Festivals

Published on novembre 7th, 2015 | by MagMozaik

0

7ème Colloque International Nord Sud: Le pari réussi d’un vrai dialogue culturel

Depuis le premier colloque en 2001, espace d’échanges et de rencontres imaginé par Gaël Rabas et Adama Traoré, cette aventure atypique a été portée à bout de bras par le Théâtre du versant, accompagné en cette belle initiative, par de multiples  partenaires culturels et institutionnels mais aussi des mécènes locaux . Avec 80 personnalités issues de quelque 20 pays, la 7ème édition s’articule autour d’un thème très actuel que fait également sien le projet Donostia 2016: La diversité culturelle comme fait de société et de citoyenneté. L’occasion de mettre un focus sur les ambitions de cet événement désormais incontournable et d’en dévoiler la riche programmation

Un rendez vous majeur biennal

Ce rendez-vous très particulier a surgi en 2000 d’un constat fait par deux hommes de culture, aux antipodes géographiques et géopolitiques. Comment créer, ex nihilo, un espace d’échanges et de rencontres entre un monde émergeant et un monde repu, riche, “mais où les artistes crient famine?” Comment rassembler en un seul lieu de métissage culturel et de pluridisciplinarité, artistes, experts, universitaires, journalistes et opérateurs culturels de terrain, venus de tous les coins d’Europe et des pays francophones ou non, tels que le Canada, l’Amérique centrale avec le Mexique ou la Guyane, l’Amérique du sud avec le Chili ou le vénézuela, Haïti, l’Afrique avec le Mali, le Sénégal et autres Bénin et, cette année, la zone polynésienne ou plutôt maori, d’Hawaï à Tahiti, en passant par la Nouvelle Calédonie? Comment, dans tous ces pays aux conditions d’accès ou d’exercice de la culture très différentes – et souvent difficiles-, réunir acteurs, compagnies de théâtre, danseurs, musiciens, conteurs, éditeurs, écrivains, organisateurs de manifestations ou de rencontres, responsables de lieux de spectacles ou d’organismes institutionnels, autour de débats, de rencontres, et de spectacles connexes?

Le challenge avait tout l’air d’un miracle annoncé mais c’est plutôt, en cette 7ème édition, de vraie reconnaissance sur une manifestation nécessaire et unique dont il faudrait parler, n’en déplaise à Gaël Rabas qui a su, avec de petits moyens, déplacer des montagnes d’enthousiasme et de passion pour une manifestation de très haute qualité au fil des années.

Preuve d’une belle réussite? L’importance et le nombre des intervenants qui, pour certains, depuis bien longtemps, répondent présent! L’implication extraordinaire de multiples partenaires institutionnels et culturels qui apportent leur contribution pluridisciplinaire ou financière à cet événement majeur ancré sur Biarritz, terre de métissage, d’accueil et de transfrontalité. La participation active de nombreux mécènes prêts à soutenir, en 3 jours denses et riches en échanges, la démarche inventive de Gaël Rabas et Adama Traoré. Et surtout les effets concrets de ces rencontres qui, en quelque 15 ans, ont su aboutir à 12 projets, menés à bien, de co-productions, directement issues de dialogues en marge du colloque. Le prochain projet naitra lors de cette édition avec le Mexique et sera arrimé au Festival Biarritz Amérique Latine.

Les partenaires de cette passionnante aventure ? La ville de Biarritz, bien sûr, fervent soutien depuis l’origine du Versant, et qui accueille le colloque au Casino municipal, mais aussi le Malandain Ballet de Biarritz, la ville d’Anglet où vont se dérouler les spectacles de théâtre dans les soirées du colloque, la ville de Bayonne à travers le Conservatoire Maurice Ravel, l’ORBCB et la Scène Nationale, le Conseil départemental, le Conseil régional (OARA) et l’Etat à travers l’OIF (francophonie). A ces partenaires se joignent le cinéma Le Royal et la Médiathèque de Biarritz, sans compter les multiples mécènes et sponsors qui permettent l’accueil et le séjour des intervenants du colloque (hôteliers, restaurateurs, Carrefour, Europcar) sans oublier la Scène nationale qui prête tout le matériel de sonorisation des 6 débats du colloque, le parrainage de l’UNESCO pour la diversité culturelle et celui du Ministère de la Culture pour la diversité culturelle et le rayonnement international.

Coût de l’opération? 50 à 60 000 euros mais en réalité une somme que l’on pourrait multiplier par 4 si n’intervenaient pas les bénévoles très actifs, et les partenaires en apports marchandises ou services! Il convient de saluer à cet égard toute l’équipe du Versant, notamment Barbara Parisi qui, avec Adama Traoré a mis en place le programme du colloque, Christian Dubois, l’indispensable régisseur du Théâtre, et Nathalie Salaberry qui chaque jour nourrira une centaine de personnes au Versant, midi et soir!

La diversité culturelle au coeur des pratiques sociales

Les 6 débats proposés s’articulent autour d’un même questionnement essentiel: Comment la diversité culturelle s’inscrit-elle au coeur des pratiques sociales au quotidien ou comment peut-elle s’y inscrire? Un thème qui recouvre bien des réalités diverses et des domaines pluriels. Un thème qui met en parallèle identités culturelles et identités des sociétés en une multitude de dialogues et de sujets abordés comme la réappropriation des cultures traditionnelles, le rôle des cultures dans le développement local ou la revitalisation des langues, ou bien encore le rôle des institutions dans la préservation de patrimoines culturels immatériels.

Des débats fortement amplifiés par la présence de grandes personnalités intellectuelles et culturelles dont la contribution promet des dialogues de haut niveau, du mercredi au vendredi, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00. Nous ne détaillerons pas ici toutes les pointures présentes ni tous les thèmes de discussion proposés puisque, tous les jours, nous rendrons compte du colloque en mettant l’accent sur les lignes de force abordées. On s’attachera particulièrement, à l’aube de Donostia 2016, aux belles connexions entre identités, notamment linguistiques, des peuples, et les cultures, traditionnelles, réappropriées ou nouvelles qui en sont l’apanage.

Des séances qu’on attend passionnantes et passionnées dont Adama Traoré et Gaël Rabas s’improviseront les modérateurs. Des débats en accès libre où s’imprimeront les sensibilités culturelles des quatre coins du monde avec toute la diversité, souvent difficile à vivre ou imaginer, des situations d’accès ou de pratiques de la culture, inscrites en des contextes politiques souvent conflictuels. Des séquences que fréquenterons les jeunes élèves du Conservatoire Maurice Ravel, tant il est vrai que les futurs comédiens nourrissent leur art d’une bonne connaissance des histoires théâtrales et culturelles. Mais gardons en tête ces quelques mots emblématiques de Jean-Marc Tera’ituatini Pambrun, qui, à coup sûr, guideront avec dignité les réflexions: “Notre identité n’est pas négociable”.

Spectacles pluridisciplinaires en marge!

En marge du colloque de très jolis spectacles se positionnent sur Anglet et Biarritz. Le théâtre occupe, bien sûr, une place de choix avec des pièces aux sujets forts, émouvants et parfois âpres. Les 16 et 17 novembre, “le Bambou noir”, fort d’un énorme succès qui se propage de la Polynésie à la Guyanne en passant par l’Aquitaine-Vendée, revient en deux magistrales représentations. Une superbe création dont nous avons très largement parlé lors de ses débuts sur les planches du Versant. C’est à 20h30 et on espère que les gagnants de notre loterie du 11 octobre dernier se précipiteront pour en déguster les saveurs maoris. Le 19 novembre à 20h30 le chapiteau spectacle de Baroja accueillera “Anima Sola” de Guillermo Navarro et le 21 novembre, en ce même lieu à 17h00, Kodjo Roger Atikpo, acteur, co,teur et maître de kora togolais nous régalera de son “Fromager”.

Thierry Malandain ne saurait manquer un tel rendez vous! Le 18 novembre à 20h30, dans le Grand Studio de la Gare du Midi, il nous offrira, en avant première, une répétition publique de sa nouvelle oeuvre chorégraphique: “La belle et la bête”, tandis que le 20 novembre à 19h00, le Royal nous proposera le superbe film de Rolf de Heer, “Charlie’s Country” où l’histoire magnifique de cet aborigène décidé à vivre selon ses coutumes ancestrales en opposition avec la société australienne et contre l’avis de son propre peuple.

Enfin, point d’orgue symbolique des enjeux et thématiques de tolérance du colloque, le concert des “Ambassadeurs” organisé par la Scène Nationale le 21 novembre à 20h30 au théâtre Quintaou. Un très beau spectacle mené par 12 musiciens maliens sous l’égide de Salif Keita et dont les bénéfices iront à la fondation de ce dernier en faveur des populations Albinos victimes de préjugés et, pour d’absurdes craintes ancestrales, sont martyrisés au quotidien. Un concert à la croisée métisée de multiples courants musicaux africains à ne pas rater.

Signalons 3 superbes expositions au Versant auxquelles nous consacreront un reportage spécial tant elles coincident avec les thématiques culturelles développées lors du colloque. Phil Totem expose là ses tikis inspirés des multiples iles de culture maori, d’Hawai à la Nouvelle Zélande en passant par les Marquises, l’ile de Pâques et Tahiti. Des sculptures vibrantes d’émotion et de finesse réalisées avec les essences de notre territoire comme le cèdre, le chêne ou l’acacia. A ses côtés les toiles du défunt Javier Mariano, très inspiré par Gauguin. Enfin, l’océan indomptable, tantôt serein tantôt furieux, vit dans les oeuvres du japonais Mayumi, tombé amoureux de la côte basque si proche d’Hawai… On ne saurait passer enfin sous silence les beaux objets de manu, puits de science sur l’origine des maoris et leur culture, et Teuhi Teina Ronald, superbe acteur du “Bambou noir”, dont la grande famille représente la moitié de Tahiti, dixit Gaël rabas! A suivre donc!

Un événement phare que vous seriez impardonnables de rater!

www.theatre-du-versant.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com


This Post Has Been Viewed 207 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier