Actualités

Published on février 3rd, 2015 | by MagMozaik

0

Agend’Arts…magmozaik en marche au rythme des carnavals!

Février démarre en liesse! Carnavals traditionnels basques, sur fond de mythes et légendes dictés par les rythmes solaires saisonniers et une nature déifiée, nouvelles créations artistiques et culturelles placées sous le signe du métissage culturel et de l’ouverture aux cultures de la France et du monde entier, petites ballades gourmandes, escapades culturelles européennes, là où vit aussi la diaspora, nouveaux positionnements et développements de magmozaik en termes de transversalité, de multilinguisme, de multimédia et de transfrontalité…Et une actualité toujours aussi riche, dense, qui donne à notre territoire un visage authentique, et tourné vers demain, dynamique, sur les chemins de traverse propices aux rencontres et découvertes de pépites, loin des clichés touristiques, ou identitaires en mode idéologique d’une époque révolue.

carte-pays-basque

Les plus beaux lieux de carnaval basque vus par des élèves bilingues de 5ème! Régalez vous!

Curiosité et rencontres en guise de credos

– Nous donnons le temps au temps! le temps de passer, pour vous quelques journées avec des créateurs, qu’ils soient artistes , danseurs, comédiens, musiciens, producteurs bios, organisateurs de circuits découvertes, restaurateurs authentiques, lieux d’accueil, de spectacles et de vie authentique ou bien d’antres où se fourbissent les armes dynamiques de festivals ou manifestations à venir, ici ou ailleurs, de Saint Sébastien à Bilbao, en passant par Lantz, Tolosa, Vitoria ou pampelune…Une dévouverte conviviale des univers de chacun où la vie quotidienne, les amis, le port d’attache se conjuguent avec un imaginaire, des rêves ou des projets…

– Le temps de dresser quelques jolis portraits en 7 questions de fortes personnalités qui vivent le Pays basque avant de vivre au Pays Basque,  ou de surprendre nos interlocuteurs en un questionnaire improvisé insolite… Toutes font que le coeur de ce territoire bat avec impétuosité par leur enthousiasme, leur talent, leur rayonnement ici et ailleurs ou leur pouvoir de décision!

– Le temps de visiter des lieux emblématiques, de Kursaal à l’Atabal ou Mendi Zolan, en passant par les espaces de collectifs d’artistes de St Pée sur Nivelle à Bidart ou Labastide Clairence et St Etienne de Baïgorry, les endroits où évoluent compagnies de théâtre, de danse ou musiciens…Le temps de vous entrainer vers un Pays basque riche de ses créateurs ou producteurs porteurs de sens et de devenir…

– Et puis un agend’arts pour le moins chargé  qui vient aujourd’hui nourrir nos nouvelles rubriques et collaborations avec d’autres supports d’expression, notamment musicale. Un agend’arts, vitrine exceptionnelle de magmozaik, qui reflète, aujourd’hui, une meilleure visibilité du site, une dimension informative plus large, des partenariats économiques ou événementiels plus importants et décisifs pour notre pérennité. Beaucoup de nouveaux collaborateurs, attirés par la densité de nos contenus ou notre ton impertinent, nous rejoignent, et les signatures se multiplieront ici. Notre identité métissée passe aussi par le métissage des opinions exprimées sur le site et, bientôt, dans notre magazine trimestriel virtuel, accessible sur Calaméo. Elle passe aussi par une nouvel onglet que février verra naitre, l’e-Boutik, où vendre vos oeuvres et productions culturelles, vous abonner au magazine, vous impliquer financièrement comme annonceurs ou sponsors, voire mécènes,  où acheter nos mozaikbox et autres escapades gourmandes et culturelles… Alors attachez vos ceintures! Bienvenue à bord de magmozaik février…

imgres-1

Pour mieux lire en direct notre futur magazine trimestriel sur abonnement

Le temps fou des carnavals !

Tout comme Olentzero célèbre le solstice d’hiver, amenant la chaleur dans les foyers, les carnavals de nos 7 provinces, sous quelque forme que ce soit (parades, ours, danses souletines et mascarades variées), fêtent, sur deux mois, de février à avril, le retour du printemps. Une tradition résolument ancrée dans les cycles saisonniers naturels, bien loin des récupérations chrétiennes, mais bien plus proche du quotidien des habitants depuis des siècles et des siècles, du temps où chaque village vivait au rythme d’une nature régulatrice des travaux des campagnes ou des montagnes. Des traditions vivaces, festives et hautes en couleurs que le temps n’a guère atteintes. Aujourd’hui elles  se développent encore davantage comme un défi perpétuel et une jolie pirouette aux clichés touristiques! Et de fait, elles ne dépendent pas des vacances scolaires mais bel et bien des cycles solaires! Nous suivront nous mêmes les Carnavals d’Ustaritz et de Lantz mais si l’un ou l’une d’entre vous assiste à un événement de cet ordre en Soule ou Basse Navarre qu’il ou elle n’hésite pas à nourrir notre article à venir!

3b607109-646c-46d3-a3ca-7be08e4b54a2

Mascarade souletine

– Les Mascarades

De décembre à mars, voire avril, les traditions du carnaval illustrent un temps consacré à repousser la vieille année et les âmes errantes, à réveiller l’ours, à favoriser la fertilité de la terre et des animaux pour obtenir un grand troupeau, à organiser les mariages qui permettront le renouvellement des générations. La plupart de ces rituels se trouvent mis en scène dans diverses fêtes, organisées, sous le contrôle des anciens, par la jeunesse masculine, souvent en grand nombre pour remplir tous les rôles. La mascarade souletine est sans doute la plus importante et la mieux conservée de ces traditions . Elle se compose de deux groupes :

  • les rouges richement habillés, dont le plus célèbre est le zamalzain (mi- homme mi-cheval) , exécutent des danses nécessitant d’être très bons danseurs
  • les noirs plus paillards, sauvages, dansent d’une manière plus violente parfois même obscène

Nous ne pouvons citer toutes les mascarades de Soule ou les pastorales  mais il suffit de se reporter au site suivant pour les suivre, de février à avril! Pour toutes infos complémentaires, www.soule-xiberoa.fr ou  www.eke.eus

– Les libertimendua

Autre tradition, un peu différente, mais toujours fondée sur le printemps chassant les frimas de l’hiver, les libertimendua sont l’apanage de quelques villes dont, le 8 février, Saint Palais et le 15 février, St Jean Pied de Port. Les fêtes se déroulent en 2 temps. Au début Santibate, fête des Zirtzil, symbolise l’hiver. Lui succède libertimendia, la fête des volants, qui annonce l’arrivée du printemps en chassant la froide saison. Des célébrations auxquelles participent de nombreux bertsularis et surtout le volant, personnage principal de la cavalcade bas-navarraise.

Ihaute7421

Ceux qui portent les sonnailles

 

– Manifestations phares avec Zanpantzar!

Pour ceux et celles qui ignoreraient tout d’un tel personnage essentiel, un brin d’explications: Joaldun (littéralement « celui qui porte des sonnailles ») est un personnage traditionnel de la culture basque (en Navarre surtout) qui annonce l’arrivée du carnaval en agitant ses sonnailles (joareak au pluriel basque) durant la dernière semaine de janvier. En espagnol, on les appelle aussi “zanpantzar”, mais il est un autre personnage dans le Carnaval. Il s’agit d’une tradition rurale dont l’origine n’est pas connue, mais dont le sens est de forcer le réveil de la nature, après l’hiver, en faisant du bruit. Mais en cette période transitoire de l’hiver au printemps, bien des procès lui sont intentés! En vain! Le renouveau l’emporte toujours dans l’allégresse! Mascarades, charivaris, cavalcades… Autant de façon de célébrer le carnaval où les rôles sociaux s’inversent, où le roi devient valet, le riche le pauvre, et le faible le puissant…

A Saint Jean de Luz et Ciboure, la manifestation dure du 7 au 14 février, émaillée de conférences, de contes, d’expositions et de défilés et bien sûr du procès de Zanpantzar!

– A Ustaritz, le désormais célèbre festival Hartzaro organisé par Herri Soinu, que nous suivrons justement, se déroule du 11 au 17 février. Un thème développé cette année: le carnaval d’hier et d’aujourd’hui avec un bel hommage à Hilario Olazaran, religieux capucin mais surtout grand xistulari! (article à venir)

image_large

Ustaritz, festival Hartzaro

Biarritz, carrefour du monde!

Le monde entier investit en ce mois les murs de la ville, du nouvel an chinois à l’Australie ou l’Iran en passant par la Chine ou la Corée du Sud des arts martiaux.

– Des expositions à la croisée des continents et des cultures

 On ne soulignera jamais assez l’importance et l’intérêt des expositions en cours qui poursuivent leur chemin au coeur de la ville. A la Cité de l’Océan, les incroyables créatures des Abysses ne se lassent pas des visites d’admirateurs stupéfaits par leur beauté fantasmagorique et leurs conditions improbables de vie. Au delà des fonds sous-marins existe aussi un au delà de l’imaginaire! Petite piqûre de rappel pour ceux et celles qui auraient zappé un tel bijou d’envergure mondiale! Sur Terre, le voyage se révèle tout aussi instructif avec la rencontre de 3 grands artistes voyageurs à la Crypte Ste Eugénie, jusqu’au 22 février (www.magmozaik.com/histoires-sans-fin-talents-sans-limite). Enfin, le métissage culturel, si cher à notre coeur, s’incarne jusqu’au 7 mars au Musée Asiatica où les artistes du Pays Basque rencontrent la Chine pour des interprétations multiples qui seront primées pour la 16ème fois (www.museeasiatica.com). Quant à Babinch, jeune artiste aux traits fins, précis et jubilatoires, il reste encore à l’Atabal jusqu’au 7 février! Un talent incroyable que nous retrouverons sûrement très vite puisque nous lui consacrerons un joli focus! A la médiathèque, le cinéma d’arts martiaux continue à nous faire rêver à travers une exposition d’affiches originales consacrées aux “Sabres et dragons” jusqu’au 21 février. Une exposition boostée le 7 février par un atelier de création d’affiches dont les participants seront les héros. Séance photo avec mise en scène, mise en forme de l’affiche par photoshop… Un bel exercice animé par Sylvain Aubert (voir infra) pour tous les publics à partir de 11 ans (www.mediatheque-biarritz.fr)

ar-sylvain-aubert-exposition-atabal-biarritz

Sylvain Aubert

Côté nouveautés, l’Atabal enchaine sur Babinch avec, du 20 février au 18 avril, 2 artistes que nous connaissons bien puisque l’un d’eux exposa il y a quelques mois chez Poly Berin pour Ezpel’Art. Sylvain Aubert, photographe, plasticien et musicien propose ses oeuvres empreintes de poésie pure. A cette occasion Alesko, alias Exit Man, nous entraine dans son univers robotique très particulier! (www.sylvain-aubert.com). Au Colisée, du 2 au 6 février, autre univers en photographies évoquant la place importante du Pain dans la Grande Guerre. Un aliment emblématique qui sert de fil conducteur pour offrir un panorama de ces temps de conflit effroyables . A la Librairie Le Festin Nu, Xavier Ride expose, jusqu’à fin mars, ses oeuvres nourries de culture ciné-littéraire. A découvrir absolument! A prévoir aussi, en avant première, juste pour la noter d’un gros point rouge sur vos tablettes, lexpo “Biarritz des Années Folles” qui se tiendra du 2 mai au 14 juin à la Crypte Ste Eugénie dans le cadre d’un événement majeur, le 7 juin, où Biarritz vivra à l’heure incroyable des années insouciantes de 1919 à 1929… Nous vous en dirons plus le temps venu, et en cours de préparation, car voilà une belle initiative de Serge Istèque, soutenue par la municipalité, qui ancre la ville dans un cadre touristique et historique culturel fort, au délà des clichés habituels!  Un événement appelé à devenir la manifestation emblématique de la ville à l’instar des Fêtes de Bayonne pour Bayonne et San Firmin pour Pampelune…Hors ateliers, le 10 février, 17h00, à la médiathèque, Suzanne Husky, en résidence d’artiste au Domaine d’Abbadia, expose son art des jardins qui passe par la mosaique, la sculpture et la vidéo. Enfin, le 6 février, dans la Salle d’Attente de Thierry Génin Etcheberry, un insolite happening à prévoir avec “Silencio” où 3 artistes du Conservatoire Maurice ravel (dont Patrick Defossez et deux plasticiennes) nous proposent une performance teintée de poésie, de mosaiques et de peintures.

ar-alesko-exit-man-exposition-atabal-biarritz

Alesko alias Exit Man

– Sur les tréteaux

Le Théâtre du Versant vogue vers le pacifique avec ses “Bambous Noirs” d’après l’oeuvre de Jean-Marc Pambrun (voir notre article www.magmozaik.com/et-sur-les-bambous-noirs-le-ciel-sest-leve) Pensez à réserver vos places d’urgence pour assister aux quelques représentations sur Biarritz: le 8 à 17h30 et du 9 au 14 à 20h30. Une pure merveillle sous le signe de l’évasion et du voyage sur les rives de Tahiti.

Gare du Midi, les spectacles très parisiens s’enchainent! Nos troupes ne les valent-elles pas?  Le 5 février à 20h30, “Qui es-tu Fritz Haber?” d’après le Nuage vert de Claude Cohen. Le lendemain, “Le Placard”, comédie de Francis Veber ou la xième version du thème archi exploité de François Pignon! Certes il y a Elie Sémoun mais le filon commence à s’user sérieusement après 40 ans non? On déconseille vraiment le détour!

Au Colisée, la programmation hésite encore entre pièces qui rapportent et compagnies locales pas nécessairement lucratives mais nettement plus intéressantes! Le 3 février à 21h00, le troupe Irrinagar nous propose sa version de “Jeux de Scène” de Victor Haïm. Drôle et inattendu. Le 6 février, à 10h00, 14h30 et 20h30, exercice de haute voltige avec la compagnie des Amis de Platon qui mettent en scène la cruelle remise en cause des Rhapsodes, auteurs et acteurs de théâtre tels Ion ou Homère, par Socrate. Titre de la pièce ô combien fine et redoutable? “Ion” tout simplement! On adhère vraiment! Le 20 février, 20h30, retour aux valeurs dites sûres avec les “Variations Enigmatiques d’Eric-Emmanuel Schmitt par Horizon vertical.

Après le Versant, dans ce fatras conventionnel, les Chimères nous réveillent avec, le 22 février à 17h00, une présentation du travail des élèves de 1ère année de Jean-Marie Broucaret (Les Découvertes)

10671222_324755444398418_4768838698858143220_n

La troupe des Bambous Noirs

– Musiques tous azimuts!

Chaque mois nous vous communiquons le programme de l’Atabal où s’épanouissent les musiques contemporaines. Le 5 février à 20h30, Miossec et Maialen font l’événement, annoncé du reste partout! Et pour cause! “Ici-bas, ici même”, son nouvel album, porte haut et fort sa fibre humaine en textes lumineux et crus. Maialen participe de cet esprit de rencontres avec les autres avec générosité sur des tonalités plus rock and blues. Et puis le 27 février à 21h00 nos petits chouchous du Mutant nous reviennent après une tournée dont le parcours s’inscrit merveilleusement dans leur concept de chaos organisé! Mellanoisescape leur succèdera sur scène. Olivier Mellano, grand guitariste incontournable des musiques actuelles nous proposera une rencontre du noise et du pop en torrents électriques et cascades sonores. Enfin Imparto conclura la soirée. Les Kfés Concerts nous réservent aussi quelques belles surprise en ce mois caranavalesque! Le 6 février à 21h00, Gomar et Blue Express occupent le devant de la scène, entre sonorités folk tendance new age et rock anglais énergique et coloré. Le 13 février à 19h00, Odd Lights revisite les sons des 90’s! Jubilatoire! Le 20 février à 20h00, funk et swing vous accueillent avec Vie Zzaj, une façon différente de vivre le jazz sur d’autres chemins! (www.atabal-biarritz.fr)

(c)Alban_Grosdidier_Miossec 12 12 RVB 120114

Miossec

LE MUTANT MELLANO

Le Mutant et Mellanoisescape

Gare du Midi, les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New-York attirent bien des adeptes grâce aux oeuvres proposées et aux extraordinaires distributions. Le 7 février à 19h00, “Les Contes d’Hoffmann” d’Offenbach occupent le devant de la scène avec Vittorio Grigolo, Thomas Hampton et Hibla Gerzmava.  Le 14 février à 18h30, place à “Iolanta”de Tchaikovsky et au “Chateau de Barbe-Bleue” de Bartok  avec Mikhail Petrenko et Nadja Michael. Sinon en direct, vous pourrez découvrir, le 22 février à 16h00, “Belcantissimo” ou les plus beaux airs de ténor sur un répertoire classique ou contemporain. Enfin, le 8 février à 17h00, TAL “Acoustic Tour” est en concert.

Enfin signalons au Colisée, le 7 février à 20h30, “Le Roi d’Utopique” d’Alexandre Betolaud. Un spectacle tendre, sensible et déjanté avec Nicolas Vielle au piano et Clémence Betolaud à la batterie.

– Danses et événements

Thierry Malandain se distingue ce mois ci avec “Le Temps des Mômes” où la chorégraphie, réinventée, se conjugue au rythme des enfants. Le 11 février à 16h00 au Colisée, la Stilte Company néerlandaise propose “Flying Cow” où, dans l’imaginaire de 2 filles et 1 garçon, se téléscopent des oeufs qui roulent, une vieille dame et une vache volante! Et non! pas de raton laveur dans cet imaginaire débridé de l’enfance! Le 14 février à 11h00 le Colisée se rend au “Carnaval de Saint Saëns”. Une incursion dans le bestiaire chorégraphique de Gilles Verièpe et une partition revisitée par Vlad Roda Gil en mode électronica glitché. (infos www.biarritz-culture.com). Notons par ailleurs les répétitions publiques au Grand Studio de la Gare du Midi les 3 et 22 février, à 19h00. Dans le cadre du projet euro-régional Ballet T, Dantzaz Konpainia propose une fenêtre ouverte sur la jeune création chorégraphique contemporaine, notamment basque, avec DantzaKlub le 3 février. La Compagnie Gilshamber, accueillie du 12 au 23 février par le Ballet Malandain, présentera ensuite, le 22 février, quelques extraits de sa nouvelle création, “La Trace”. Autre continent, autre danse! Le 1er février, les Ballets de Tahiti Ora, offrait un spectacle Gare du Midi autour de Marmara, l’île de lumière. Une prestation en guise de voyage et de découverte à la confluence des légendes, traditions et réalités d’aujourd’hui.

Evénements

Toutes les générations fêtent la Sainte Agathe. Une tradition illustrée par une transmission intergénérationnelle et la pratique du bertso (improvisation orale et poétique en basque) dans les écoles bilingues de la ville. Le 3 février une soixantaine d’élèves de ces établissements sillonnera la ville, en vêtements noirs et bâtons à la main, en bons bertsulari dont les vers seront récompensés de goûters et friandises. l’occasion pour ces enfants de découvrir les lieux de diffusion de la langue basque sur Biarritz: Gau Eskola, médiathèque, librairie Eki…Le 7 février, place aux adultes qui chanteront, haut et fort dans la ville, cette tradition populaire porteuse de valeurs de solidarité et créatrice de lien social. Merci à l’association Arroka pour cette manifestation. (www.arroka.org)

flyer_nouvel_an_biarritz_verso

Le 13 février la Chine s’invite à Biarritz. En attendant le nouvel an chinois (année de la chèvre, symbole de sagesse), le Musée Asiatica sort de ses murs avec les étudiants du BTS tourisme Biarritz Atlantique. Initiation au Taï Chi aux halles, dégustation de soupe chinoise, danse du Dragon place Clémenceau, lecture de contes…. Une belle initiative à saluer à l’heure où, pour la 16ème année consécutive, le Musée propose de jolies rencontres entre les artistes basques et la Chine!

Enfin du 9 au 13 février, le cinéma Le Royal propose la 4ème édition du Festival International du Film des Droits de l’Homme en collaboration avec le Secours Catholique-Caritas France. Un vaste panorama de longs et courts métrages suivis de rencontres et débats. (www.royal-biarritz.com) Toutes infos sur article consacré au festival!

– Cinéma et rencontres littéraires

Au Royal projections riment avec rencontres ou débats! Le 8 février à 18h00, “En quète de sens” de Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière. Dans le cadre du festival cité plus haut, le 10 février à 21h00, “Metamorphosen”de Sebastian Mez. Le 11 février, même heure, “Container 158” de Stefano Liberti et Enrico Parenti (débat avec le Secours Catholique de Paris). Enfin le 12 février, horaire similaire, “Au bord du monde” de Claus Drexel (débat avec la Fondation Abbé Pierre). Le 17 février à 20h00, avant première de “Réalité” de Quentin Dupieux.

A la Médiathèque, les vendredis se consacrent aux projections en VF ou VOST de films long et court métrage. Le 6 février, 15h30, 2 courts métrages à l’honneur: “Esperando a la virgen” de Vincent Martorama et “Avant que de tout perdre” de Xavier Legrand. Le 7 février, 15h00, présentation de “la 36ème chambre de Shaolin” de Liu Chia-lang, où comment des poissons séchés se font messagers de la résistance au pouvoir tyrannique des Mandchous. Le 13 février, 15h30, place à la musique avec un émouvant documentaire sur la fantastique chanteuse péruvienne “Yma Sumac, la castafiore inca” de Jean Baptiste Erreca, suivi d'”Un opéra de rue à Encagnane” de Marielle Gros. Le 20 février, toujours à 15h30, pleins feux sur l’échec d’une ville et l’abandon d’un territoire, aux antipodes l’une de l’autre! Joaquin Pedro de Andrade nous donne sa vision d’un magistral échec urbain avec “Brasilia: contradictions d’une ville nouvelle”. Mario Ruspoli s’intéresse, quant à lui, aux meurtrissures d’une région abandonnée au début des années 60, la Lozère, à travers son magnifique “Les inconnus de la terre”.  Le 21 février, 15h00, intéressant documentaire d’Hubert Niogret sur une figure fondatrice du cinéma de sabre chinois “King Hu”. Enfin le 27 février, 15h30, place à la danse de Malandain et aux jeux ludiques dans un jardin aux figuiers avec ” Le ballet de l’étudiant” de Caroline de Otero et Catherine Guillaud, suivi de “Mollah Khadijeh et ses enfants” d’Ebrahim Mokhtari. Une médiathèque décidément bien surprenante et active! (www.médiatheque-biarritz.fr)

Les rencontres, ici et là

A la Médiathèque les clubs de lecture traditionnels poursuivent leur chemin. Le 3 février à 10h00 le club de lecture en espagnol a choisi pour thème les secrets! Celui en langue basque se déroule le 28 février à 14h30.

DSC_1249

A la librairie Bookstore, qui fut présente sur le FIPA 2015, 2 belles rencontres programmées. Le 7 février à 16h00, Adrien Bosc vient présenter “Constellation”, prix de l’Académie française et coup de coeur de la librairie. Constellation était le nom de l’avion d’Air France qui, un certain 27 octobre 1949, s’écrasa aux Açores avec, à son bord, Marcel cerdan et Ginette Neveu. Mais qui étaient donc tous les autres passagers, relégués au rang des destins oubliés? Le 14 février, à partir de 17h00, concert acoustique de Tommy Lorente, chanteur et guitariste, venu proposer son nouvel album pop lumineux: “Un cruel manque de tendresse!”

Bayonne toujours aussi vivace

brochurejanvier-mai2015

– la Luna Negra? Que du bonheur!

Chaque mois, la Luna Negra apporte son content de spectacles, plus jubilatoires les uns que les autres. Février ne déroge pas à la règle avec une programmation très variée et de haute qualité.

Le 3 février à 20h00, Marion Jeanson nous invite à butiner, de textes en textes, à la manière d’un chef de cuisine, à travers l’“Ombre du Zèbre”, de et avec Jean d’Automne, accompagné au piano par Françoise Elhuyar. Petit intermède gourmand proposé à l’entracte avec dégustation de Ty Gnac et collation! Une délicate manière de mettre en pratique la belle devise de l’auteur: le malheur n’apporte rien. Notre seule issue est la joie!

Le 6 février à 20h30, petite ballade sur des airs réarrangés, avec une pointe d’humour et de convivialité, de Piaf, Nougaro, Boris Vian, Boby Lapointe, Cabrel et bien d’autres. Un joli trio palois nommé très justement “Les Allumettes” avec Noëlle à la voix et Pierre et Fred à la musique! Un agréable moment de fraicheur en perspective!

Le 7 février à 20h30, place à une voie somptueuse, celle d’Elise Archambault, soprano, accompagnée de Jean-Christian Irigoyen à l’accordéon.

07.02.15 - Elise Archambault

Elise Archambault

Du 11 au 14 février à 20h30, la pétillante, charmante et drôle Séverine Morales vient, à travers un florilège de personnages déjantés, nous avouer sa phobie des portes! Un clone astucieux de Jerry Lewis et Jim Carrey réunis que vous n’êtes pas prêts d’oublier… à condition qu’elle parvienne à franchir les portes du théâtre justement!

11 au 14.02.15 - Severine

Le 18 février à 20h30, pour son traditionnel “In the Mood for Blues”, la Luna Negra accueille Neal Black Trio. Une musique tout droit venue du Texas dont l’acoustique est magnifiquement transcendée par la voix de Neal Black.

18.02.15 - NEAL BLACK

Neal Black

Autre tradition désormais bien ancrée: Le Ring d’Impros qui occupe l’espace le 19 février à 20h30  avec, chaque mois, un présentateur et des équipes différentes pour un jeu sans filet 100% improvisation. Un pur régal!

Les 20 et 21 février, 20h30, “Alzéa Trio” investit la scène. 3 musiciennes pour 3 parcours uniques. Viviane Szabo incarne sa Hongrie natale (voix, bouzouki et percussions), Cécile Cappozzo, à mi chemin entre jazz et flamenco (piano) et la roumaine Elise Kusmeruck (violon).

Le mois s’achève en humour avec “Jean-Jacques” de et par Jean-Lou de Tapia, des 25 au 28 février à 20h30. Univers burlesque et optimisme à tout crin sont de mise avec ce personnage qui décide de faire de sa vie un spectacle absurde et déroutant.

www.lunanegra.fr

– L’art dans tous ses états

La déportation pour motif d’homosexualité, tel est le thème de cette magnifique exposition organisée à la Médiathèque en collaboration avec Les Bascos. Vous avez jusqu’au 19 février pour découvrir toute l’horreur, longtemps occultée, que vécurent ces fameux triangles roses de l’infamie. Car, rappelons le, les juifs ne furent pas les seuls persécutés. Dès 1933, communistes, tziganes et homosexuels inaugurèrent les camps de concentration, voire d’extermination. Mais l’histoire ne retiendra que les chiffres massifs de la shoah…

Q_6768a4d725d8a060bd7f6f1b62e24978

Philippe Pagani aux Corsaires

image

A la galerie des Corsaires s’achève le 6 février la vente des oeuvres données par 30 artistes pour que vive et se développe la belle aventure d’Alain Goupille et son équipe de très grande qualité. Du 7 au 20 février, Philippe Pagani expose ses toiles, très empreintes d’influences marines et fauves. Une belle invitation aux voyages auquel nous entraine ce peintre autodidacte au gré de ses humeurs océanes. Du 21 février au 6 mars, Olatz Tarrega (photos) et Carlos Dorim changent de registre en photographies et poésies. Une diversité qui illustre bien la curiosité et la recherche de nouveaux talents dont ne se départit jamais ce lieu où nous nous sentons toujours si bien! www.galeriedescorsaires.blog4ever.com/

A la Librairie du Levant, autre exposition en duo jusqu’au 28 février. Sylvaine et Alain Raoul jouent en ce lieu un “Double Je”. A découvrir pour les artistes et cet espace dont on ne soulignera jamais assez, comme La Librairie En Pente, les efforts faits pour révéler de nouveaux talents et accueillir des auteurs au joli verbe.

10329870_10152988598522920_7730817733266664594_o

A la Fabrique (rue de Sault), Marine Caléri, illustratrice, propose sa première exposition ” Homo Homini Lupus Est”. Des oeuvres très originales où l’homme devient animal, la proie prédateur, en un mélange fusionnel. A découvrir dès le 6 février  en un lieu qui bouge pas mal!

A Space Junk, rue Ste catherine, du 5 février au 4 avril, Isaac Cordal pose ses miniatures en béton comme autant de symboles tout à la fois angoissants, poétiques et humoristiques des préoccupations de notre monde.

Enfin, Txalaparta,(10 rue Laffitte) accueille dès le 6 février un artiste dont l’oeuvre mérite largement le détour, Patrick Pierart, plasticien bayonnais dont on vous présente quelques pièces!

416844434444

– Tout en musiques…et un brin de théâtre!

La Souche Rock n’en finira pas de nous étonner! Pour la 7ème année elle nous propose une façon très ludique, insolite et insolente de fêter les amoureux, entre le Darwin Day et la St Valentin, à mi chemin entre sélection naturelle et célébration de l’amour! Du 12 au 14 février, Le “Bar Fest” accueille plus de 12 groupes, musiciens et autres saltimbanques vous donnent l’occasion de voir autrement cette fête si conventionnelle et commerciale qui fait le bonheur des bijoutiers et des fleuristes!! En outre, sur place, vous pourrez voter en applaudissements pour vos artistes préférés pour gagner (heureux veinards) une croisière en aviron sur la Nive avec votre douce moitié! Elle est pas belle la vie?Au programme? Le 12 février, en partenariat avec l’IUT Tech2Co de Bayonne, au Magnéto, de 22h00 à 2h00 du matin, Los Burritos, Clo, Shut up&Twist again et Dizeus DJ. Le 13 février, Tumba Swing au Sankara de 19 à 21h00, Datcha Mandala au Ptit Pub de 22h00 à minuit et Vagina Town au Café des Pyrénées de minuit à 2h00 du matin. Le 14 février on vous achève avec Joujou au Kalostrape de 21h00 à 22h00 et, de 22h00 à 2h00 du matin au Magnéto avec Joseph le Hibou (excusez du peu!), The Taikonauts, Al Von Stramm, Rootwords et la Souche Rock/DJ. Mais si vous préférez un gentil dîner en amoureux avec votre dulcinée ou votre preux chevalier, à genoux une bague toc dans une main et une rose Interflora dans l’autre, c’est à vous de voir! Ennui garanti!

10615410_771575002928010_5876522763471092273_n

Autre belle prestation au Magnéto (La locomotive) le 20 février dès 21h30, Le A et Nadia Zubeldia & Matthys (collectif Moï Moï). Le A, groupe bordelais à majorité féminine,  développe un  style rock aux influences pop, shoegaze et psyché très nettes. Nadia Zubeldia & Matthys donnent, quant à eux , dans le folk électro sur des textes en basque.

Le A, Nadia Zubeldia et Matthys magnéto

Le A, Nadia Zubeldia & Matthys

Sur la Scène Nationale du Sud-Ouest Aquitain, les 12 et 13 février à 20h30, la Compagnie Tombés du Ciel propose “Les Femmes et une nuit” de Faïza Kaddour, mis en scène par Jean-François Toulouse. La condition de la femme vue sous l’angle des mille et un nuits d’après les témoignages de femmes arabes en lutte pour leur liberté à Marseille, en Tunisie, Algérie ou Liban. 3 Shéhérazade, 3 femmes incarcérés qui vont dire et chanter leurs rêves d’émancipation entre réalisme cru et humour bien dosé! A voir de toute urgence! www.scenenationale.fr

La MVC centre ville (Balichon) présente le 6 février à 20h30 une pièce jouée par une troupe de 5 adolescents dirigés par Patrice Ricordeau. “Jour de Colle”, inspiré du film de John Hugues, The Breakfast Club, met en scène un huis clos détonnant où 5 jeunes apprennent à dépasser leurs réputations respectives et à s’apprécier mutuellement…ou pas! A voir!

Affiche Jour de Colle ok

– Quelques événements en vrac

Le 6 février à 14h00, la ville de Bayonne pose la première pierre du nouvel Office de Tourisme, rénové et agrandi, en présence du Maire et Président de l’ACBA, Jean-René Etchegaray et du Président du Conseil général Georges Labazée. Un fier symbole d’une ambition touristique de plus grande envergure.

10942430_1054326891259620_3748424136332389120_n

Roland Barthes

Le centenaire de Roland Barthes: Un chapelet de manifestations de février à septembre, coordonnées par Pierre Vilar, maître de conférences en littérature française à l’UPPA. Au programme des célébrations diverses et variées, un belle initiative à noter: Une série d’ateliers à l’université et à la Médiathèque ouverts à tous en accès libre. 6 ateliers au total jusqu’en juillet à raison d’un par mois. Dès le 3 février de 18h00 à 20h00, présentation du philosophe à travers un film, à l’université. Nous consacrerons un article à cet événement majeur.

Anglet, la belle endormie!

Peu d’événements sur Anglet qui n’en finit pas de s’assoupir en une belle léthargie, réduisant la culture à peau de chagrin. Quelques étincelles toutefois, dues souvent aux jeudis de Baroja qui existent déjà depuis quelques années et s’accrochent pour mieux perdurer! Messieurs et mesdames de la culture angloye, réveillez vous que diable!! Un Quintaou sous utilisé, un patio de mairie désespérément désert, une belle galerie fermée sans aucune aide de la municipalité par la sauver….Bientôt la ville ne sera plus qu’une distance reliant deux villes actives Biarritz et Bayonne!

– Côté Arts

Du 14 au 28 février, Bibliothèque du Quintaou. Une installation musicale nous donne à écouter les chansons de Mikel Laboa (1934 -2008), l’une des grandes références de la chanson basque des années 60 à nos jours, en prélude au spectacle « Zazpi aldiz elur (Mikel Laboa dans les neiges) » de Bernardo Atxaga programmé au Théâtre Quintaou le jeudi 26 mars. Au cœur de l’installation, un clavier lié à un ordinateur que le spectateur peut pianoter à sa guise faisant ainsi surgir la voix de Mikel Laboa. Aux côtés de ce dispositif, des tablettes permettent de visionner des concerts ou des émissions de télévision qui lui ont été consacrées. Une installation conçue par l’Université du Pays basque (chaire « Mikel Laboa »). En partenariat avec l’Institut culturel basque. Entrée libre. Anglet serait-elle donc abonnée aux expositions posthumes?

– Musiques éclectiques et théâtre

Au Théâtre du Quintaou, Vincent Delerm interprète, le 11 février à 20h30, son 5ème album les Amants Parallèles avec beaucoup de tendresse et de finesse esquisse de la rencontre d’un homme et d’une femme, leur vie, leur chemin sentimental. Seul en scène, l’artiste revient, pour la première fois depuis 2005, au piano-voix, accompagné seulement d’un second piano mécanique “préparé”. Il interprète les arrangements écrits par Clément Ducol, compositeur et musicien de la chanteuse Camille. Grand admirateur du travail d’Aurélien Bory, Vincent Delerm lui a demandé s’il accepterait de travailler sur son spectacle. Ce dernier lui a proposé l’idée d’un théâtre d’ombres, ombres qui accompagnent toute la première partie du spectacle, celle qui raconte les Amants Parallèles.  La seconde partie, agissant comme un envers de la première, se déroule à l’avant-scène et les titres, puisés parmi les albums antérieurs, font exister en miroir deux époques, deux manières d’écrire des chansons et d’envisager le rapport à la scène. Deux manières parallèles.

Les jeudis des Ecuries de Baroja

10171895_10204356872336527_2758559102833514128_n

Le 5 février à 20h30, l’association La Maison propose un trio pop galicien, “A Veces Ciclon” tout en sobriété et élégance. Rythmes épurés, chants en espagnol et gallego. Une belle sonorité folk en mode mélancolie. Le 12 février, même heure, Benat Achiary et l’association Ezkandrai nous font connaître Mylène Charrier et jean-Christophe Irigoyen, jusqu’au bout du chant et de l’accordéon. Le 19 février, changement de décor avec l’association Le Microscope qui propulse sur le devant de la scène BodyBeat, groupe de Funk house 80’s. Enfin, le 26 février, Summer Musique présente ExoSet et Tommy Lorente (voir Bookstore aussi!) dans le registre pop-rock.

photo-tommy-lorente-yamaha-atabal

Tommy Lorente

Au Théâtre “Vu”, par la Compagnie Sacekripa, met en scène, les 5 et 6 février à 20h30, théâtre du Quintaou, Etienne Manceau, en personnage méticuleux, délicat, un brin acariâtre et ordonné à outrance! Un spectacle solo muet à la croisée du théâtre d’objets, du cirque miniature et du clown involontaire où soudain, dans la vie calme, trop calme, de cet homme, tout dérape… Irrésistible pour les pourfendeurs de la maniaquerie au quotidien! www.scenenationale.fr

semaine-arts-2

Soleil Noir

ORBCB au théâtre du Quintaou, le 13 février à 20h30. Après Soleil d’Hiver, l’orchestre régional nous propose Soleil Noir, concerto pour piano et orchestre. Au programme, Arvo Pärt, Tabula Rasa (pour deux violons & orchestre), Peio Çabalette, Soleil Noir / Iguzki beltz Concerto pour piano Wagner, Siegfried idyll Debussy, Danses sacrées et profanes, sous la direction d’Iker Sanchez. www.orbcb.fr

Signalons toutefois les belles initiatives de la bibliothèque du Quintaou à destination des enfants la plupart du temps, avec quelques belles conférences de temps à autres sur le sens de l’art qu’on aimerait pourtant plus présent en expositions sur la ville. www.anglet-tourisme.com

Ailleurs

Notre prochain Agend’Arts prendra en compte une très riche actualité côté sud avec Pampelune, St Sébastien, Bilbao et autres Tolosa ou Vitoria à travers bien des correspondants qui nous rejoignent aujourd’hui.

– Maison Basque de Paris 

 Le théâtre de Châtillon accueille du jeudi 5 au samedi 7 février à 20h30, la nouvelle pièce de la Cie du Petit Théâtre de Pain : “9”, créée ici en juin 2014. Inspirée du film “Douze hommes en colère” de Reginald Rose, la pièce a été réécrite selon la juridiction française et non américaine (et donc voici pourquoi le titre “9” et non… “12”). Ce spectacle rappelle l’histoire d’un jeune homme accusé de parricide et dont le destin est entre les mains de ces 9 jurés. Quel sera le verdict ? La scénographie originale en tri-frontal nous transporte dans l’ambiance du roman noir avec ce huis-clos palpitant ! Auteur Stéphane Guérin, mise en scène de Manex Fuchs. www.theatheachatillon.com

Préparer le carnaval! Les 4 et 11 février de 13h30 à 16h30 à la Maison Basque, un nouvel atelier d’art permet d’accueillir 12 enfants de plus de 8 ans. Le but? créer des costume pour le carnaval du 15 février sur le thème Dragons, chevaliers et cavalières.  L’atelier est gratuit.

unnamed

Le 15 février, tous les amis de la Maison Basque sont appelés à défiler avec Herensuge et suivre le serpent-dragon, tout droit surgi de la mythologie basque. Pour le porter, des bras sont requis! Venez habillés en ce cas dans les tons vert et bleu.  Le rassemblement est prévu à 13h00 place Gambetta. Le défilé partira à 14h00 pour arriver à 18h00 place de la République!

Du 2 au 8 février en de multiples salles parisiennes, ” Connaissances du Monde” présente le film de Hadrien Crampette, “Le Pays basque, des Pyrénées Atlantiques à Bilbao”. Un voyage dans l’histoire pour mieux expliquer la richesse d’un peuple tourné vers l’avenir.

Pour toutes infos, www.eskualetxea.com

– Saint Jean de Luz

Hélas, Bien des villes (Bidart, St jean de Luz ou Hendaye, entre autres) négligent de nous référencer et de nous envoyer leur actualité tous les mois et c’est bien dommage!

Journée de l’ours le 7 février dans le cadre du carnaval, “Hartzaren Eguna”. Danse des Hiruburu (personnages à trois têtes représentants le passé, le présent et l’avenir) et descente de l’ours.

Le 10 février à 20h 30, Danbe. Compagnie (Mic)zzaj. Concert narratif sous casque-75 min. Danbé est un texte écrit à quatre mains par Marie Desplechin et Aya Cissoko qui dresse le portrait de cette dernière et de ses parents maliens arrivés dans la France des années 70. Tout à la fois photographie sonore et littéraire, pièce musicale et radiophonique live, théâtre documentaire, cette oeuvre hybride est dédiée à l’écoute et à l’émotion du récit. Ce dispositif sous casque permet d’être au plus près de la production du son, de ses transformations, de ses nuances, de la présence de la voix… (Auditorium Ravel)

Chasse au Trésor, à partir de 10h00 le 11 février pour les enfants de 7 à 11 ans (infos et réservations le 10 à l’Office de Tourisme). Les mercredis et vendredis à 10h durant les vacances scolaires, entre l’atelier ludique et la visite historique, cette activité s’adresse à tous les petits curieux. Qu’ils aiment l’histoire, les anecdotes ou les chasses au trésor, leurs attentes seront satisfaites. Au cours de cette promenade dans la cité des corsaires, les rencontres seront surprenantes et les découvertes enrichissantes. Nul doute que ces valeureux corsaires trouveront le trésor de la ville et en seront récompensés. Uniquement sur réservation, places limitées à 8 participants. Tarif : enfant 6 €. Réservation jusqu’à la veille.

Carnaval Ihautery le 14 février à partir de 16h00 où un défilé arpente les rues de Ciboure à St Jean de Luz. A 18h00, procès de Zanpantzar place Louis XIV puis apéritif et rapas à la Grillerie sur le port.

PA_501_TOUT_EST_BIEN_CIRCA_2013_IMG

Tout est Bien….

 – La Compagnie Pre-O-Coupe- Nikolaus occupe, du 26 février au 1er mars, le parking du stade Kexiloa. Titre du spectacle imaginé par Nikolaus Holtz et mis en scène par Christian Lucas? “Tout est bien! Catastrophe et bouleversement”. Ou comment raconter avec émotion et un brin de folie absurde le naufrage d’un corque frappé par la crise! A voir absolument
– Bidart
Bidart en Rêve le 7 février à partir de 10h30. Un festival au coeur de la magie  avec plus de 7 spectacles dans la journée. Infos www.bidart.fr
Signalons enfin, à Saint Abit, Galerie du Samedi, l’exposition Fusions de Gilles Lavie et Odon Noblia, le samedi 21 février de 14h00 à 19h00

N’hésitez pas, les retardataires, à nous envoyer vos infos que nous pouvons réintégrer au fur et à mesure dans l’Agend’Arts!!!

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 580 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑