Expos

Published on août 8th, 2014 | by MagMozaik

0

Baleapop, des artistes très décalés!

Quand Baleapop investit le Parc Ducontenia de St Jean de Luz, ça déchire! Certes les riverains apprécient modérément les sonorités puissantes des concerts, qui, le Maire de la ville, Peyuco Duhart, l’affirme avec un certain amusement, cessent à 2h00 du matin, mais de quelle splendide cure de jouvence bénéficie cet espace, véritable écrin d’artistes et de musiciens résolument indépendants des circuits de célébrité classiques.

DSC_0918

Aujourd’hui, le collectif Moï Moï, luzien par définition, présentait les 2 excellents parcours artistiques imaginés en collaboration avec Cécile Cano et Audrey Teichmann, les deux commissaires d’exposition. Des choix audacieux, impertinents et ô combien pertinents comme les aime magmozaik. Une solide implication de la nouvelle municipalité à souligner, soucieuse d’offrir à tous, sans exclusive, des événements de qualité et dont l’aide technique a été précieuse.

Un métissage culturel qui a du sens!

Opérer une alchimie entre 2 types de festivaliers différents, les adeptes de la musique et les inconditionnels de l’art contemporain, voilà l’ambition affichée par le collectif. La magie d’une rencontre, qu’on pourrait penser improbable, entre concerts et oeuvres présentées, opère avec brio! Moï Moï, fort de 25 membres, réduite à une délégation des membres fondateurs nous a accueilli- Jeanne Boulart en tête- fier de retrouver ses racines luziennes et de présenter 2 parcours artistiques hors des sentiers battus.

DSC_0883

Des parcours artistiques étonnants

Le premier nous mène de Baptiste Debombourg, dont les messages prennent des significations philosophiques différentes de jour ou de nuit (structure illuminée en bleu dès le crépuscule), à Thomas James, dont le cimetiere des célébrités fustige les dérives commerciales de la célébrité: Madonna, Stromae, Miley Cirus, Grand Corps Malade et autres Justin Bieber y ont leur tombe hautement symbolique. Le talent des artistes n’intervient pas, mais seule leur propension à entrer sans un système de starification stupide est dénoncée. A voir absolument et avec un brin de recueillement ironique. Le second, plus intime, nous propose de célébrer le 5ème anniversaire du festival, au coeur même de l’aventure Moï Moï, avec en vedette un symbole fort: l’hommage à la mythologie basque. Clou du spectacle? Le collectif achèvera dimanche une grande fresque réalisée en direct pendant le festival. Alors rendez vous dimanche!

Pour toutes infos:

www.weezevent.com/baleapop-5

www.collectifmoimoi.com

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

 

This Post Has Been Viewed 267 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier