Donostia 2016

Published on février 16th, 2016 | by MagMozaik

0

Du jumelage riche et …bien compris!

Depuis plus de deux ans, à travers le projet Fortius, on réalise à quel point les villes de Bayonne et de Pampelune savent imaginer et greffer des formes créatives de jumelage touristique, culturel et artistique sur un patrimoine architectural commun aux deux cités: Les remparts! Juillet pour la cité de Navarre, puis août sur celle du Labourd… Bien des animations musicales, artistiques théâtrales et gastronomiques se sont développées en à peine 2 saisons estivales. Pour autant, les deux partenaires souhaitent aujourd’hui aller bien au delà de simples ancrages ponctuels sur ces vieilles murailles, sans cesse réhabilitées, pour y insuffler une véritable vie citoyenne, artistique, culturelle, touristique, éducative et économique tout au long de l’année, au prix d’aménagements qui feront de ces vestiges architecturaux historiques de véritables acteurs d’une réappropriation forte d’espaces de vie mieux utilisés et dynamisés dans un coeur urbain fort. Cette ambition transfrontalière se traduit en multiples axes d’actions que les villes de Bayonne et Pampelune nous invitaient aujourd’hui à découvrir dans toutes leurs dimensions européennes à l’occasion du programme Poctefa, ouvert à quelque 122 projets de grande envergure.

Créacity: Trois villes au créneau!

Certes, le programme élaboré par Bayonne, Pampelune et Fontarrabie, ne s’inscrit pas réellement dans la dynamique officielle de Donostia 2016. Néanmoins il y participe par son esprit largement mis en exergue cette année, d’autant que l’Année Culturelle Européenne a vocation à impliquer toutes les provinces du Pays basque en intégrant leurs actions dans un contexte européen de paix et de dialogue fort. Si la Navarre revendique haut et fort son identité spécifique, il n’en demeure pas moins que les formes de jumelage initiées depuis quelques années entre cités transfrontalières s’inscrivent bien dans un contexte de valorisation de l’ensemble du territoire basque. Preuve en est le trio Bayonne/Pampelune/Fontarrabie qui se pense autour de patrimoines aux couleurs historiques souvent communes, voire parallèles! De leur réhabilitation active émerge aujourd’hui une volonté forte de construire autour d’eux une vie aux activités pérennes qu’appellent de leurs voeux les instances europénnes.

Nom de ce projet commun? Créacity, qui répond à la volonté d’imaginer une vraie vie citadine aux projets partagés entre trois villes de forte dimension culturelle, patrimoniale et historique. Remparts ou murailles, autant d’espaces d’ancrages où s’articulerons bien des activités et animations, mobilisant citoyens, artistes, musiciens et autres comédiens… Une montée au créneau à trois novatrice en ce cadre européen qui s’articulera sur la gastronomie, les expositions, la valorisation des musiques contemporaines, la théâtralisation des visites guidées d’un patrimoine rénové et réaménagé, entre autres!

De fait, ce mouvement d’ensemble ne saurait se limiter à de simples initiatives institutionnelles! Appel est fait à toutes les forces de proposition, associations, acteurs culturels, artistes de tous ordres, citoyens, pour que de multiples offres et projets investissent et s’approprient toute l’année des architectures qui ne demandent qu’à vivre au XXIème siècle à travers un riche potentiel de créativité humaine conviviale et festive.

Toutes les pierres de l’édifice ont été posées ou améliorées l’an dernier: Jazz aux Remparts pour Pampelune, Remp’arts et Remparts Gourmands sur Bayonne, sans compter les multiples concerts et ouverture des casemates des penas à de multiples manifestations artistiques et culturelles! Certains secteurs, tel Mousserolles accueilleront bientôt des associations musicales comme la Locomotive, et Terrasses en Fête se poursuivront chaque année.  A Pampelune, certaines salles prestigieuses, comme la salle d’armes, se présentent comme de splendides écrins d’expositions et la Citadelle accueillera des résidences d’artistes transfrontalières. Dans les deux villes, les chemins de remparts poursuivront leur réhabilitation.

Pour ce projet, évalué à près de 6, 5 millions d’euros, Pampelune reste le chef de file sur un budget à l’Europe proposé de 700 000 euros dont 65% financés par l’Europe, le reste étant en grande partie assumé par la cité de Navarre et la ville de Bayonne. D’autres aides seront bien sûr sollicitées: Drac, Région, Département etc. Résultat des courses en mai prochain! Une première journée de travail prometteuse en présence d’Henri Lauquié, Yves Ugalde pour Bayonne, Patricia Péralès Andréa et Maider Beloki Andréa pour Pampelune.

Focus sur l'opéra

Autre forme d’échange, ô combien subtile et lumineuse, avec le ténor navarrais Eduardo Zubikoa qui, le 12 mars prochain, en compagnie de sublimes chanteurs, nous offrira à Bayonne un récital lyrique d’opéra à travers une balade virtuose entre compositeurs basques et grands classiques italiens et français qui ont nom Delibes, Bizet, Gounod, Massenet, Verdi et autres Puccini!

En ce lundi matin, le ténor (qui est également architecte curieusement!) accompagné de Marta Huarte Donozar, jeune mezzo soprano, Dorota Grzskowiak, soprano aux tonalités amples et si finement distillées en volutes complexes et Pablo Azpeita, baryton au talent confimé, nous offrait une divine répétition au “Nuevo Casino”, splendide salle rococo hors du temps que vient hanter, du rez de chaussée, l’esprit d’Hemingway au Rincon de l’Iruna Café, posé juste comme une évidence, sur cette Plaza Castillo, irradiée d’un fragile soleil hivernal glacial, dont nos mains et nos oreilles gardent une trace enjouée… Instant magique sous l’oeil avisé et inspiré du vieux Maestro Ricardo qui égrene, entre ses lèvres muettes et le long de ses mains pianissimo, les yeux fermés avec gourmandise, les partitions et textes de chaque artiste, sous les doigts agiles et les notes nuancées du pianiste Daniel Gutierrez Luri…

Un bonheur dense et silencieux vécu par tout notre petit groupe, humble, complice et discret face à tant de voix magiques et de talents si simples néanmoins! Au départ ce concert, qui vise à réintroduire sur Bayonne des saisons lyriques tombées en désuétude, devait se dérouler fin 2015 à l’occasion de l’exposition consacrée à Javier Ciga, grand peintre navarrais. Les tumultes d’un calendrier de fin d’année n’ont pu faire se coïncider les deux événements! Qu’à cela ne tienne! Ce somptueux ténor fera résonner ses magnifiques octaves au Théâtre Municipal en un hommage rendu au peintre à travers des musiciens basques en première partie (Usandizaga, Guridi et Arrieta).

Un privilège musical précieux dont nous vous offrons ici quelques bribes étonnantes en ce lieu dont l’acoustique extraordinaire nous a laissés sans voix… heureusement!

Tarif unique à 20 euros, gratuit pour les moins de 18 ans. Réservations au théâtre de Bayonne.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 112 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier