Mozaik de musiques no image

Published on novembre 28th, 2014 | by MagMozaik

0

De 40 à 100ans, 2 anniversaires orchestrés en beauté

40 ans, c’est aujourd’hui l’âge de l’ORBCB, qui souffle ses bougies. 100? c’est celui du séminaire, pièce majeure du patrimoine bayonnais qui accueille désormais la Cité des Arts à travers 3 filières  d’égale importance: la musique, le théâtre et la danse. Le Conservatoire Maurice Ravel, très dynamique et tourné résolument vers l’avenir,  compte à ce jour quelque 1700 élèves pour 80 enseignants dont 15 danseurs. Dès l’âge de 6 ans, nos talents de demain prennent le temps pour choisir leur domaine de prédilection et s’immerger dans un univers qui les conduira vers d’autres écoles internationales prestigieuses et  de belles carrières artistiques. L’occasion, pour nous, de rencontrer Michael Gavazzi, directeur artistique du conservatoire depuis 3 ans et Nicole Corti qui dirigera le concert de double anniversaire exceptionnel donné en l’Eglise St André avec la musique d’Ermend Bonnal sur un livret de Francis James. L’occasion aussi de découvrir un monument de la culture en Pays Basque loin d’être aussi poussiéreux qu’on pourrait le supposer! Entre histoire, parcours d’hommes et de femmes ou analyses musicales, nous vous proposons un concerto à 4 mains et plumes pour mieux vous guider en cet univers au diapason de nos passions artistiques.

L’ORBCB et le Conservatoire Maurice Ravel font bon ménage

Michael Gavazzi avait à peine 4 ans quand l’Orchestre régional Bayonne Côte Basque est né. Ce vosgien d’origine, à l’esprit discret et pudique très jurassien, percussionniste de formation, s’est vite spécialisé dans la direction d’orchestres. Après 5 ans à Pontarlier, il est arrivé sur la côte pour insuffler au Conservatoire à Rayonnement Régional de musique, danse et art dramatique Maurice Ravel (depuis 1997) toute sa modernité et son énergie, des projets novateurs plein la tête! Il faut dire que les deux institutions sont étroitement liées, les musiciens de l’un, à travers de multiples formations très diversifiées, classiques ou jazzy, voire chorales,  étant les professeurs de l’autre! Une spécificité que le Conservatoire applique aux deux autres départements,  notamment en liaison directe avec le Théâtre du versant dont certains comédiens enseignent également, comme Samuel Jego et Françoise Dorgambide. Socle des deux entités? le Syndicat mixte, créé voici 50 ans, pour mieux répondre à leurs objectifs d’enseignement (pour amateurs et professionnels),  de diffusion et de création dans le contexte du territoire. Une belle manière, plus que jamais,  aujourd’hui que se désengagent les instances culturelles de l’Etat,(en ce domaine comme en bien d’autres hélàs) d’illustrer combien est important désormais le soutien des collectivités territoriales pour maintenir et développer la belle vitalité culturelle de notre Pays Basque, en dépit d’un contexte économique difficile. On retrouve, au coeur de ce Syndicat, présidé par Michel Veunac, maire de Biarritz et conseiller régional, bien des élus très impliqués dans le rayonnement culturel de notre territoire, comme Jocelyne castaignède, Yves Ugalde, Francis Tambourindeguy ou Kotte Ecenarro. Un dispositif qui, pour être en apparence tentaculaire, n’en est pas moins efficace,  dynamique et créatif dans une démarche pédagogique et de partenariat avec les acteurs culturels locaux pour mieux “fertiliser” et épanouir des publics pour le moins variés.

Michael Gavazzi

Michael Gavazzi

Des artistes enseignants

– On connait, certes, les danseurs et comédiens (du Versant) et combien ils s’investissent dans leur mission pédagogique, mais la diversité des formations musicales de l’ORBCB reste souvent, injustement, dans l’ombre. Premier ensemble valorisé: le choeur mixte, très présent lors de ces anniversaires, tant il est vrai que la voix est un véritable instrument, à l’instar de bien d’autres pianos et autres filons ou saxos! Créé en 1997, il a rejoint l’ORBCB en 2006, sous la direction de Laetitia Casabianca. 60 choristes mis au service d’un large répertoire allant du baroque au contemporain. Pour la saison 2014-2015, 3 projets majeurs occupent la formation: Les Poèmes Franciscains d’Ermend Bonnal, un concert baroque dédié à Bach et Pergolèse et un superbe événement autour du Carmina Burana de Carl Orff rassemblant plus de 300 choristes du territoire.

Le Quatuor à cordes Arnaga ( 2 violons- Arnaud Aguergaray, Aurélia Lambert-, un alto- Olivier Seube– et un violoncelle- Yves Bouillier-) se spécialise dans  un vaste registre, du XVIIIème siècle aux oeuvres de compositeurs méconnus ou peu joués, tels Villa-Lobos ou Lalo. Dans la même catégorie, notons Jean-Michel Denis (violon), Sandrine Guédras (alto), Yves Bouillier (violoncelle), Marin Béa (contrebasse), Thierry Leroy (clarinette), Jean- François Paillet (piano) et Antoine Gastinel (percussions) avec l’ensemble Accordes.

– Stéphane Goueytes et David Rachet (trompettes), Jérôme Capdepont (trombone), Arnaud Guicherd (cor) et Gérard Portellano (tuba) président aux destinées du Quintette de Cuivres. Une belle richesse sonore qui permet, au delà des bandas auxquelles on associe ces instruments, d’en faire découvrir toute la noblesse à travers les plus grands compositeurs classiques, de Mozart à Haendel, de Bach à Chostakovitch.

L’ensemble baroque nous replonge dans un univers historique musical digne d’un Marin Marais. Heroan Loiret (clavecin), Marie-Laure Besson (flute à bec), Michele Zeoli (viole de gamme) et Joanna Pensec (basson baroque) nous entrainent vers les musiques anciennes avec présence de voix et du piano forte.

– Enfin Talde Goxoa! Une formation à géométrie variable, imaginé autour de 3 musiciens qui invitent, au gré de leurs envies, d’autres instruments, pour un mélange atypique et bariolé avec voix, harpe, flûte ou violoncelle, dans un univers de musiques traditionnelles. Citons, entre autres, Philippe de Ezcurra (accordéon, bandonéon, chant), David Arriola (saxo alto, soprano), Frédéric Chambon (percussions), Agnès Rospidegaray (Txistu, flûte) ou Joël Merah (Guitare).

– A ces formations s’ajoutent des solistes, tels Olivier Chauzu au piano, Philippe de Ezcurra à l’accordéon et Jean-Michel Denis au violon. Une mention spéciale pour les solistes invités: Daniel Boulin, bayonnais, ténor, Raquel Camarinha, portugaise, soprano, Isabelle Castillon, soprano, Bernard Causse, agrégé de mathématiques et diplômé du conservatoire d’Angoulême, baryton, Robert Expert, lauréat de la Fondation de France et des Voix d’Or, haute-contre, Anaïs Mahïkïan, d’origine arménienne, soprano, Taï Murray, violoniste, Sébastien Paulini, ténor et Pauline Sabatier, mezzo soprano. Une belle excellence de talents pour un espace très particulier en somme!

IMG_8283

Choeur ORBCB

Un superbe lieu, chargé de mémoire et d’histoire

– Le 2 mars 1914, Monseigneur Gieure, évêque de Bayonne, pose la première pierre du Grand Séminaire, conçu par l’architecte Albert Saint-Vanne. Un édifice austère achevé 4 ans plus tard, prêt à accueillir, en 1919, les premiers rares élèves, beaucoup étant encore mobilisés. Passée l’épreuve douloureuse de la Grande Guerre, l’établissement connaitra des jours de quiétude, propices à la formation spirituelle des séminaristes et au recueillement, jusqu’en 1975, date à laquelle le bâtiment incarne un tout autre esprit, celui de la musique et des arts. Lieu d’enseignement de la musique, puis de la danse et de l’art dramatique, il s’ouvre enfin aux arts plastiques en 2013. Il se tourne aujourd’hui résolument vers l’avenir des artistes, en herbe ou aguerris.Un dynamisme remarquable pour un édifice centenaire! Une belle occasion, en partenariat avec le diocèse de Bayonne, de célébrer les 2 anniversaires à travers un événement magistral.

– Le 29 novembre, l’Eglise Saint André de Bayonne, où Ermend Bonnal, fut organiste, accueille une oeuvre emblématique de ce compositeur bayonnais pour choeur et orchestre, véritable poème lyrique sur un livret de Francis Jammes.: Les Poèmes Franciscains. Un pièce maîtresse à la distribution impressionnante dirigée par Nicole Corti: Pierre Clément, chef de chant, Bernard Causse, baryton, Isabelle Castillon, soprano, Sébastien Paulini, ténor, Jane Cockell, alto, Kup Taldea, choeur basque invité et dirigé par Gabriel Baltès et l’ensemble vocal et symphonique de l’ORBCB, dirigé par Laetitia Casabianca… Excusez du peu!

Un concert hors normes

– Par l’oeuvre, son compositeur, ses interprètes, cette représentation anniversaire reste un moment exceptionnel, rare et magique. Chef d’orchestre et chef de choeur, Nicole Corti consacre sa carrière à la voix à travers les compositions contemporaines et les grandes oeuvres du répertoire sacré. Première femme à diriger le choeur de Notre Dame de Paris en 1993, elle assure, à Lyon, depuis 2008, la direction de la seule classe de direction de choeur des conservatoires nationaux et a créé elle même sa propre formation de choristes, Britten.

– On ne saurait citer ici tous les membres de l’orchestre symphonique présent en cette Eglise. Violons 1, violons 2, altos, violoncelles, contrebasses, flûte, hautbois, clarinettes, basson, cors, trompettes, trombones, tuba, timbales, percussions, harpe et célesta.. Tous les instruments  servent avec virtuosité une partition vibrante d’émotion. Une magistrale composition due à Ermend Bonnal, bordelais installé à Bayonne, ancien élève de Gabriel Fauré, qui composa ici, de 1920 à 1941, ses principales oeuvres influencées par une profonde foi religieuse, la nature, le folklore et les chants traditionnels basques. Ses poèmes Franciscains doivent leur inspiration à Francis Jammes, fervent catholique qui, dans les salons parisiens, rencontra bien des talents tels Mallarmé, Gide, Claudel, Cocteau ou Proust. Il fut à l’origine de multiples créations musicales dont celles de Darius Milhaud, Lili Boulanger, Ermend Bonnal, Claude Arrieu ou Georges Brassens!



– Au programme des Poèmes Franciscains pour voix solistes, choeur et orchestre: Prélude, La Présentation de la Sainte Vierge au Temple, l’Annonciation, le Temps de l’Avent, Noël, l’Epiphanie, la Purification, les Rameaux, le Jeudi Saint, le Vendredi Saint, Pâques, le Lundi de Pâques, l’Ascension, la Pentecôte, la Trinité, la Fête du Saint Sacrement, l’Assomption, la Toussaint et le Jour des Morts et l’Eternelle Demeure.

On vous promet un compte rendu du concert dès dimanche…à 4 mains!

Pour toutes infos: www.orbcb.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 255 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier