Coups de coeur

Published on août 29th, 2017 | by MagMozaik

0

Artistes à l’heure tibétaine

Mister Christ est de ceux que le devenir problématique du Tibet inquiète et mobilise en actions concrètes depuis longtemps. Un Tibet dont il partage les valeurs, la culture et la spiritualité, source d’équilibre souverain. Depuis 2015, il entraine dans son sillage un collectif composé d’artistes et de partenaires, décidés à mettre leurs compétences diverses et leurs talents au service d’un peuple rayonnant mais martyrisé, en exil de ses propres racines de vie.

Il nous faudrait beaucoup de place et de temps pour développer la démarche de ces artistes solidaires dont le fonctionnement horizontal et égalitaire ne se traduit pas en termes d’argent mais d’échanges équitables pour mener à bien des actions de sensibilisation et de pédagogie. Tout le projet de vie du fondateur du collectif induit son parcours, entre l’architecture et l’art. L’enjeu? Sauver et protéger un peuple pétri de paix et de civilisation multimillénaire face à un géant voisin qui ne voit en ce territoire de légende et de spiritualité profonde qu’un terrain de ressources exploitables à l’infini quitte à éliminer une population dont l’esprit supérieur le dépasse et le surclasse par son humanité et sa liberté indomptable. Bien des actions, depuis des exils forcés, se sont forgées, ciselées, sous l’égide de personnalités emblématiques pour que ne s’éteigne jamais ces voix somptueuses de résistance. Chef spirituel, le Dai Lama et son gouvernement ont trouvé un asile bienveillant dans le nord de l’Inde, dans le petit village de McLeod Ganj près de Dharamsala d’où lancer, à l’échelle planétaire, des cris d’alarme contre un génocide en forme d’uniformisation et de soumission des esprits et des libertés d’être. Mais à Lhassa, désormais noyauté, siphonné de ses ressources vitales, à commencer par l’eau, la violence et la torture sont devenues les seules formes d’art admissibles par les autorités chinoises dont les armes se prétendent pinceaux et toiles en des teintes de sang.

Depuis plus de 7 ans l’artiste Mister Christ se bat pour construire un réseau solidaire entre toutes les associations mondiales qui se dressent contre cette forteresse innommable qui a nom Chine, en dépit des complexités politiques et diplomatiques qui freinent bien des Etats pourtant sensibles à leurs efforts de David contre Goliath. En 2015, il réussit à réunir des artistes, tous styles et opinions confondus. Tous, même s’ils ne peuvent partir en Inde, décident de créer des oeuvres qui seront placardées dans les rues. Ceux qui partent se partageront entre street art et actions pédagogiques auprès des enfants avec l’accord des autorités tibétaines en exil. Début 2016, période ô combien symbolique de la souffrance, ils exposent à Paris dans la galerie 9ème Concept. Fin août 2017, ils réitèrent cet événement éphémère à l’atelier 53 de Biarritz. Une seconde exposition s’annonce à l’horizon 2018 avant une nouvelle expédition en Inde. Une présence qui devrait bientôt susciter de véritables échanges entre Biarritz et la communauté tibétaine avec la venue envisagée d’un grand maître du Thangka pour que circule davantage l’urgence de préserver les pépites de notre humanité. Partenaires? Tout le monde peut le devenir en offrant du matériel ou de l’argent qui servira à acheter ce qui est nécessaire aux actions menées, des billets d’avion au budget alimentation sur place, en passant par le matériel artistique. Ici, à Biarritz, citons Nicolas Dupebé et Caroline Diaphaté du Festin Nu ou, à Bayonne, Hervé Lehoux d’Artoteka. C’est juste une question de philosophie partagée et de cohérence avec soi-même que de s’engager auprès de ce collectif qui n’en a pas fini de faire parler de lui, tant les peuples magnifiques et menacés partout dans le monde au coeur même de leur identité et de leur spiritualité extraordinaire sont légions, des aborigènes aux indonésiens. D’autres combats d’envergure dont nous reparlerons.

Pour mémoire, artistes présents au premier voyage: Stéphane Carricondo, Ned Nedellec, Bruno Christian Leyval, Nico Goquel et Catherine Kholer (photographes), Hervé Lehoux, Aurélie Bu et Mister Christ. Autres artistes du Collectif: Mathieu Dagorn, Jerk45, Gilbert Petit, Charles Foussard, Federico  Sanchez, Jeykill, Brida, Jeannie Mathews, Xavier Ride et Clément Laurentin, entre autres.

https://www.facebook.com/artfortibet/

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 37 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑