Actualités

Published on août 6th, 2014 | by MagMozaik

0

Artistes, artis’artistes… opus 2!

Après le toréro de la sculpture et le verrier…aérien, je vous invite à un second voyage, tout en contrastes, sur la route, apaisée, de Christian Carrère et celle, plus tourmentée, de Daniel Joly. En vis à vis? L’Atelier Ainciart Bergara qui manie depuis 6 générations l’art, ô combien difficile, du Makhila à Larressore, et Arkatza de St Jean de Luz, spécialisé en design, graphisme et volume, notamment à travers une belle technique du gaufrage papier et carton, pour une clientèle très diversifiée et haut de gamme. Car Etienne Bigot, aux dessins époustouflants, ne se contente pas de sculpter sur bois à l’ancienne. Il excelle dans la technique de modélisation numérique inventive avec un succès que ne démentiront ni Cartier, ni la Monnaie de Paris, ni le Conseil Régional d’Aquitaine!

Christian Carrère ou la sérénité incarnée

20140803_110050

Avec beaucoup d’humilité, il se définit comme un amateur! autoproclamé autodidacte, certes! Mais bien des “diplômés” des Beaux Arts se damneraient pour son talent et son style tout en douceur. Venu à la sculpture après la retraite, il puise son inspiration épurée et symbolique à une double source: L’art Shona du Zimbabwe et Brancusi. 2 révélations majeures qu’il revendique avec respect et passion. Résultat? Des oeuvres réduites à l’essentiel de l’authentique humanité brute, avec une tendresse infinie, que le jeu stylisé des courbes exprime. De lumineuses esquisses de femmes et d’enfants, de couples, dont la pudeur et l’émotion nous atteint, vibrantes, palpables, sensuelles et pures. Ses matériaux ronronnent sous son doigté délicat à l’instar de ses gouges ou polissoirs: Béton cellulaire (et oui, c’est ça le siporex!), écorce de pin ou grès de Dordogne. Offrez vous un de ces jours une ballade du côté de Capbreton juste pour vous laisser séduire par la belle harmonie de ses créations…

20140803_110025

Christian Carrère, 06 43 95 74 68

Daniel Joly: Ange ou démon?

20140803_105955

Le personnage ressemble trait pour trait à ses sculptures en acier: Une apparence trash et tourmentée, sans doute pour mieux masquer une belle et fragile sensibilité . Derrière son look punky et ses lunettes roses (sans oublier sa natte chinoise), se cache un artiste adorable, mû par l’urgence de la création. Il n’hésite pas à parcourir des kilomètres en scooter pour récupérer de la ferraille qu’il ramène dans son jardin sur le dos, à raison de 60 kg environ chaque fois! Il s’en amuse fort mais le résultat impressionne. De ses mains magiques et de son arc à souder surgissent des visages, des mains, des hommes expressifs en diable dont vous prenez la beauté de plein fouet comme une gifle salutaire. Wouhaouu! Tel est le premier cri que ses oeuvres vous arrachent! Il expose toute l’année à la Galerie Obré Enea d’Anglet dont il a créé l’enseigne comme celle du Gainz’bar de Bayonne. Ni ange, ni démon… simplement un homme dont vous apprécierez la gentillesse et le talent, plus que “Joly”!

Daniel Joly, 05 58 57 79 17

www.obre-enea.com

Quand l’art se nourrit du numérique: Etienne Bigot

Attirée par ce sculpteur sur bois, à l’ombre du cloître, la curiosité a déclenché une belle rencontre. Un vrai parcours d’artiste, déroulé en quelques instants, et une belle leçon technique. Etienne Bigot porte haut et fort, avec son épouse Nathalie, les couleurs créatives d’Arkatza, à St Jean de Luz. Au delà de la sculpture sur bois à l’ancienne, la création numérique se met à l’honneur. Sur demande de clients, notre spécialiste élabore des maîtres modèles numériques en 3D  dont l’avantage est d’être modulables à souhait jusqu’au lancement de la fabrication réelle de moules, pour des gaufrages sur matériaux très diversifiés: papier, carton, métal, bois voire marbre! Timbres, étiquettes de vins, packaging, médailles… Les clients, pour le moins prestigieux et fidèles, en redemandent car, non content d’imposer avec maestria cette technique, il joue sur les matières qui, sous son art, se font translucides par exemple! Hélas, nul n’est prophète en son pays et sa clientèle appartient davantage aux sphères parisiennes ou suisses du luxe. Avant de visiter son atelier, jetez un oeil sur son site!

medaille_recto_verso_aquitaine_produitwww.arkatza.fr

Etienne et Nathalie Bigot, 05 59 51 96 03

L’incontournable Makhila

Impossible d’envisager une exposition de cette envergure au cloître de Bayonne sans évoquer L’ATELIER, qui, depuis 6 générations, offre au Pays Basque son plus beau symbole: le Makhila! Bien des hommes ici se sont équipés, depuis des générations, de cet indispensable bâton de marche, à commencer par mon grand père d’Espelette qui, dans la cueillette des cèpes , en des coins dont il gardait jalousement l’emplacement, ne se départissait jamais de ce qu’il considérait comme le prolongement de son âme, voire de sa culture, basques. Personne ne devait toucher cet objet! Depuis, l’Unesco a inscrit le Makhila Ainciart Bergara de Larressore à l’inventaire des Métiers d’Art Rares. Excusez du peu! Modelé en bois de néflier et orné de viroles métalliques travaillées à la main, il se fabrique sur mesure. Il porte le nom et la devise de son propriétaire. Je ne sais pas pour vous mais moi, je vais me précipiter au fronton de Larressore!

www.makhila.com

Makhila Ainciart Bergara, 05 59 93 03 05

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

 

 

 

This Post Has Been Viewed 367 Times

Tags:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier