Coups de coeur

Published on octobre 4th, 2016 | by MagMozaik

0

“Désordres” ou le chaos ordonné!

On ne soulignera jamais assez l’excellent travail d’expositions et de découvertes de talents que réalise au quotidien le “Microcosme”, petite galerie (par la taille seulement!) nichée en cette étonnante et très active rue Pannecau, au numéro 41. Un délicieux espace qui fleure bon la jeune création artistique et les suaves gourmandises à déguster atour d’un thé ou d’un café! Du 1er au 31 octobre, Claude Billès, fort d’ une première exposition en ces lieux consacrée à ses collages, revient nous proposer ses “Désordres” après une implantation éphémère du Carburateur à Donostia. C’est magistral!

Claude Billès, nous le suivons depuis longtemps à travers le Carburateur où il excelle avec son complice X’Ray, tout aussi talentueux à travers ses peintures flamboyantes. D’Igloo à V’Room, leurs constructions éphémères n’ont cessé d’inventer un vocabulaire très fortement ancré au coeur des problèmes environnementaux de notre époque. S’inscrire en ces questionnements sur les dérives de nos sociétés reste une préoccupation qui nourrit leur démarche artistique, alliant souvent art, musique, travail sur le son ou lectures théâtralisées. Outre cette aventure commune développée sur leur espace bayonnais, ils se sont posés un temps en un quartier branché de Donostia, pour vivre en direct l’année de capitalité culturelle sans pour autant délaisser leur atelier de sérigraphie où ils accueillent quelques stagiaires. Chacun poursuit également son parcours propre.

Dans la lignée de son oeuvre réalisée au Didam l’an passé sur “Sans Titre 1” d’Arcad, et des “Scotchages abstraits” accrochés aux cimaises du Microcosme, Claude Billès s’interroge aujourd’hui sur les chaos que créé l’homme dans son environnement immédiat. Laurent Platero décrit ainsi sa démarche: Puisque l’être humain crée le désordre dans le monde, il est aussi de notre rôle de l’harmoniser pour que la vie puisse être plus belle. C’est dans cet esprit que Claude Billès, alias 537718, a réalisé cette exposition. Le chaos dans lequel se retrouvent les villes, les paysages, et les habitations après le passage d’un ouragan a été son plan de travail. L’artiste coupe, visse, colle, peint, et assemble pour créer une communion des éléments. Il favorise la réorganisation des choses. « J’ai besoin de désordre pour pouvoir le ranger » dit-il.”

En volumes, il redonne vie à des matériaux ou bribes cassées d’objets qu’il réassemble et réutilise ainsi en un chaos bien organisé ou restructuré en un langage fort en placo, fil de lin et spray coloré dont les tonalités douces contrastent avec la rugosité des assemblages géométriques nerveux. Des désordres maîtrisés qui apaisent mais donnent à réfléchir sur les incohérences dévastatrices de l’homme. A voir de toute urgence!

Le Microcosme, 41 rue Pannecau à Bayonne

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 108 Times

Tags: , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier