Coups de coeur

Published on juin 12th, 2016 | by MagMozaik

0

Bleu l’océan…BLEU la galerie!

Voilà 3 mois, les “Pom pom boys” élisaient domicile en une galerie dédiée à l’océan. Pom? Peintres Officiels de la Marine! De fait Boris Solin, ancien capitaine de vaisseau un brin décalé,  a éprouvé le besoin, après 28 ans de carrière dans la Marine Nationale, de prendre le large vers des aventures de corsaire! Il a ouvert, avec son épouse, une galerie aux abords de la Place Louis XIV, “BLEU la Galerie”,  à l’image des identités maritimes de Saint Jean de Luz. Très suivi par ses amis peintres, il expose aujourd’hui Stéphane Ruais, peintre officiel de la marine assimilé au grade de ci-devant capitaine de frégate s’il vous plait, jusqu’au 10 juillet,  avant de se lancer dans un programme d’événements qui feront de bien belles vagues, avec de nouveaux peintres mais aussi un dispositif de location-vente d’oeuvres. Petite visite!

Un souffle maritime

Boris Solin aime sa nouvelle vie ancrée au coeur de ses passions marines et cela se voit! Sa vie, son parcours, se construisent depuis l’enfance autour des mers et océans. De génération en génération, de St Malo à St Jean de Luz, voilà un corsaire ambitieux toujours porté vers des expressions artistiques. Enfant, il réclamait sans cesse ses crayons de couleur puis, d’escale en escale, il observait les villes, les paysages, les atmosphères, les “terrestres”, que bien des voyageurs ont su croquer! Et puis, tel le Petit Prince, ses périples ont été jalonnés de rencontres avec des artistes, devenus amis, en apprivoisements réciproques…Quand il a senti le vent tourner, le temps était venu pour lui de changer de cap en douceur vers d’autres aventures où s’épanouir et allier toutes ses passions, à la croisée de l’art et de l’océan. Il tient aujourd’hui la barre d’un navire inventif et créatif, seule galerie à exprimer la forte identité océane de la ville, où il permet de découvrir bien des artistes d’ailleurs mais aussi locaux, tel Eric Bourdon qui a troqué l’air pour l’eau!! Pas forcément des peintres, sculpteurs ou photographes de la mer, pas forcément des P.O.M., mais aussi des créateurs du grand large d’une montagne si proche et pudique.

Quelque 5 P.O.M. ont accompagné ses débuts, parmi les 46 actuels adoubés par le Ministre de la Défense: Marie Détrée, Sylvie Du Plessis, Guy L’Hostis, Nicolas Vial et bien sûr Stéphane Ruais. Mais qu’est-ce donc au juste que ces P.O.M? Le statut de Peintre Officiel de la Marine date de 1830. S’il honorait, au départ, le talent des peintres inspirés par les langueurs ou fougues océanes et les marins officiels ou marchands, il s’applique aujourd’hui à des créateurs plus diversifiés tels que peintres, sculpteurs, photographes, cinéastes, illustrateurs ou graveurs. Pour gagner le droit d’embarquer sur les bâtiments de la Marine Nationale, de porter l’uniforme avec grade, de pouvoir apposer l’ancre près de leur signature et d’appartenir au Service Historique de la Défense, les postulants doivent se soumettre à un concours biennal drastique au terme duquel une liste pointue est soumise au Ministre de la Défense qui choisit les lauréats en fonction des places disponibles, soit à ce jour, 46 ! Un parcours du combattant ouvert à tous les artistes. Stéphane Ruais est de ceux-là.

Le programme estival s’annonce pour le moins intense en émotions créatives fortes. Car au delà des P.O.M., la galerie attire bien des talents aux palettes plurielles. Après les huiles lumineuses de Stéphane Ruais, elle se fera port d’attache des “Escale(s)” de Marie Détrée, du 11 au 31 juillet. De port en port, l’artiste jette aujourd’hui l’a(e)ncre de ses gouaches, tout en contrastes, au coeur d’ un Pays basque dont elle propose sa vision. Du 1er au 15 août, le photographe cibourien Edouard Fourcade nous entrainera en des voyages enivrants vers des contrées lointaines ou sous-marines. Petit détour, du 16 août au 1er septembre, en Indonésie avec les photographies de Bertrand Lesort qui s’attache à défendre, “Chez les Hommes-Fleurs”, la culture des Mentawai menacée d’assimilation et de disparition. Enfin nous retrouverons ce cher Eric Bourdon, du 2 au 28 septembre, à travers une transposition humoristique des “Trente six vues du Mont Fuji”, estampes emblématiques d’Hokusai. Ses “trente six vues de la Rhune” rendent hommage à ce sommet, véritable icône du Pays Basque.

Et parce que “rendre l’art accessible au plus grand nombre est un moyen de diffusion de la culture qui commence par l’habitude des yeux”, le couple Solin met en place un dispositif souple de location nue et location-vente d’oeuvres d’art. Pendant 24 mois, vous et la création choisie vous apprivoisez mutuellement dans votre univers quotidien. En location simple, vous payez 6% du prix de la pièce par mois et 4% dans le second cas avec une option supplémentaire d’achat de 30%. La culture à crédit finalement pour acquérir de précieuses bribes de talents uniques! Elle est pas belle la vie?

Stéphane Ruais: La magie de la lumière

Depuis toujours la lumière fascine l’artiste. Saisir sa beauté fugace, capter les furtifs instants magiques où se télescopent rais naturels et halos artificiels, tel est son challenge ambitieux qui exige une patience infinie et une maîtrise subtile de son art. Architecte de formation, il abandonne vite cette orientation frustrante pour s’immerger corps et âme dans la fluidité vibrante des atmosphères transparentes et des luminosités si mouvantes de ciels et d’intérieurs en jeux d’ombres et de clartés, sur les océans, les airs ou les campagnes qu’il traque inlassablement. Un choix de destin judicieusement laissé à son libre arbitre par des parents (père polytechnicien engagé et mère musicienne) respectueux de ses désirs de vie.

Quel que soit le temps, le créateur  en plein air  peint sur le motif, inspiré par de nombreux maîtres, experts en l’art de sublimer les fragilités lumineuses ou les finesses de couleurs, tels Pissarro, Monet ou Soutine, en infinies nuances évanescentes. Mais si les partitions musicales marines le captivent, en ses impétuosités, ce Peintre Officiel de la Marine depuis 1991, également Peintre Officiel de l’Air depuis 2000, ne s’en passionne pas moins pour les volutes aériennes. Une belle exposition où les vents s’insinuent au fil des paysages en notes délicates. A voir absolument et une galerie à découvrir d’urgence!

www.bleu-lagalerie.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Crédits photos Bleu la Galerie et Mathieu Clerc

This Post Has Been Viewed 340 Times

Tags: , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑