Politiques culturelles

Published on juillet 8th, 2014 | by MagMozaik

0

Donostia 2016: Capitale culturelle européenne ou naufrage annoncé?

Une belle ambition avortée

En 2011 St Sébastien remportait pour 2016 ses galons de capitale européenne culturelle, avec la ville polonaise de Wroclaw , battant ainsi à plates coutures 6 autres villes espagnoles de renom! Le projet culturel- un pari fou-porté par le maire socialiste Odon Elorza sur un concept de vaste mobilisation citoyenne survenait toutefois au moment critique d’une passation de pouvoir avec le nouveau maire abertzale Juan Carlos Izaguirre. Fin juin de cette même année l’élection avait enflammé bien des esprits tant il est vrai que l’ancien maire soulignait alors “l’importance de la culture comme source de vie, dans une Europe défigurée qui subit une crise de valeurs“. Ce à quoi rétorquait le nouvel édile:” Nous ferons connaitre notre langue, notre culture, dans un contexte de normalisation et de respect démocratique envers toutes les personnes et les peuples“. 3 ans après, le beau rêve est relégué au rang amer d’utopie et d’illusion manifestes.

Un contenu vidé de son sens

Sur les bords de la Concha, les esprits naguère enthousiastes sont en berne! Contenu sybillin sans rien de concret, travail amorçé et désamorçé aussitôt au prix de graves conflits internes… Un maire plus que tiède à promouvoir l’ambitieux projet de son prédécesseur… Total: Un gouvernement basque qui retire ses billes faute d’un commandement fédérateur des actions, ainsi que le souligne la ministre basque de la culture Cristina Uriarte, 60 moments clefs pour le moins évasifs dont le maire promet la révélation lors du salon du tourisme de Berlin l’an prochain sans aucune certitude réelle, une directrice générale, Itziar Nogeras, qui abandonne, de guerre lasse et une directrice culturelle du projet, Guadalupe Ethevarria, ex directrice de l’Ecole des Beaux Arts de Bordeaux, débarquée sans autre forme de procès… Voilà bien un enlisement grave pour un enterrement de première classe!!

Quel avenir?

Alors quid de cet imbroglio et de ce gachis stupides, placés au coeur d’un bocal de piranhas où seuls les calculs politiques prévalent quand l’image de la province basque exigerait un traitement à la mesure de ses belles compétences culturelles et artistiques? D’aucuns prédisent un renversement de situation lors des prochaines élections municipales en 2015! Mais 6 mois suffiront-ils ensuite à inverser le processus de désintégration, si tant est que le bon élu reprenne les commandes de l’opération? En même temps de nouveaux projets ont été présentés qui n’attendent plus qu’une validation pour éviter que le piédestal ne s’écroule définitivement! Encore faudrait-il une certaine transparence dans la gestion des budgets alloués à l’opération, ce qui ne semble guère être le cas aujourd’hui…Fondé sur un substrat dense et de haute qualité, voilà un beau rêve qui semble voué aux gémonies de l’idéologie pure et dure basque!! dommage pour un territoire qui méritait bien qu’on louât ses multiples talents!

Catherine CLERC, c.clerc@magmozaik.com

This Post Has Been Viewed 100 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier