques agissant soit disant au nom d’un Dieu, est une abomination, comme tout ce qu’il peut aussi se passer à des milliers de kilomètres de nous.

Pour mes dix huit ans, nous avions fait une immense pyramide de sable à la plage. Mon meilleur ami, Athman, avait écrit dessus avec des algues « Dieu est grand » en arabe, alors qu’aucun de nous n’était croyant, mais simplement parce que nous étions heureux d’être là, tous ensemble à partager ce moment,  dans un monde qui nous ouvrait ses portes, nous offrait sa beauté, prêts à le conquérir dans la paix, l’amour et la confiance.

Mon fils partageait aussi ces jeux avec des petits camarades musulmans, et ce sourire qui s’affiche sur leur visage s’effacera t-il un jour ?

Je souhaite plus que tout que l’amour soit plus fort que le chagrin et que nous ferons tout pour que refleurisse la paix dans nos cœurs. Puisse cet amour débordant  être contagieux à toute l’Humanité.”

photo 2 christine drouillard-2

 Anne-Françoise Comte, peintre

ECRIRE  PEINDRE  DESSINER  MAIS  surtout , suivre son cœur et rester  LIBRE
André Goupille, Galerie des Corsaires
Je suis CHARLIE et toutes mes pensées vont à ceux qui sont morts, assassinés pour la liberté, notre liberté à tous!
 JE SUIS CHARLIE
 Jean-René Etchegaray, Maire de Bayonne et Président de l’ACBA

“Mes pensées vont en premier lieu aux victimes, à leurs proches et aux blessés devant une telle barbarie. Face à un acte terroriste d’une telle ampleur, le pays tout entier doit absolument faire bloc derrière le Président de la République. La liberté de la presse, la démocratie, fondements de notre République, doivent réunir et mobiliser tous les Français.”

Thierry Malandain

“L’Obscurantisme à l’habitude du meurtre, mais l’amour de la Liberté ne meurt pas.”

les-dessinateurs-bearnais-rendent-hommage-aux-victimes-de-ch_1080640_490x346p

Sylvain Brosset

Gaël Rabas, Théâtre du Versant

“L’esprit Charlie a accompagné toute ma jeunesse, mes années universitaires, mes débuts dans le théâtre . Nous nous sommes nourris de cette liberté d’esprit et de mœurs,
de cet humour, de cette intelligence et de cette colère contre la société figée. Mais les tueurs ont aussi atteint au cœur  les communautés juive et musulmane de France. Oui . Il faut se lever, faire front.”

gael-rabas-versant

Xavier Heuty (de magmozaik)

“Du temps ou les prophètes riaient….

Depuis l’aube de l’humanité l’homme a rêvé en regardant le ciel perlé d’étoiles. Il a eu besoin de croire en un ailleurs qui se devait d’être beau, nourriture de l’esprit….et puis rapidement il a ri. Un rire qui a déchiré l’espace et le temps, un rire primal, émanation de la joie d’être en vie, en regardant un dessin, espace où le verbe a laissé place à un ailleurs..

Les événements dramatiques de ces jours derniers reposent une fois encore la question de la liberté de naviguer sous la voûte étoilée des Religions. Dire qu’un prophète a été offensé par un dessin cela veut dire que la représentation que nous avons fait des ces prophètes se devait d’être austère. Je n’ai malheureusement jamais entendu le rire du Christ ou de Mahomet parce que le dogme a voulu que ces hommes, porteurs de paix et d’amour avaient d’autres choses à faire que de rire ….et pourtant….! Je suis sûr aujourd’hui que si le ciel existe, les prophètes et homme de paix, les porteurs de lumière de toute confession, juive, arabe, chrétienne et autres , auraient ri aux éclats avec Charlie Hebdo de l’impertinence, de la dérision, de l’intelligence de notre humanité.

Le jour ou nos prophètes seront représentés avec un visage illuminé par un grand sourire , que nous leur redonnerons leur humanité et que les caricaturistes pourront les évoquer sans risquer leur vie, bien des guerres pourront être évitées, parce qu’aujourd’hui, le Christ et Mahomet doivent pleurer.”

Laurent Torteroglio, comédien

10920932_920823627942869_5274903033756539862_n

 Angela Mejias, phoptographe, créatrice de l’Hendaia Film Festival

10893433_10205062553180301_1910504615_n

Jénofa Cuisset, superbe écolo humaniste, entre autres…

“Charlie Hebdo ne s’en prenait ( ne s’en prend pas, ne s’en prendra   pas) aux musulmans ni aux arabes, mais aux fous de Dieu et à leurs manipulateurs. Charlie ne s’en prend pas à une communauté, à une ethnie, à un Etat  en particulier mais à la connerie humaine et celle-ci est universelle. Charlie a joué de la satire, de l’ironie, de l’humour pour attirer l’attention sur la dite connerie universelle et tenter de construire avec nous, avec vous si vous l’aviez voulu, un monde meilleur. Il n’a jamais appelé à la haine ni à la vengeance. Il ne le fait pas, il ne le fera pas. Ecoutez Patrick Pelloux, écoutez la compagne de Charb, écoutez la fille de Wolinski, si toutefois la sensibilité et la générosité de leur discours peut vous atteindre. Alors, rachos-fachos de tout poil qui avez conchié ce journal depuis des décennies sans bien souvent en avoir lu un seul numéro, ne venez pas pleurer des larmes de crocodiles ( pardon aux crocodiles ) sur nos amis disparus dans la barbarie mercredi dernier. Ne venez pas souiller ce qu’ils nous ont laissé de frais, de pur et de beau. Si j’ose dire, allez faire votre “récup” ailleurs. Moi qui défends depuis toujours les vautours, les hyènes et autres animaux appelés “charognards”, je vous le dis : les seuls vrais charognards, c’est vous. Vous n’êtes pas Charlie.”

Claude Thétaz, photographe
“Je suis un artiste comme les autres. Notre but c est de procurer notre joie de vivre. Je ne comprends pas l ‘acharnement de ces fous qui n’ ont qu’ un idéal : tuer les êtres humains qui ne sont pas d’accord avec eux.”
NO COMMENT
 
Notre Sophie Garcia, ex Gainzb’Art, artiste peintre et photographe de talent

“Mon cher Charlie,
Au bout de ta plume s’écrivait l’auto-dérision
Celle d’un monde affranchit dans son expression
Ton coeur battait pour apporter une autre vision
Celle d’une sacrée liberté si chère à notre nation

Mais relevons nous ensemble à l’unanimité
Car la force est avant tout notre Humanité
L’amour sans la tyrannie de ses rétrogrades névrosés
Blessés par la lueur de nos bougies enflammées

Gardons en mémoire le courage de nos affirmations
Pour toujours et à jamais nos Charlie seront notre nation
Celle d’un métissage libre et riche combattant sur tous les fronts
La liberté vaut toutes vos armes et vos piètres émotions

Là- haut nos anges appellent à la paix
De quel droit au nom de Dieu vous tuer
Pour nos enfants, laissez nous rêver à une sérénité
Trouvons en nous ce cri du cœur pour nous libérer”

Thierry Gioux, Nuria Sayago

10914827_955636597802933_4578723330141440975_o

Ethel Muniz
“Ils veulent nous réduire au silence, ils n’auront obtenu qu’une minute! Non, vous n’avez pas tué Charlie Hebdo! Charlie Hebdo vivra!”

10931071_10152617842316009_7409571579163051924_n

Catherine Bosser, artiste peintre sur verre
“Résolution 2015 : ne pas oublier qu’être Charlie c’est être aussi Mohamed Brahmi, Chokri Belaïd et tous ceux qui, dans le monde arabo-mulsulman, ont été assassinés par les ultra-religieux parce qu’ils se battaient pour la séparation de la religion et de l’état.”
Charlie
Poly Berin, artiste verrier
“La liberté de la presse, part essentielle de la liberté d’expression, est kidnappée par le pouvoir économique.
Voila l’importance de garder dans notre mémoire ces journalistes qui ont su continuer a s’exprimer.
Je suis Charlie, ils ont été MAI 68…”
10887410_10204882881047786_4695536636619754578_o
Eric Flabeau, peintre, dévasté, comme beaucoup par cette tragédie
Et rester humain.
 Nicolas, le Festin Nu, libraire!
“En tant qu’acteur culturel et passeur de textes et d’idées, considérant mon métier de libraire comme un acte d’engagement permanent et d’échange, j’ai été comme la majorité touché au coeur de mes convictions, choqué une nouvelle fois par la barbarie sanglante de ces lâches, et en même temps, conforté par le rôle prédominant de la libre pensée. C’est en ces temps troubles où chacun à son niveau doit oeuvrer pour un mieux-vivre ensemble, dont le partage, la curiosité et la tolérance peuvent en être les pivots salvateurs.”
Bookstore en deuil… Adieu Grand Duduche!

“L’œil rivé sur l’écran. L’information n’a pas bougé pourtant. Ce n’est pas parce que je clique sur tous les liens de tous les sites, que je feuillette le moindre recoin du réseau social qu’elle n’en est pas moins réelle. Mais l’œil ne se détache pas. L’onde de choc d’un coup de poing asséné plus tôt. Ils sont morts de l’obscurantisme même qu’ils dénonçaient. Il n’y a rien à faire, l’information n’atteint pas le cerveau : un barrage dressé contre l’absurde. La vague déferle par degrés, d’émotion, de rage, d’incrédulité, de conviction. Ce n’est peut-être même pas tant la violence de l’acte que sa portée, ce n’est peut-être même pas tant l’identité des personnes atteintes que leur combat. Bien sûr c’est tout cela, mais c’est aussi le viol collectif de nos consciences endormies : celui de la liberté d’expression, de la démocratie, de la laïcité, de la pensée critique, du droit de rire de tout. Une société qui ne peut plus rire d’elle-même est une société malade…

Alors que faire après ? J’ai peur de nous. J’ai foi en nous. J’espère naïvement que la réponse à la violence ne sera pas la bêtise. J’espère que le discours révolté ne se fera pas haineux. Il faudra serrer les rangs, faire repousser les crayons si dangereux qu’ils agitent les armes jusqu’à ce qu’ils soient si nombreux que pour les faire reculer il faudra nous effacer tous.” (Inès)

DSC_2135
Créa’nimation
gloria112-2
Cathy Peltier
“Le monde sera ce que nous avons appris de l’histoire et ce que nous construisons aujourd’hui.”
 10912867_765676650168280_1733533799_n
 Un bel anonyme!
10906318_850300685021719_5586486424079003335_n
 
Astrid Guillermin, Présidente  association KunMing, Biarritz
” Avez vous eu vent d’un commando pour venger Jésus en tuant les Inconnus????L’humour d’est pas un manque de respect, et la dérision- l’autodérision même- n’est pas une déclaration de guerre aux autres ou à soi-même, mais une forme de joie de vivre rieuse et fraternelle qui se veut iconoclaste, mais jamais méprisante. Que l’équipe des koyeux drilles de Charlie Hebdo trinquent dans les cieux  avec Dieu, Allah et tous les autres. Nous partageons la douleur de ceux qui restent: Continuez à combattre les icônes!”
Nos dessinateurs béarnais!

les-dessinateurs-bearnais-rendent-hommage-aux-victimes-de-ch_1080626_490x490p

Wilfrid Lupano, Lucie Gomez

les-dessinateurs-bearnais-rendent-hommage-aux-victimes-de-ch_1080636_490x609p

Chazar

les-dessinateurs-bearnais-rendent-hommage-aux-victimes-de-ch_1080637_490x490p

Loran Crenn

Marko

Marko

les-dessinateurs-bearnais-rendent-hommage-aux-victimes-de-ch_1080631_490x857p

Lucie Mazel

Quelques grands dessinateurs!
10403125_10205566832110838_9207881409750449943_n
10896980_852415651446266_7118431722016388219_n
10891521_10205020650892770_3259420008507506342_n
1496628_840580145985246_5311191594474176162_n
10933703_885510818146041_5048579450835525944_n1620852_10153015902689345_5489043150557383926_n
PHOa80a2f80-968a-11e4-82d8-f3181779529e-805x453

Plantu et Zep

B6wI3kWCMAAQ9nTB6wv9w1IcAAvw0y

B6v7J3RIMAA2G0y

Martin Vidberg

10917420_1579756605589766_1929588690071596497_n
 10920927_10205567265041661_9148603115992998056_n
 10926466_776372145731241_5861206743957850037_n
10929133_10152210193867614_2220263699862295455_n

Ligue pour la protection des oiseaux!! Ils sont aussi Charlie

10384585_10153081399278081_5554156988369670110_n
Presse internationale!
10915206_10205566623465622_4510863629701427917_n

Merci leo, Merci Villon!



This Post Has Been Viewed 624 Times


One Response to Ecre.L’inf. disait ce bon Voltaire…

  1. thetaz says:

    Je suis en deuil,car nous sommes des artistes et nous ne supportons pas la violence et les guerres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑