Expos

Published on avril 16th, 2015 | by MagMozaik

0

Atabal: artistes en poupe!

Nous en avions parlé au fil de notre, de votre, actualité et nous ne nous trompions pas, à l’instar de la galerie des Corsaires ou du Microcosme, sur l’incroyable talent de Jean Larre, Alesko et Selp. Les deux premiers exposent à l’Atabal, respectivement du 24 avril au 23 mai et du 29 mai au 5 septembre. La dernière signe, à l’invitation d’Alesko – auquel on devait l’illustration du précédent programme- et de Jean Surpervielle, la couverture du programme printemps été du Centre de Musique Contemporaine biarrot.

ALESKO-Level-Tsuna-mosaique-620x350

Alesko

Ces quelques événements traduisent l’extraordinaire travail des galeries et lieux intelligents d’exposition. L’occasion pour nous de souligner l’importance de leur rôle et, très souvent, l’excellence de leur flair, à l’affût sensible de toutes les belles créativités. En l’occurence, ces trois espaces présentent souvent de nouveaux artistes n’ayant jamais montré leurs oeuvres auparavant, ou émergents. On se rappelle de Sylvain Aubert ou de Vincent Legand, véritablement révélés par l’Atabal, de Jean Larre, exposé récemment aux Corsaires, ou de Douglace et Selp , premiers à suivre l’aventure du Microcosme avec Alesko et nos compères du Carburateur, Claude Billès et Xavier Ray.

small-card-collab-001

Alesko

On pourrait en citer bien d’autres mais ces quelques exemples suffisent à éclairer une belle démarche commune mise au service de la découverte, malgré de grandes différences quant à la taille et aux moyens de telles structures, dont certaines se battent souvent pour continuer à exister!  Des initiatives qui en rappellent d’autres, selon des dispositifs autres de résidences artistiques ou d’expositions collectives qu’illustrent notamment le Carburateur, La Brigade Contemporaine de Larraldea, Ezpel’Art dans l’atelier de Poly Berin, sans oublier la récente belle opération éphémère de pur mécénat Art in House due à Jérôme Rey, entre autres multiples actions dynamiques. Il fallait que ce fût dit, chapeau bas! Nous aurons, comme nous l’avons fait depuis juillet 2014, l’occasion de reparler de ce foisonnement artistique. Pour l’heure, focus sur les expositions de l’Atabal en cette nouvelle page printemps été.

Jean Larre, invitation au voyage

– Peintre autodidacte bayonnais, l’artiste privilégie l’abstraction poétique, sous l’influence de grands maîtres tels Matisse, Paul Klee ou Roger Bissière. Portées par cet imaginaire, ses compositions hautes en couleur naissent d’un travail créatif fondé sur une technique mixte à base d’enduits et guidé par des sillons tracé sur la toile. Un côté surréaliste qui, dans certaines oeuvres, n’est pas sans rappeler Wilfredo Lam, par leur luxuriance et leur mouvement.

img-jean-larre-exposition-atabal-biarritz-peinture-art

Jean Larre

– Quinine et Jesus Astronaute rythment, en café-concerts, le vernissage de l’exposition le 24 avril à 21h00. Deux groupes aux sonorités énergiques, l’un dans le registre d’un Heavy Blues efficace et rageur et le second plus éclectique dans ses palettes mélodiques, du groove ou du funk aux fondamentaux du rock, du punk rock au blues et la country.

Alesko, artiste polymorphe

– Alesko alias Exit Man fonctionne bien différemment. Issu de l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré de Paris, il mène pendant onze ans une carrière dans la publicité. En parallèle, il s’adonne, sous le nom d’Alesko, à sa passion pour la peinture, la sculpture et l’illustration. En 1996, las du tumulte parisien, il débarque en nos contrées. Moteur de sa créativité? Le graphisme, l’illustration et le numérique. Sous le nom d’Exit man, il réalise à travers ces outils de multiples oeuvres ébouriffantes sans interférer avec sa facette peinture. Il mobilise toutes les techniques, l’acrylique sous toutes ses formes et tous les supports (papiers, cartons, toiles, bois, boîtes, CD…) sans oublier l’ordinateur. Produire est pour cet artiste, complexe et complet, une fonction essentielle, mécanique, créative où il emboîte les univers de l’imaginaire à l’infini. Nous n’oublions pas non plus, ses constructions de volumes, largement développées dans sa série des robots et qui s’orientent désormais vers les créatures extraterrestres! A suivre de toute urgence!

Le_Mentaliste_NEWF

Alesko

– Pour cet artiste, autre tempo musical le 29 mai pour la dernière session de “Paye ta bass” avec tout d’abord le trio électro frais et punchs “Le catcheur, la pute et le dealer” pour un show explosif, loufoque et déjanté, dopé à la testostérone et à l’autodérision punk! Un cocktail péchu accompagné par les 2 DJ résidents de la session, DJ Uneek et DJ Skillz. Un bon délire qui sied bien à la créativité d’Alesko!

Selp, une Mélusine de la poésie aérienne

Au fil de ses oeuvres aux traits fins et délicats, aux infinies nuances de noir et de blanc, mâtinées de touches colorées subtiles, elle nous entraine vers des univers fantasmagoriques où l’on s’attend que surgisse quelque fée ou créature de la mythologie médiévale. Des créations douces aux belles envolées de mouvements qui font d’elle une artiste singulière et au talent “magifique”.

Pour toutes infos www.atabal-biarritz.fr

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 265 Times

Tags: , , , , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier