Donostia 2016

Published on avril 19th, 2016 | by MagMozaik

0

Créacity? Suspense!

En février dernier nous avions eu le privilège de rencontrer à Pampelune, sous la houlette de Yves Ugalde, adjoint à la culture de Bayonne, les principaux partenaires d’un vaste projet culturel et gastronomique autour de l’aménagement de remparts historiques comme lieux de vie urbains, à Pampelune, Bayonne et Fontarabie. Un dispositif faisant flamboyante réponse à un appel d’offre européen. Un projet parmi 122 dont le sort sera jeté le 11 mai prochain, pour un budget total de 6, 477 millions d’euros répartis en actions de rénovation et de dynamisation de ces fortifications identitaires. A l’heure où se lance un compte à rebours décisif pour les trois villes associées en termes économique, culturel, patrimonial, sociétal, festif et gastronomique, un petit point s’impose!

Petit rappel de jumelage intelligent

La coopération transfrontalière ne date certes pas d’hier! Dans le cadre du précédent dispositif Fortius, Pampelune et Bayonne ont mené, avec succès, des actions conjointes de dynamisation culturelle de leurs remparts pendant les périodes estivales. Remp’Arts, Remp’Arts Gourmands du côté français et moult concerts et animations urbaines de part et d’autres de la frontière ont investi des murs séculaires bien endormis jusque là. Le public, nombreux et festif, fut au rendez-vous!

En novembre dernier le Ville de Pampelune proposa la vitesse supérieure qu’adoptèrent d’emblée Bayonne et Fontarabie pour renforcer et developper encore davantage les aménagements de ces lieux de vie historiques et nécessaires à la vitalité économique, culturelle et touristique de ces villes. Un projet Profecta 2014-2010 prit ainsi forme à hauteur de 6,477 millions d’euros répartis entre les villes, Bayonne assumant au moins 20% du budget présenté. Le calendrier s’étale sur 3 exercices, de 2016 à 2018, l’idée étant d’obtenir un financement européen à hauteur de 65% avec possibilité d’obtenir d’autres aides , le montant total ne devant pas excéder 80% des investissements pour des projets structurants de coopération entre les trois villes candidates.

Thématiques fortes, investissements concrets

Le projet commun présenté se développe autour de trois axes: La création et l’innovation artistique et culturelle, l’approfondissement et l’innovation en matière de stratégie touristique et le promotion de la gastronomie et des productions locales.

Fontarabie souhaite, en ce cadre, restaurer une partie de ses remparts et, d’ores et déjà, propose un forum gastronomique transocéanique avec, en invités d’honneur, des cuisiniers brésiliens et colombiens, présents, en multiples actions de démonstrations, et de dégustations, sur Fontarabie, Irun, Bayonne et Pampelune. D’étonnantes rencontres et concours de savoir faire entre cuisiniers ou étudiants autours de tapas et de pintxos dans les penas ou des centres d’apprentissage hôteliers, du 13 au 23 avril!

Bayonne et Pampelune s’orientent davantage vers des propositions culturelles et touristiques. Bayonne vise ainsi l’aménagement de la casemate Mousserolles, destinée à devenir une salle de production de concerts transfrontaliers. Ses efforts se portent également sur une prolongation du chemin de promenade dans le prolongement du Bastion Royal.

Pampelune s’attache à la création d’un lieu au sein de la citadelle, capable d’accueillir, en résidence transfrontalière, des artistes, ainsi qu’à la réhabilitation du chemin à travers les remparts.

Des projets ambitieux qui inscriront les remparts de ces cités au coeur de la vie citoyenne des habitants à n’en pas douter. Verdict le 11 mai!

Pour infos, voir notre précédent article du 16 février et le site de la ville de Bayonne: http://www.magmozaik.com/du-jumelage-riche-et-bien-compris/ et www.bayonne.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 92 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑