Vu dans la presse

Published on novembre 6th, 2017 | by MagMozaik

0

Du hasard et de la nécessité!

Après moult péripéties et OPA plus ou moins appréciées, le Cinéma Le Royal, fleuron incontournable de Biarritz en terme de qualité, se dote enfin d’un directeur d’exception venu du sérail en la personne de Vincent Glenn. Petite rencontre impromptue sur un devenir tout en créativité et implications fortes dans le vie culturelle de Biarritz .

Producteur, réalisateur, auteur et distributeur, on ne peut plus engagé dans le cinéma qui fait sens social, culturel et politique que Vincent Glenn. Des études à l’ENS Louis Lumière le conduisent vers un cinéma ancré sur les réalités de notre société à travers de longs métrages et des documentaires, via sa société de production FilmO et son association « De l’autre côté ». Une vision pointue que complètent ses talents de musicien et son attachement à Arte où il cisèle peu à peu son talent , empreint d’une forte implication dans les sujets qui dérangent souvent au niveau sociétal, environnemental et citoyen. Le cinéma est une arme de vérité pour le bien dire et bien secouer les neurones face à des distorsions actuelles qui gangrènent nos sociétés et un monde soumis à l’uniformisation culturelle pour de simples raisons brutales de rentabilisation économique.  Une industrie qui lamine sans aucun respect pour les identités culturelles si nombreuses dans le monde. Comment un tel adversaire de la langue de bois et du consensus de masse qui fait le bonheur des box offices se retrouve-t-il ainsi à Biarritz ? C’est ce que nous lui avons demandé…sans langue de bois sur cette belle évidence, ses envies, ses passions, ses projets pour faire de ce cinéma là une arme de résistance et de pluralités sans compromis ou compromission. Une personnalité que la récente participation au Festival Biarritz Amérique Latine éclaire sur ses ambitions . Un entretien croisé en résonance avec celle qui, depuis l’origine, défend avec ferveur et exigence de qualité ce cinéma incontournable: Corine Ibañez. “L’idée est de conserver l’esprit et la passion qui nous a animés depuis 14 ans déjà, en intensifiant ce qu’apprécient nos spectateurs et en essayant d’avoir des idées nouvelles. Et plus on est à réfléchir, plus la créativité sera au rendez-vous, j’espère. Pour les événements, Une programmation en prise avec les grandes questions de notre société et les événements actuels sur Biarritz en écho. Une prog qui sait aussi intégrer de grandes productions en VO grand public mais de grande qualité: Star Wars, Blade Runner 2049″.

Corine, comment s’est effectué le recrutement de votre nouveau directeur et vous, Vincent, pourquoi souhaitiez vous vous investir sur cette salle?

Corine Ibañez: Nous avons décidé de prendre le temps de choisir, entre décembre et janvier passés, la bonne personne parmi les 10 candidatures spontanées que nous avons reçues. Spontanées car tout se sait vite dans ce microcosme et que notre cinéma jouit d’une belle notoriété désormais au bout de 14 ans d’activités pertinentes. Pourquoi Vincent? Parce qu’il est tombé dans le chaudron tout petit avec un père grand chef opérateur et parce que son regard très complet sur les multiples branches du cinéma, de l’écriture de films à leur distribution s’accompagnait d’un positionnement militant citoyen en phase avec ce que nous avons toujours été: des témoins engagés qui donnent à voir les réalités du monde en oeuvres parfois difficiles mais toujours questionnantes.

Vincent Glenn: Du hasard et de la nécessité, voilà comment je pourrais résumer ce choix! Avec en prime l’envie de proposer, non pas seulement des projections, mais aussi de vrais événements avec rencontres, débats et temps de convivialité. L’envie aussi de tisser des liens avec des manifestations fortes sur la ville, tels le prochain Colloque Nord Sud, le mois du documentaire sans faire l’impasse sur de grandes productions tous publics en VO comme Blade Runner 2049 ou bientôt Star Wars. L’envie d’élargir aussi le public sur la tranche 20/40 ans et d’impliquer davantage les scolaires. En fait, l’envie surtout de tisser de multiples passerelles avec d’autres structures culturelles très actives ici et de pérenniser  tout ce qui a été entrepris avant avec ma petite note créative en plus et une expérience née d’avoir sillonné la France en quelque 900 villes!

Vincent Glenn, vos projets à venir?

Une programmation très dynamique et transversale, très ancrée dans ce qui fait la richesse de ce territoire, mais pas que! Des rendez-vous que j’ai souhaité mettre en place telles ces 2 comédies tous les mois, l’une récente et l’autre plus ancienne, ce coup de coeur du mois et bien des contrastes à venir, sans oublier une attention particulière portée sur les films en basque! Confronter Clouzot à Blade Runner? Imaginer un mois japonais en janvier?  A vous de le découvrir sur notre site!

www.royal-biarritz.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 42 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier