Coups de coeur

Published on janvier 11th, 2016 | by MagMozaik

2

Beau oui, comme Bowie!

Au revoir Mr Jones, Insaisissable, étincelant, grandiose caméléon. En une dernière pirouette insolente tu es parti sans prévenir rejoindre tous les mad men et les majors Tom en une extravagance ultime digne d’un…Lazarus! Sublime électron libre de génie, tes notes venaient d’un ailleurs que personne ne saura jamais atteindre. De tes palettes éclatait chaque jour la mosaïque  de tes talents, insolentes, insolites arabesques nées de couleurs uniques que tu inventais en fines et flamboyantes partitions. Ebouriffant et subtil créateur, tu surfais à vif sur le fil de tes émotions comme si te mettre sans cesse en danger était l’unique et fulgurant moyen de te réinventer en sublimations inédites, avant-gardistes, de toutes les cordes de ta lyre dont jamais personne n’égalera la richesse de nuances incandescentes…

Tes albums, je les attendais avec ardeur, impatience, comme des joyaux sertis dans l’écrin de tes évolutions complexes. Aucun ne ressemblait à l’autre mais tous reflétaient d’incessantes métamorphoses audacieuses. Fantasque alchimiste des notes, tu savais comme personne intégrer d’innombrables styles de musiques en des partitions ciselées à ton image, à ton univers. Tu savais comme personne les sertir en écrins virtuoses des cordes de ta lyre: Aucun art n’échappait à ta curiosité: mime, photographie, costume, maquillage, comédie, peinture, scénographie… Ingrédients aux infinies tonalités dont tu usais avec une magie prémonitoire pour tisser les tableaux de ta vie créative. Artiste complet, tu contrôlais chaque étape de tes oeuvres, chaque image que tu renvoyais pour chaque période de ta vie…

Tes albums? Ils n’existaient pas sans une mise en scène élaborée avec une redoutable précision en spectacles qui éclipsaient tous les autres. Ton exceptionnelle virtuosité a influencé bien des artistes et bien des générations. Plus qu’un style tu as insufflé de véritables modes de vie par le fil rouge de tes audaces parfois iconoclastes. Ma vie s’est ainsi nourrie de tes chevauchées aériennes bien loin des médiocrités, de tes fantasmagories impertinentes, de tes souffles ravageurs de liberté! Dans le panthéon des musiciens qui rythment ou on rythmé mon existence tu occupes, de loin, la plus haute marche comme un trublion étincelant des pesanteurs de l’esprit. Le cinéma avait bien compris la force symbolique de ton charisme insensé. Tous tes films, je les ai et les ai moult fois savourés comme des gourmandises jamais imaginées encore… Ils deviendront cultes mais le sont déjà pour moi!

Précurseur, tu le fus en diable, toujours en avance de 10 ans sur les tendances musicales, visuelles ou technologiques à venir, jusqu’à « titriser » en bourse tes droits d’auteur. En producteur avisé, tu avais compris bien avant tout le monde le pouvoir du net. Mais au delà de tes provocations fantasques tu savais comme personne flairer les talents émergeants que tu n’hésitais pas à produire. Fidèle en amitié tu te riais d’une certaine image androgyne que tu utilisais pour mieux encore aider tes amis sulfureux à l’époque, de Mercury à Lou Reed ou Iggy Pop qui lui doit sa résurrection…Son premier Lazare…Ta dernière pirouette ne m’amuse pas, ne m’amuse plus mais elle est limpide. Black Star l’as tu été vraiment? Ton testament musical restera gravé avec force dans l’esprit de tous ceux et celles qui t’ont suivi … Tes textes, ou plutôt tes poèmes tant et tant travaillés, accompagneront bien des générations à venir! Petit prince du rock, de la pop, tu auras traversé bien des époques, rencontré bien des artistes et splendides talents sans jamais brider ou brûler  tes ailes d’aigle majestueux.

Bon vent Ziggy, tu venais d’ailleurs mais tu n’as pas vendu le monde! Tu l’as apprivoisé, réveillé, magnifié par ta musique, rendu supportable par ta voix sensuelle reconnaissable entre toutes. Rebelle jusqu’au bout, secrètement hanté par la folie de ce frère tant admiré, acteur cassé ou Clown blanc aux allures d’Aladin, tes incursions berlinoises on fait de toi notre héros dans cet incroyable creuset créatif allemand. Dans les fumées de ton imagination, tu iras rejoindre Major Tom dont tu auras fini par te moquer en une cinglante mais néanmoins tendre et douloureuse ironie mordante. Ton odyssée spatiale commence déjà! N’hésites pas à nous révéler s’il existe enfin une vie sur Mars ou si bien des Lazare se planquent derrière les étoiles noires! N’oublies pas d’emporter tes somptueux costumes mais envoles toi en dandy que tu fus souvent, avec élégance et grâce délicate. Toi qui interprétas tans de personnages emblématiques comme Andy Warhol, prépares toi à assumer enfin le rôle d’icône qui te sied à merveille, tendre, rageur, subtil, sensible, sensuel, provocateur mais tant déchiré et écartelé vif! Dans ton paradis tu danseras avec ta chinoise en immense prédateur de ta gloire.

Tu vas nous manquer, leur manquer, à Angie, Duncan, Iggy et autres Imam…Ta belle guitariste black accompagnera les trilles ahurissantes de ta voix aux infinies modulations colorées…Toi, l’homme passionné par toutes les cultures, à l’intelligence lumineuse, à l’humour caustique séduisant en diable, travailleur perfectionniste infatigable, tu vas enfin pouvoir te reposer ou continuer tes explorations d’un autre univers…

Mais penses à nous surtout! Tu restes à jamais gravé comme un gène dans mon ADN, mon esprit, mon coeur! Ta créativité continuera à tracer mon chemin sur le fil rouge de la liberté de vivre intensément mes passions. Au delà de tes notes virtuoses, tes mots dicteront encore et encore la grammaire de mon parcours en filigrane…Chacun de tes albums a accompagné les moments de ma vie comme une seconde peau de référence, un creuset d’imagination où puiser mon énergie et fonder mes propres itinéraires.

En ce jour maudit, je suis, nous sommes tous Bowie !

Les quelques albums évoqués le sont dans le désordre et non exhaustifs.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 1,403 Times


2 Responses to Beau oui, comme Bowie!

  1. Miguel Perez says:

    Merci Catherine, quelle émotion de te lire. Bon vent Ziggy! Nous sommes tous Bowie!

  2. Quel bel hommage ! Il n’y avait que Magmozaik pour écrire aussi bien sur ce chanteur-acteur-poète unique. A lire et à relire. Merci pour lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier