Coups de coeur

Published on octobre 9th, 2017 | by MagMozaik

0

Des encres complexes en résonance

Le Hangar de Bayonne et la Minoterie de Nay fonctionnent décidément en belles résonances artistiques qui permet de présenter les multiples facettes de grands talents. Ce fut le cas de Chahab ou de Michel Dieuzaide, entre autres. C’est aujourd’hui au tour d’Aïtor de Mendizabal, peintre et sculpteur, de se prêter à l’exercice d’une double exposition: « Bestiaires n°III » du 29 septembre au 19 novembre à Nay et « En suspensions n°III » à Bayonne du 1er octobre au 3 décembre.

Les peintures de cet homme, pudique et discret à l’envi, sont d’une grande complexité et simplicité à la fois! Tout et son contraire dans des déchirements apaisants très structurés et déstructurés à la fois. Des peintures en suspens, comme des sculptures en deux D dont les contours ciselés se feraient encre de Chine aux denses traits. Il y a de la tourmente dans ces suspensions là, écartelées entre création et destruction, univers féminin et masculin, cohésion et déstructuration. une tourmente toujours active, en un mouvement aérien et statique à la fois, douce et brutale, effervescente et sereine, que l’on retrouve dans ses statues d’albatre en sillons de meurtrissures nerveuses, fulgurantes d’une rugosité qui contraste étonnamment avec l’élégance polie de la pierre blanche finement marbrée. Une oeuvre dont la musicalité se décompose en partitions de multiples tableaux tout en chorégraphies architecturées. L’artiste est un taiseux qui ne se livre guère mais dont on perçoit, dans ses silences presque timides le bouillonnement créatif intense qui ne prend tout son sens que si l’on y voit une musique impétueuse, incandescente. Un univers que les désormais habituelles résonances du Hangar et de la Minoterie mettent en scène en une double pièce aux actes multiples (concerts, ateliers, rencontres, performances…) où intervient l’artiste, à Bayonne et à Nay.

De délicieux instants de découverte qui fleurent bon la culture subtile que l’on aimerait plus enracinée au coeur de nos sociétés. C’est tout le sens des artothèques que proposent les deux partenaires pour faire entrer l’art dans la vie des gens en quelques locations d’oeuvres à apprivoiser au quotidien, dans les écoles, les entreprises, les espaces publics ou chez soi tout simplement. Un apprentissage à l’art en quelques allées changeantes au gré des envies, des coups de coeur sans pour autant avoir à acheter les oeuvres faites siennes l’espace de quelques instants où la vie se peint aux couleurs de chaque artiste choisi. Mettre la beauté et la diversité de l’art à la portée de chacun, comme un élément aussi nécessaire à la vie que l’eau ou l’air respiré, telle est l’ambition commune de Chahab et Monique Larran-Lange en des lieux précieux à préserver, dont on sait pour celui de Bayonne, écrin verdoyant de bien des merveilles, toutes les menaces immobilières qui pèsent sur lui. Vouloir ainsi illuminer les esprits, chahuter les neurones, surprendre les sensibilités et laisser vivre les imaginations valent bien que l’on défende résolument de si belles initiatives où l’argent n’a plus force de loi non? Dans cet espace, sur ces murs et cimaises inscrits en superbes hauteurs de plafond, c’est tout un monde que peuple, avec son sens inné des grands artistes, la maîtresse passionnée, passionnante et raffinée de ce lieu tout en élégance et flamboyante rares.

Le Hangar: Entrée libre du vendredi au dimanche de 17h à 20h

La Minoterie, centre culturel: Entrée libre du jeudi au dimanche de 14h à 18h

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 22 Times

Tags: , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier