Actualités

Published on décembre 2nd, 2014 | by MagMozaik

0

Agend’Arts… Décembre en habits de lumières

Une fin d’année en apothéose, après 6 mois qui se sont si vite écoulés, tant est riche et dense la vie artistique et culturelle de notre territoire! Et c’est pas fini!… Un mois, certes de festivités traditionnelles, que nous ne goûtons guère, mais surtout superbement coloré par de nombreuses expositions, des marchés de Noël de créateurs, des spectacles “magnifiques” de danse, de musique ou de théâtre. En point d’orgue, d’étonnantes animations  qui sont autant de  sculptures lumineuses inédites et des professionnels des arts de vivre dont le talent se développe en cette féérie de fin d’année. Magmozaik suit le mouvement! Nous vous réservons une multitude de surprises pour 2015 et nous vous préparons une insolite carte de voeux pour mieux donner à votre vie les couleurs de l’arc en ciel! Un brin d’humour avant d’égrener notre désormais traditionnel Agend’Arts.

Petite carte virtuelle de Noël qui déchire un peu avant de commencer!! Elles s’appellent les Sea Girls!! A voir avec le xième degré que la satire impose!

http://www.dromadaire.com/dromacarte/view/?p=eyJ0eGlkIjoiRVQtMTQxNzE3OTA4MjQwNDEiLCJyX2VtYWlsIjoibWFnbW96YWlrNjQyMDBAZ21haWwuY29tIn0=

 Biarritz en lumières

– Biarritz côté arts

– De multiples expositions continuent leur magnifique parcours. A la Cité de l’Océan, la plongée dans les profondeurs des océans vous confrontent toujours aux créatures intraterrestres abyssales, magnifiques, et non moins improbables, tandis que la Chine ancestrale vous propose ses” brocarts et soieries” au Musée Asiatica jusqu’au 28 décembre, avant que les artistes basques ne revisitent l’orient en janvier pour une belle compétition d’oeuvres originales. Aux Serres de la Milady, jusqu’au 6 décembre, “Entre ambos mundos” permet de découvrir 2 artistes basques et espagnols, Edouardo Infante, peintre d’Alicante, et Inigo Arregi, sculpteur d’Arasante, pour une insolite exploration du monde, à mi-chemin entre figuration et abstraction. A la médiathèque, la “Mémoire des Mondes Troubles “nous hante jusqu’au 27 décembre. Nicolas frustes, également auteur de bandes dessinées, nous propose 15 tableaux photographiques composés à partir de vieilles plaques de verre poussiéreuses. Un référence directe à l’univers de Lovecraft… Un ingénieur témoin de phénomènes fantastiques nous entraine sur fond d’odeurs méphitiques, d’ambiances morbides, de malédictions familiales et de fantastique mythique sur les traces d’un défilé d’éléphants, d’une cour d’un obscur maharadja, d’élégantes embarquées dans la traversée d’un lac endormi ou de caravanes traversant d’improbables déserts.. Un monde où, à chaque instant, surgit un élément irrationnel, furtif et insidieux. De quoi nourrir nos imaginaires.Une féérie de formes et de couleurs qui sied bien à la période!

Programme-Automne-2014 - copie

Babinch

– Les nouveautés ne sont pas en reste qui alimentent notre curiosité.  Après Vincent Legand, que l’on retrouvera dès le 12 décembre,  Maisons du Sud Ouest, rue Champ Lacombe, François Babin, alias Babinch, jeune peintre et illustrateur bayonnais, inspiré par le street art, la board culture et l’art maritime, expose ses oeuvres à l’Atabal, du 5 décembre 2014 au 7 février 2015. Une exubérance de formes et de couleurs à découvrir en urgence. On rappelle qu’une de ses créations figure en couverture du programme trimestriel de ce centre des musiques contemporaines. www.atabal-biarritz.fr

DSC_1591

– Dans un tout autre registre, la Crypte Sainte Eugénie accueille jusqu’au 11 janvier les oeuvres magiques d’Anne et Karl Blanchet, deux artistes amoureux de la Provence et de ses traditions. En l’occurrence plus de 300 santons et automates vous offrent un Noël féérique à travers de sublimes reconstitutions, dans les moindres détails les plus subtils, de vies multiples dans un village provençal. Avec le chant des cigales, une boutique de produits artisanaux, de santons, peints ou à peindre en argile, de petits objets quotidiens minuscules en verre, fer , cuivre ou papier, voilà de quoi vous replonger au coeur de l’enfance dans un univers saisissant de beauté. Comme une odeur de lavande et de thym mêlés planent en ce lieu épuré dont l’espace entier s’emplit de tout un village. (voir notre article pour horaires, tarifs et détails de l’exposition voir article

29851.1039048564.2.575

Fabienne Bagaud et Corinne Mengual

Fabienne Bagaud et Corinne Mengual présentent leurs peintures et créations numériques au Colisée, du 15 au 20 décembre. Une performance intitulée “Entre deux…Acte III“. Une belle explosion de couleurs! Une seconde “édition” puisqu’en décembre 2013, les deux artistes proposaient cette belle aventure visuelle au Colisée.

– Des événements flamboyants et insolites

– A nouveau la Médiathèque s’illustre par sa créativité.  On ne dira jamais assez combien nous apprécions la mise en lumière de cet extraordinaire auteur du frisson et de l’indicible horreur suggérée qu’est Howard Phillips Lovecraft! Combien de nuits blanches ai-je passé à sursauter au moindre bruit sans pouvoir me détacher de ses terrifiantes histoires glauques? Alors, outre l’exposition des mondes troubles, on vous incite à découvrir une Murder Party le 12 décembre dès 19h00. Une soirée très étrange où vous recevez une invitation à dîner après la fermeture de la Médiathèque. Mais une météo capricieuse va bouleverser ce repas pour le moins “empoisonné”! Dans ce fantastique jeu de rôles grandeur nature, le plateau devient lieu réel et les pions des participants… Voilà de quoi tenter les plus de 16 ans! ( inscription auprès de l’espace multimédia ou de l’espace adulte)

– Toutes les formes de Noël investissent la ville. Noël provençal, bien sûr, mais aussi traditionnel ou basque. Du 20 au 24 décembre, place Sobradiel, le Père Noël reprend possession de son chalet où il accueillera les enfants. Il croisera sans nul doute Olentzero le 20 décembre, charbonnier descendu de sa montagne pour annoncer la nouvelle année et distribuer ses cadeaux. A 10h30, rendez vous au jardin public pour servir aux enfants le chocolat chaud avant une belle promenade en musique vers la Place Clémenceau, la rue Gambetta et les Halles. Tous les enfants sont invités à réaliser un dessin à l’attention de notre charbonnier en plus de leur lettre au Père Noël ( dessins à envoyer à arroka@arroka.org).

Dome jardin public

coupole de lumière, Cie de Cagna

– Que seraient les fêtes de fin d’année sans les Ours Blancs? Le 28 décembre à 12h00 au Port Vieux, ils se jettent, pour la 85ème baignade de Noël, à l’eau, histoire de célébrer la création de la Coupe de Noël en 1929, trophée qui vantait les mérites du bain quotidien et démontrait qu’en plein hiver aussi, grâce aux douces conditions climatiques locales, se plonger dans les vagues océanes était un fin délice de gourmet! N’oublions pas, dans la même veine traditionnelle, les 3 grands concerts de Noël: Le choeur Oldarra, le 21 décembre à 17h00 en l’Eglise Sainte Eugénie, le même jour le Quatuor Arnaga à 16h00 au Musée Historique et le 27 à 19h30 à l’Hôtel du Palais, le Quintette de Mozart avec Floriane Tardy à la clarinette et Guillaume Latour au violon. Tous les commerçants et restaurants de Biarritz sont évidemment mobilisés en cette période festive. Ne ratez pas aux Halles la crèche vivante et toutes les animations qui vous sont proposées! Pour vos dîners sortez donc le 24 ou le 31 ou bien faîtes appel aux merveilleux traiteurs présents ici, dont Carlier ou Miremont pour vos douceurs! Pour le chocolat, un petit tout salutaire vers Planète Musée du Chocolat s’impose évidemment!

– Côté livres et rencontres

– Samedi 6 décembre à 17h  Bookstore reçoit à nouveau les comédiens d'”En partance”, une création théâtrale et musicale de la compagnie De Vous Z’à Nous. Basé sur un recueil de textes écrits par Dominique LAMBERT, le spectacle s’articule autour des mots. Un voyage fait de récits, de confidences, de cris, d’émotions et de révoltes. Accompagné par des mélodies de piano et de guitares, de chansons ou illustré par une plasticienne. « En Partance est un cri d’amour et de noirceur, un chant né de nos gouffres illuminés et de nos envolées funestes, un cri de résistant en équilibre sur le fil des rencontres. Les deux pieds dans la boue, la tête dans les étoiles, la parole jaillit. Elle nous offre une trace qui, peut être, élève les âmes » Textes et mise en scène : Dominique LAMBERT. Musiques : Olivier DAGUERRE, Pyerrot PREST et Cédric ROUX. Le livret CD du spectacle est déjà disponible à la librairie. Entrée libre.
 
– Vendredi 12 décembre à partir de 18h Dominique Bona sera présente au 16 rue Jaulerry, chez les ateliers Origines, artisans créateurs de bijoux ayant réalisé son épée d’Académicienne. Elle y signera également son dernier ouvrage. Dominique Bona sera également présente à la médiathèque de Biarritz le samedi 13 décembre à partir de 18h.
– Samedi 13 décembre à 17h rencontre avec Adrien Bosc, à l’occasion de la parution de “Constellation”, un premier roman fort et touchant, prix de l’Académie française. Le 27 octobre 1949, le F-BAZN d’Air France, appelé aussi Constellation, s’écrase sur une île des Açores. A son bord, Marcel Cerdan et Ginette Neveu étaient les passagers les plus connus. Qui étaient les 37 autres voyageurs? Adrien Bosc, éditeur des revues Feuilleton et Desports, a longuement fouillé et recherché toutes les informations pour remettre en lumière ces destins oubliés. Avec cette galerie de visages, on s’interroge sur la destinée et la puissance du hasard. On est emporté par le tourbillon des Ces vies qui auraient pu passer à côté de la catastrophe…Mais quand les choses sont écrites…
– Dimanche 14 décembre à 16h rencontre avec la photographe Gabrielle Duplantier autour de son très bel ouvrage : Voltapréfacé par Maylis de Kerangal. Volta signifie en portugais tout à la fois autour,retour, balade, mais aussi changement. Les photographies de Gabrielle Duplantier sont à l’image de ce mot : erratiques, traversées de figures fascinantes, discrètement ancrées entre réel et fiction. Ses déambulations la ramènent toujours au pays natal et aux personnes chères, et ses photographies, à la fois crépusculaires et lumineuses, sont autant d’énigmes qui relient les êtres aux lieux.
CasinoMunicipal

Gilbert Moity, Moods and Variations

– Cerise sur le gâteau, nous gardions pour la bonne bouche les animations lumineuses qui transforment, pour la 9ème fois, la ville en véritables parures de diamants artistiques. Du 20 décembre au 4 janvier, de 18h00 à 23h00, Biarritz Evénement nous régale de multiples créations où la lumière sculpte le nouveau visage féérique de Biarritz. 6 espaces revisités et bouleversés, grâce au talent de 6 créateurs, véritables magiciens de la lumière. Au Jardin public, “une coupole de lumière” vient coiffer le kiosque telle une mosaïque géante de plus de 20m de hauteur, tissée de 30 000 leds électroluminescents. Une merveille réalisée par la Compagnie de Cagna, italienne. A la villa des Rocailles, les étudiants de l’E.S.A, du BTS audiovisuel et du BTS photo de Biarritz proposent un “Mapping en 3 Mesures“. L’Office de Tourisme du Javalquinto se pare des “Couleurs de l’Hiver” avec Patrick Warrener qui compose, en illumination polychrome chromolithe, 3 tableaux mettant en valeurs les détails architecturaux de l’édifice. Au Casino Municipal, “Moods and Variations.” Sous la houlette de Gilbert Moity,  les façades ouest et sud s’animent par un jeu de plus de 80 cercles lumineux pour un spectacle permanent à tous les étages. Des mouvements fluides et géométriques, parfois dynamiques, parfois progressifs, forment sur la façade une fiction contemplative et captivante. Ces variations infinies, d’un bleu intense, plongent le public dans un spectacle visuel hypnotique. Un signal nocturne inédit visible depuis la place Bellevue, l’avenue Edouard VII ou la Grande Plage. Au Bellevue, Miguel Chevalier revisite” l’Origine du Monde”, en couvrant le bâtiment d’une peau de pixels le destructurant, sur une musique de Michel Redolfi, entre rythme de l’océan et paradis artificiels des années 70. Enfin à l’Eglise Ste Eugénie, Elodie Poidatz et la Compagnie “ça va être beau” repeignent en touches lumineuses et subtiles ce haut lieu de spiritualité en multiples tableaux du lever au coucher du soleil… Un spectacle assurément magnifique à ne pas rater! www.biarritz-evenement.fr

– Côté musiques

??????????

–  A l’Atabal, des concerts majeurs rythment le mois. Le 4 décembre à 20h30, “les Improttoks” reviennent nous réchauffer pour une soirée de braise! (Réservez vite!!) Le 6 décembre à 20h00, l’Ikastola Itsas Argi fête ses 40 ans en musique avec Anje Duhalde, Brass ou le Bal de Vieux. www.ikastola-biarritz.com.  Le 12 à 21h00, Jean-François”Ogittu” revisite Renaud en mode punk. “If Renaud Was a Punk” nous propose les textes les plus contestataires du chanteur. Un deuxième album présenté là qui conforte le vif succès de cette initiative énergique à souhait! Le même soir, et dans le même esprit les Not Dead proclament “Brassen’s Not Dead!”De l’humour, de l’esprit au vitriol, un chanteur, deux guitaristes, un batteur et un animateur/présentateur, tantôt bergère, tantôt gorille…Il doit bien distiller son plaisir l’ami Brassens! Et puis le 5 décembre à 19h00, un petit tour salutaire et vivifiant vers les Kfé concerts avec No Yelling et ses musiciens d’horizons bien différents pour un rock tour à tour mélancolique et rageur, Smoke Idols, groupe de Bilbao aux accents rock anglo-saxon et Cat Food à la croisée du rock progressif, du punk et du jazz.www.atabal-biarritz.fr

Photo IF RENAUD

If Renaud Was a Punk

– Autre registre à la Gare du Midi. Le 2 décembre à 20h30, la québécoise Lynda Lemay nous invite à déguster les 17 nuances subtiles de son 13ème album, “Feutres et Pastels”. Le 13, à 19h00 le Metropolitan Opera de New York nous livre sa retransmission du “Barbier de Séville” de Rossini, avec Christopher Maltman, Isabel Leonard et Lawrence Brownlee. Enfin, le 31 décembre à 20h30, Francis Lopez nous revient avec sa célèbre opérette” Andalousie”, un petit bijou pour passer en douceur d’une année à l’autre. www.biarritz.fr

– De la danse,  du théâtre et du cinéma

Miyuki Kanei et Frederik Deberdt © Olivier Houeix

Magifique, photo Olivier Houeix

– Les 27 à 20h30 et 28 décembre à 16h00 et 19h00, Thierry Malandain et la Gare du Midi font l’événement avec  “Magifique”, une création de 2009 qui, sur la musique de Tchaïkovski, entremêle avec virtuosité chorégraphique, Casse-Noisette, La Belle Au Bois Dormant, Le Lac des Cygnes et les souvenirs intimes du créateur. Une incroyable pépite dont les bénéfices de la 3ème représentation iront aux victimes des inondations de Cambo-les-Bains, la bien nommée (Répétitions publiques le 4 décembre à 19h00). Sur un ton bien différent, les étudiants de 2ème année de l’AMFR d’éducateurs spécialisés, proposent le 11 décembre à 20h30 au Colisée, en liaison avec l’Ecole de danse Agnalys et la troupe de théâtre de l’Etoile Marine, un spectacle sur les violences conjugales intitulé Le “Cycle de la Lune de Miel”. Une belle sensibilisation à ce fléau du quotidien. En ce même lieu, le 20 décembre, les associations Art Emotion et Music N’Vox partagent la scène, cédée, le lendemain, à “Pré-Fée-Rences”, spectacle de l’association Equilibre de danse et de gym qui célèbre ainsi ses 25 ans.

– Les 31 décembre et 1er janvier, “Brazil Brazil” nous entraine, Gare du Midi à 20h30, dans un tourbillon coloré et frénétique façon carnaval. Un gigantesque show sur fond de capoeira et de samba!



– Le théâtre nous réserve bien des surprises. Le 4 décembre, Gare du Midi à 20h30,” Les Palmes de M. Shutz” nous offrent une bribe de vie de Pierre et Marie Curie. Une comédie de Jean-Noël Fenwick, mise en scène par Gérard Caillaud. Le 6, au même endroit, le magicien Kamel, révélé par le Grand Journal de Canal +, vous émerveillera à travers un spectacle mêlant street magie, illusions, mentalisme et un brin de Stand Up. Tu as un frère ? Une soeur ? La compagnie Rouge Elea explore, le 6 au Colisée,à 17h00, une poétique au croisement du cirque aérien, de la danse et de la musique. Plume légère et nuancée, elle porte un regard sensible et merveilleux sur les humanités en marche, tricote l’ordinaire en extraordinaire. Ici un grand fauteuil, un lustre à cinq branches. Deux objets du quotidien deviennent des agrès pour deux danseuses circassiennnes qui nous racontent sur une bande son faite de témoignages d’enfants, la relation entre deux soeurs. Une danse entre complicité, rivalité, amour et heurts…”Ronde-bi ahizpa” tourne, tombe, se relève et danse. Fil tendu entre rires et larmes, Ronde exulte la fratrie et envole les liens complexes qui unissent frères et soeurs. Les corps instinctifs jouent, se frôlent, s’esquivent, s’épuisent, s’enlacent. On frissonne une innocence perdue, un devenir qui se cherche sous nos yeux. Auteurs? Fanny Soriano et Corine Cella. Interprètes? Corine Cella, Maitane Azpiroz  et Ander fernandez, également compositeur. Simplement juste et sensible. Retour vers le Colisée, le 12 à 20h30, où Gérard Bagardie nous dévoile la face cachée du théâtre. “De l’autre côté du rideau” nous entraine vers des exercices de mime, voix, improvisations ou scènes classiques du cours d’art dramatique. Les 13 et 14, changement de décor pour” les Folles Noces “de et avec Catherine Delourtet et Jean-Paul Delvor, avec, au piano, Thomas Ribes. Un spectacle musical mené à un rythme d’enfer par la Compagnie Dalva qui nous offre, sur un large répertoire, un mariage aux situations cocasses très musicales. Autre musique le 17 décembre à 20h30, Gare du Midi , où “Le neveu de Diderot”  nous convie à partager un texte d’une étonnante vivacité.  Le 19 Ary Abittan vous aime “A la folie passionnément”. Un curieux mélange, épicé à la turque, de personnages qui frôlent les limites de la folie et de l’extrême: Un homme heureux en ménage demande le divorce, un autre une recette de cuisine en turc… Voix de ténor, de vieille dame ou de chanteur égyptien alternent avec élégance pour nous offrir un spectacle décapant. Le 21 à 17h00 le Versant nous régale d’un joyau en mandarine et chocolat. “Tout feu tout flamme” nous entraine dans une histoire de dragons bien ficelée et magique. Enfin le 29 à 20h30, Gare du Midi, André Manoukian, inspiré par un conte des frères Grimm, séduit le public familial en cette fin d’année avec” Blanche-Neige” . Décors et costumes magnifiques, danses endiablées… Le fantastique à l’honneur!

– Le cinéma de haute qualité, en VO la plupart du temps, c’est aussi à la Médiathèque. Le 5 décembre à 15h30,” Le Voleur de Lumière” d’Actan Arym Kubat ou comment dans les montagnes kirghizes un homme trafique les compteurs pour venir en aide aux plus démunis. Le 6 à 15h00, “Dans les Entrailles de la Terreur” nous entraine dans un village où les rituels accomplis pour un monstrueux dieu de la mer dicte les lois d’un village de pêcheurs et ses secrets… Le 12 à 15h30, place à John Walker et son” Drummer’s Dream”, FIPA d’or 2011. Une master class au Canada où les plus grands batteurs au monde viennet partager leur savoir avec une 40aine d’étudiants. Enfin le 19 à 15h30, “Le Rideau de Sucre”, documentaire de Camila Guzman Urzua, dresse le portrait intime d’une génération cubaine qui était sur les bancs de l’école dans les années 70 à l’apogée du régime révolutionnaire.

– Conférences et lectures 

– Fait insolite mais somme toute logique, Jean-Michel Barate, adjoint à la culture d’Anglet, sacrifie à sa passion pour la musique classique avec une conférence sur” la Mort et l’Opéra” le 4 décembre à 16h15, Maison des Associations.  Le lendemain à 14h30 ce même lieu accueille Madeleine Lassère, maître de conférences en histoire contemporaine à Bordeaux II sur un thème en or: “Bordeaux, grandeur et décadence,  du beau XVIIIème siècle aux difficultés de la Révolution et de l’Empire”. Quand une page d’histoire se tourne pour une ville cossue…Ce jour là à 18h30 la Cité de l’Océan accueille la nouvelle promotion des Ambassadeurs de la Mer, créée en collaboration avec le club de plongée BAB Subaquatique. Ces lycéens et jeunes étudiants de Biarritz et de Nay, apprentis diplomates et amoureux de l’océan, viennent débattre avec Michel Epalza, ancien marin et aumônier des pêcheurs basques, et Hugo Verlomme, écrivain et créateur de la première plate forme communautaire sur le thème de l’océan. Au programme une question phare: Comment concilier l’homme avec l’océan? Le 10 à 19h00 au Musée Historique, place à un conférence qui nous touche particulièrement puisqu’elle renvoie, en prélude, au Biarritz des Années Folles que vivra la ville en juin 2015. Claude Iruretagoyena nous propose de visiter le dressing du costume des années 20 porté par les biarrots et sur la côte basque. Enfin le 16 à 18h30, Cité de l’Océan, “l’Expédition Indianoak sur les traces des chasseurs de baleines” nous  invite à remonter le Saint Laurent à la rencontre de la diaspora basque du Québec 500km qui nous replongent aux XVIème et XVIIème siècles dans le souvenir des chasseurs de baleines. Un beau travail de mémoire dû à Matthieu Darmendrail et son association Ibaialde.

www.mediatheque-biarritz.fr

Bayonne en mode père Noël

– Mozaik d’arts!

– Galerie Artsenal, 2 rue Ste catherine, l’exposition du génial verrier d’art Poly Berin se poursuit jusqu’au 15 décembre. Pendant plus d’un mois, d’octobre à novembre, cet artiste généreux s’est effacé pour accueillir dans ses locaux 12 peintres et sculpteurs d’Ezpel’Art à Espelette. un sens du partage qui n’a d’égal que son immense talent. Nous lui consacrerons très vite un coup de coeur!

artfichier_209090_4321221_201411292718822

Jean-Luc Gravier

Galerie des Corsaires, 16 rue Pontrique, depuis le 29 novembre et jusqu’au 12 décembre, Marie-Laure et Jean-Luc Gravier présentent leurs créations chargées de lumière. L’une est peintre, l’autre vitrailliste, c’est dire si leurs oeuvres suscitent notre intérêt car nous avouons un petit faible pour l’art du verre sous toutes ses formes. Le parcours de Daniel Joly en ce sens nous touche infiniment.

 Jean-Luc Gravier a découvert l’art du vitrail en 1998 mais ce n’est qu’en février 2008 qu’il  monte son atelier pour pouvoir assouvir cette passion, son but étant de transmettre au public ses émotions, par le graphisme et la couleur transcendés par la lumière qui donne vie à l’œuvre. Ses sources d’inspiration sont très variées et peuvent se classer en trois catégories : les thèmes imposés, l’inspiration musicale et l’émotionnel. N’utilisant pratiquement que le verre teinté dans la masse, l’artiste a une prédilection pour la méthode Tiffany qui lui permet un travail plus fin,  dans les détails, mais il ne s’interdit rien et mélange quelquefois les techniques. Aujourd’hui il nous propose de présenter des réalisations à dominante «Tiffany » sur un éventail d’œuvres représentatives de l’ensemble de son travail.

artfichier_209090_4321246_201411293140925

Marie-Laure Gravier

Peintre autodidacte, Marie-Laure Gravier n’a suivi aucun cours, aucune école, elle peint depuis toujours «comme elle le sens » et uniquement ce qui lui plaît de réaliser. « Je suis entièrement libre »  dit-elle. L’artiste s’intéresse aussi bien au portrait qu’au paysage, aux scènes de la vie quotidienne ou à l’illustration  d’une idée de la représentation  d’un thème. Son  support  préféré est avant tout un matériau un peu rustique, le raphia. Marie-Laure Gravier a choisi, pour cette exposition, de nous faire voyager à travers ses œuvres. Certaines d’inspiration exotique et d’autres qui nous transportent dans son imaginaire et sa fantaisie.

Du 13 au 27 décembre, Altea et Zatiki, tout en collages et mosaiques leur succèdent pour un duo magique, coloré et insolent. On adore leur force et leurs engagements incisifs.


unnamed-2

– A Spacejunk, rue Ste Catherine, du 27 novembre au 24 janvier prochain, place au jeune artiste Fabien Bonzi pour “No Way Out Blackout”. L’idée des Slidesamples est née en 2010, avec ses premières réalisations sur fond noir. La créativité de l’artiste a fait le reste! Et tout y est passé : fonds super texturés, monochromes nerveux ou dripping  savant, avec acrylique, gouache, peinture de revêtement de sol, goudron, peinture phosphorescente, mélanges en tout genre… Fabien Bonzi ne s’interdit rien et tente tout ! Nouvelles calligraphies contemporaines, les Slidesamples de Fabien Bonzi sont la preuve du cycle éternel de l’art. Une nouvelle génération s’empare de l’abstraction en la réinterprétant avec les codes et les outils de son temps. Aux cotés de JonOne, Anselm Reyle ou Josh Smith, Fabien Bonzi crée un nouveau style, déjà à l’épreuve du temps.

– Et puis Marie Hélène Burgeat, merveilleuse magicienne de la récup, inaugure son atelier d’artiste les 12, 13 et 14 décembre de 15 à 19h00, au 31 de la rue Maubec!! A 17h00 le 13, vin chaud à volonté! Euhhh on va éviter de faire rouiller les magnifiques pièces exposées (clin d’oeil!)

unnamed

– Et toujours hommage rendu, en archives ou expositions, aux acteurs et victimes basques et/ou bayonnais de la Grande Guerre. Jusqu’au 22 février, le Musée Basque leur porte un éclairage émouvant à travers différents documents d’archives, des oeuvres d’art et des collections du Musée. Jusqu’au 23 janvier, c’est au tour du Pôle d’archives de Bayonne et du Pays Basque de proposer une exposition itinérante. Un tableau poignant, en photographies d’archives, de la vie du département de 1914 à 1918, du départ des soldats au premières commémorations du conflit.www.bayonne.fr

– A la pena ON IBAR, 18 rue Vieille Boucherie à Bayonne le samedi 6 Décembre à partir de 14h, Venez vous promener dans les Jardins Existentiels de Fabienne GALLE Et partager un moment de convivialité et de découverte artistique.
Les Jardins Existentiels: « La couleur comme un mot dans une poésie, et la lumière comme une virgule »

– Côté spectacles

– L’Atalante et l’Autre Cinéma offrent une belle programmation en cette période pour le moins riche en événements. Nous ne pouvons certes vous donner une liste exhaustive (voir www.atalante-cinema.org)

luna negra 1

– La Luna Negra achève l’année en beauté. Du 3 au 6 décembre à 20h30 , une pièce fort utile pour mieux préparer vos futures vacances  et surtout bien éviter ce qui arrive à ce pauvre Jean-Sébastien Pouchard, vedette de série télévisée dont le séjour aux Caraibes va très vite virer au cauchemar… Philippe Urbain et Emmanuel Carlier nous offrent ainsi d’hilarantes et non moins horribles www.vacancesdemerde.com. Le 10 décembre, 20h30, place  au désormais traditionnel Ring d’Impro dont on ne dira jamais assez les surpises qu’il réserve aux participants et aux spectateurs ( Pensez à réserver car l’engouement pour ce spectacle est de plus en plus fort). Du 11 au 13 décembre, même heure, jazz, swing et claquettes avec le Kitchen Trio. Quand un duo acoustique et une danseuse de claquettes se rencontrent, ils élaborent, dans un tourbillon d’émotions rythmé en diable, des recettes épicées de swing assaisonnées de saveurs classiques, jazz, tziganes ou funky.. Autre registre le 17 décembre . In The Mood  for Blues accueille Philippe Ménard, véritable combo à lui tout seul . Un surdoué très inspiré. Le 18 décembre, le pur Music Hall reprend ses droits avec le spectacle cabaret du magicien Saroyan. Un show décalé, insolite et humoristique où l’artiste entraine le public. Le 19 décembre, Topsy revisite le répertoire du jazz français, du jazz américain et de la musique tzigane pour un jazz manouche virevoltant. Luc Guérin (guitare), Pascal Gréau (chant et violon) et Matthieu Billerach (percussions) nous signent des partitions de virtuoses. Le 20 décembre, autre rendez incontournable: Impro’danses. Sur 20 m2 de scène, de jeunes talents abordent tous types de danses qu’ils font partager au public avec passion. Enfin, last but not least, le 30 décembre à 20h30 et le 31 à 20h00 puis 22h00, une création décapante, cocasse qui déménage grave: “La famille vient en mangeant”, par la Cie Mmm. Frères, soeurs, parents… qui finalement éduque qui dans une famille. Dans celle ci, quelques événements inattendus provoquent un Conseil de Fratrie , qui au cours d’un repas où gaffes et remarques acerbes s’enchainent, se transforme en Conseil de Famille….Voilà qui fleure bon “Cuisine et dépendances”!… Une très bonne année à la Luna Negra et son équipe Si dynamique, inventive et talentueuse. Voir notre article www.magmozaik.com/lesprit-luna-cest-magifique

– Spectacles vivants

– Théâtre, cirque et musiques au programme de cette fin d’année. La Scène Nationale du Sud Aquitain nous propose des spectacles réjouissants. Le 7 décembre à 17h00,au théâtre de Bayonne, La Comédie de Saint-Etienne joue Moby Dick de Fabrice Melquiot d’après l’oeuvre d’Herman Melville et mis en scène par Matthieu Cruciani. Une épopée théâtrale pleine d’images servie par de somptueux et ingénieux décors.

– Le 16 décembre à 20h30, le Scott Hamilton Quartet investit la scène. Un musicien devenu une référence, dont la belle sonorité, le phrasé impeccable, la technique accomplie et le sens de l’improvisation séduisent bien des amateurs du monde entiers. 3 musiciens de premier plan l’accompagnent dont les noms ne sont pas encore connus.

– Du 19 au 21 décembre  à 20h30 (sauf le 21: 17h00), la compagnie de cirque hongroise Recirquel propose, sous la direction de Vagi Bence, un superbe spectacle, Night Circus, imaginé dans le décor sombre et enfumé des cabarets berlinois. Les plus prestigieuses disciplines du cirque sont ici revisités élégance, virtuosité, poésie  et une impressionnante beauté d’images. Une scénographie et une chorégraphie parfaitement bien réglées. Bayonne les accueille pour la première fois en France.

– Noël à Bayonne 

( Voir articles complets à venir  sur tous les détails, à travers nos articles tous les week ends)

affiche noel

– Le nouveau programme des festivités de Noël et du jour de l’An font véritablement, cette année, l’événement. La nouvelle équipe municipale souhaitait réinscrire Noël dans une forte tradition culturelle propre au Pays Basque, à Bayonne et à leur ouverture vers l’Europe. Le Marché de Noël, trop plaqué artificiellement sur la ville disparait au profit de nouveaux espaces et d’un feu d’artifices d’animations inédites. Cela nécessitait une forte implication des associations de commerçants qui, de fait, s’investissent largement sur cette période de festivités. La municipalité n’est pas en reste qui prévoit un meilleur accès des visiteurs au centre ville par une politique plus souple de stationnement aux abords des centres névralgiques de la cité, mais aussi la mise en place provisoire de 2 navettes gratuites sur Arènes-Balichon et St Esprit. Enfin, Chronoplus complète le dispositif  par sa campagne “J’y vais en bus”.

– 3 espaces distincts rythmeront les animations, attractions et autres manèges du 5 au 28 décembre. Le Village du Père Noël, place Montaut, du 19 au 24, de 11h00 à 19h00 proposera une multitude d’activités pour les enfants, privilégiés cette année: Présence du traineau et des rennes du Père Noël, promenades en traineaux tirés par des chiens huskies à travers le Grand-Bayonne, lutins du Père Noël naviguant tous les jours de 11h00 à 12h00 sur tous les sites dédiés aux animations, séances photos avec le père Noël et envoi de lettres… Bref tout un monde merveilleux imaginé pour les enfants, sous l’oeil des artistes de Place aux Peintres qui proposeront des ateliers créatifs. Manèges, points gourmands, shows déguisés, de quoi occuper enfants et petits-enfants! Le Village Européen existe depuis 7 ans. Il s’installe sous chapiteau du 6 au 28 décembre, de 10h00 à 19h00, rue du 49ème RI, derrière l’hôtel de ville, côté jardin public. 12 pays européens représentés pour de belles idées de cadeaux originaux et une place faite aux gastronomies respectives de l’Angleterre, la Bulgarie, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, la République Tchèque,l la Roumanie, la Russie, la Serbie, la Slovaquie et l’Ukraine! Enfin, du 6 au 24 décembre, de 10h00 à 19h00, un Village des Métiers d’Art occupe la place Pasteur, au pied de la cathédrale. 14 artisans d’art locaux attendus sous la houlette de Catherine Marcotte! De splendides créations à acheter et de multiples animations pour petits et grands: Coiffures mystérieuses, Murmurophone (contes racontés à l’oreille des enfants), fées Tralala, clown Bigoudi, démonstrations de poteries ou de sculptures sur bois….Toute un féérie placée sous le regard bienveillant de l’Etoile de Noël, du 6 décembre au 4 janvier, dominant, devant l’hôtel de ville, le carrousel à 2 étages et le grand sapin de Noël.

984240_893044104053814_5466101380134832371_n

– Côté animations, partout en ville, des manèges et points gourmands, une exposition “Tradition de Noël en Europe”, dans les magasins du quartier de la Poste, une course du bout de l’an le 28 décembre (10km à travers la ville)… 3 week ends dont les temps forts suivent une thématique originale. Du 5 au 7, Bayonne vit Tambours Battants: les 20 ans des Halles du 5 au 7 décembre, le petit marché de Noël  des créateurs uniques et décalés avec défilé de mode, rue Pannecau avec le 6 décembre l’ouverture du Village Européen et du Village des Artisans d’Art. Au programme, animations de rues, tamborradas, défilés d’artisans du Village Européen… Du 12 au 14 décembre, Bayonne prend de la hauteur. Le 12 décembre, parade des Echass’Neiges à 14h30, 16h30 et 18h00, Place Pasteur, Place Jacques-Portes et au carreau des Halles. Les 13 et 14 décembre, Mail Chaho-Pelletier, des montgolfières vous proposent de voir la ville d’en haut, entre autres animations: bandas, lâcher de lanternes, parades d’échassiers avec initiations aux échasses, ateliers de cerfs-volants, avec un focus sur St Esprit avec, notamment un défilé de géants de Kilika. Du 19 au 24, place à la tradition avec Olentzero et le père Noël. Un marché équitable du 19 au 23 décembre, Mail Chaho-Pelletier privilégie la solidarité tandis que s’ouvre le 19 le Village du père Noël. Le 20 décembre, Olentzero débarque pour se rendre à l’hôtel de ville avant une course de garçons de café et une chasse aux trésors pour les enfants. Le 22 décembre est une journée périlleuse pour le père Noël qui sautera, avec ses lutins, en parachute avant de parader sur son traineau en ville. Une parade qu’il renouvellera  en musique avec lutins et peluches animées les 23 et 24 décembre .

– Un joli programme tout en magie et féérie que complètent les actions des commerçants: Du 1er au 14 décembre opération “Vitrines Blanches“. Vous devrez trouver des roses chez vos commerçants. Du 1er au 15 décembre, ils vous proposent de venir estimer la fabuleuse “Vitrine Magique” de Noël rue d’Espagne pour la gagner. Enfin du 13 au 24 décembre, à vos bulletins de vote pour élire la plus belle vitrine de Noël. Vous remportez 500 euros en bons d’achat et de nombreux autres lots.

– Dernier joli détail: Pour la Saint Sylvestre, Bayonne se met sur son 31. Alors sortez chic et glamour! Vous n’en profiterez que davantage de la musique jazz en centre ville de 16h00 à 20h00.

Un excellent programme très fédérateur, comme un retour aux sources et réappropriation de la ville par ceux qui la font vivre et vibrer toute l’année, les enfants en tête. A signaler des illuminations en LED qui permettent, conformément à la politique de développement durable de la ville, de réduire la consommation d’énergie. Des programmateurs offrent ainsi, sur 231 motifs lumineux, la possibilité d’une extinction suimultanée des dispositifs de 23h00 à 6h30 du matin. 50 heures de fonctionnement sont ainsi économisées.Pour toutes infos complémentaires, voir www.bayonne.fr , www.bayonne-commerces.com et www.bayonne-tourisme.com

Anglet tout en douceur!

26ed3d514f

Catherine Starkman

– Côté Arts

La ville semble avoir choisi une transition vers 2015 plus paisible.  Petit aperçu en video!

Jusqu’au 4 janvier l’exposition des oeuvres maitresses de Catherine Starkman se poursuit à la Villa Beatrix Enea, tandis que la galerie Obre Enea propose une sélection d’oeuvres de Odon Noblia et Gilles Lavie, extraite de leur ensemble “Fusion” du 5 janvier à la fin du mois.

– Le marché de Noël franco-allemand

53fb159f5c

Du 5 au 14 décembre, la place du Général Leclerc aux Cinq-Cantons se métamorphose pour accueillir le marché de Noël franco-allemand, jumelage oblige. Artisanat local, ateliers créatifs, chants, musique et spécialités d’outre-Rhin et de nombreuses surprises illustrent cette dix-neuvième édition. Au coeur de cet événement festif, près de 50 artisans vous feront découvrir leurs savoir-faire en créations originales et idées de cadeaux qui raviront petits et grands : céramiques, poteries, jeux, peintures, vêtements, bijoux…Le marché allemand proposera ses spécialités culinaires (pains d’épices, saucisses grillées, vin chaud à la cannelle) sans oublier les objets traditionnels et les décorations de Noël.

– Côté spectacles vivants

– Du 2 au 5 décembre, 20h30, le Théâtre Quintaou accueille le Petit Théâtre de Pain pour “9” de Stéphane Guérin. Un spectacle librement inspiré de “Douze hommes en colère” de Réginald Rose. Un huit clos étouffant où 9 jurés doivent délibérer sur le sort d’un adolescent accusé de parricide. La pièce jour sur les rapports inhérents aux débat de groupe, la domination, la stratégie, la manipulation, la trahison, la séduction… et nous interroge sur notre rapport aux autres, nos peurs, nos comportements, une justice vécue intimement de l’intérieur. Mise en scène de Manex Fuchs.

68b48734ba

Will Guthrie

– Le 4 décembre, 20h30, aux Ecuries de Baroja, dans le cadre des cartes blanches aux 4 associations partenaires, La Maison présente Will Guthrie, batteur et percussionniste australien. Le musicien travaille dans différents styles et domaines musicaux : musique improvisée, expérimentale, jazz, rock, composition, électro-acoustique, etc. Tant dans son jeu que dans ses collaborations, il fait fi des catégories et pousse les frontières de nombreux styles musicaux pour proposer une forme particulière tout en énergie et cohérence. Il a produit plusieurs disques en solo ainsi qu’avec d’autres artistes et a joué dans divers festivals ou scènes en Europe, Asie et Océanie. Ses performances  allient subtilité et puissance, entre rock et expérimentations contemporaines.

– Le 9 décembre à 20h30, au Quintaou, la Compagnie Régis Obadia nous présente sa version inédite de “Tristant et Iseult“. Une interprétation forte et brutale où la précision et la sensualité exacerbée des corps nous projettent dans un univers  contemporain envoûtant et émouvant. Autour des danseurs, des images illustrent le champ abstrait de l’inconscient où des paysages irréels accentuent une vision décalée et onirique. La présence d’une chanteuse lyrique sur scène donne au ballet une dimension d’opéra dansé. Le chorégraphe s’est entouré des solistes des Ballets Moskva (Russie), sur une musique de Richard Wagner.

– Le 11 décembre, 20h30, aux Ecuries de Baroja, place à l’association Ezkandrai et Benat Achiary. Au programme, aventures, métissages, voix et musiques avec Mathieu Mendizabal, Julien Achiary et Maddi Oyhenart.

– Le 13 décembre, les chorales reprennent leur droit avec “Ecoutons les Chorales d’ici” à la bibliothèque du Quintaou dès 15h30 et l’Ensemble Vocal de la Côte Basque/ Estudiantina avec la présence des laudins, petits luths espagnols., 20h30, théâtre du Quintaou.

– Le 14 décembre à 17h00 Pascal Rousseau, se lance un défi dans “Ivre d’équilibre“. A la croisée du cirque, de l’humour et du théâtre, l’artiste vole de vertiges en vertiges , portés par la voix et les rythmes du musicien compositeur Eric Bono, oscillant de la peur au rire. Une virtuosité aérienne où l’acrobatie et la jonglerie composent une partition légère, sensible et ô combien subtile d’émotions rares. Un vrai moment de grâce.

– Le 28 décembre , l’Ecole de danse Milonga Del Sol invite tous les amoureux de la danse place Leclerc pour des démonstrations et des initiations au tango, suivies d’un bal, dès 11h00.

Et ailleurs?…

– A Bidart: 

1.bis

En relation avec l’histoire des lieux, le paysage et la lumière, “PERCEPTION arts visuels et patrimoine” est un événement autour du cinépoème EMAK BAKIA de Man Ray. Projections et  créations avec les artistes, Héléna Bertaud, Marc Oliviero et Oskar Alegria, journaliste réalisateur et photographe. KERSA développe ses projets en lien avec l’histoire des lieux pour susciter une nouvelle perception de notre environnement. C’est une approche de l’art contemporain dans l’espace public, une sensibilisation à l’histoire de l’art et l’histoire des lieux.  C’est du 13 au 31 décembre à la Communale, 5 rue des écoles.
– Au Boucau
Le célèbre groupe Moriarty présente le 12 décembre à 20h30, Salle Paul Vaillant-Couturier, son nouvel album. Une formation dont la musique est un carnet de voyages et de réminiscences, véritable cabinet de curiosités sonores folk, country et blues. Des chansons à la fois mélancoliques et explosives portées par la voix chaude de Rosemary Standley.  Un spectacle de la Scène Nationale.
– A Saint Jean de Luz
– Le 5 décembre à Ciboure, La Factory La Kofi-Téria, A partir de 19h30 : LaFactory La Kofi-Teria , Pintxo pour tout le monde. 22H00 : Dj Créal (Hip hop & Various styles – dj set). Pour cette septième session à la Kofi-Teria, comme à son habitude, Dj créal proposera un set regroupant des “classics” du Hip hop à des morceaux de styles divers.
– Le 6 décembre, de 21h00 à minuit, Jam au Sumatra, restaurant  au 125 av André Ithurralde.  Scène ouverte électrique & acoustique, Rock, blues, reggae, funk etc… Guitare, basse, batterie, clavier, micro chant à dispositions!  Le Sumatra restaurant est divisé en deux partie et lié par une cuisine ouverte centrale. un “bistrot-gastro”. Une terrasse entourée d’un jardin asiatique avec vue sur la mer et montagne proposera des cocktails ,sushis et des concerts live.
– Le 18 décembre, à 20h30 en l’Eglise Saint Jean-Baptiste, la Scène Nationale présente Bridgette Campbell & The Gospel Harmonizers.  Une interprète vibrante de la musique sacrée afro-américaine. Avec sa formation, cette immense interprète nous livre un répertoire traditionnel revisité avec élégance.
–  A Lahonce
bons-cadeau-a-decouper
L’association Art Ici&Là, propose des bons cadeaux de 30, 50 ou 100 euros  pour offrir à vos amis stages, adhésions à l’associations, voyages-peintures… Une belle idée pour faire plaisir avec art!
– A Hendaye!
L’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque, se produira le vendredi 12 décembre à 20h30  au théâtre Les Variétés à Hendaye, pour un spectacle intitulé  « L’histoire du soldat ». C’est un conte musical pour famille et jeune public, joué et dansé, composé par Igor Stravinsky.
affiche40x60-sbp

L’histoire du soldat est inspirée d’un conte populaire russe, reprise par l’écrivain suisse Charles-Ferdinand Ramuz et composée par Igor Stravinsky. Sept instruments portent un récit dramatique, où comédiens et danseurs dessinent des paysages multiples. Le caractère populaire et l’apparente simplicité de l’oeuvre dissimulent une maîtrise absolue de la composition où le violon joue un rôle prépondérant. Véritable théâtre musical contrastant entre musique populaire et savante, l’Histoire du soldat se distingue également par une remarquable maîtrise du rythme, laissant pointer quelques influences d’un jazz naissant. Avec  les comédiens Françoise Dorgambide, Fabien Lupinelli, Samuel Jego, les danseurs Fabrice Loubatières et Magali Praud, Arnaud Aguergaray, violon, Thierry Leroy, clarinette, Joanna Pensec, basson, Stéphane Goueytes, cornet, Jérôme Capdepont, trombone, Marin Béa, contrebasse et Antoine Gastinel, timbales, sous la direction générale d’eduardo Lopes.

– A la Maison basque de Paris, deux manifestations intéressantes à signaler:
Le samedi 6 décembre, la Maison Basque de Paris accueille les groupes de danses Larraiza Dantzari taldea de Lizarra-Estella et Erreniaga Abesbatza de la Cendea de Cizur pour célébrer une belle journée placée sous le signe de la Navarre!
unnamed

17h : Atelier/initiation danses à PEE animé par le groupe Larraiza dantzari taldea de Lizarra/Estella, 18h : Concert de Erreniaga Abesbatza au Temple Pentemont de Grenelle – 106 rue de Grenelle 75007 PARIS (gratuit), 19h : Apéritif musical à PEE, 20h : Spectacle de danses à PEE par Larraiza dantzari Taldea (5€ pour les non-adhérents) et 21h : Repas navarrais à PEE – Réservation par téléphone au 01.40.10.11.11 (22€, inclut le spectacle de danse).

Le 13 décembre, place à Olentzero!

-1

Pour infos: www.eskualetxea.com

De très jolis moments en perspective! Bien des villes ne nous informent pas ou ne disposent pas de sites d’information! St jean de Luz, Hendaye, entre autres , manquent à l’appel! C’est dommage car nous ne demandons qu’à relayer leurs actualités comme celles des artistes et autres compagnies ou lieux dédiés aux spectacles vivants! Nous vous rappelons qu’il est encore possible de compléter cet Agend’Arts!

Un bon et riche  décembre à tous!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 429 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier