Personnalités arts et cultures

Published on février 13th, 2015 | by MagMozaik

0

7 questions…au carburateur!

Xavier Ray, dit X-Ray et Claude Billès forment, depuis 2008, un duo créatif, pour le moins étonnant, qui aime s’aventurer sur les chemins de traverse de l’art global au service de concepts ou de messages forts qu’ils souhaitent véhiculer à travers leurs oeuvres. S’ils accueillent parfois, dans leur “laboratoire” de la Floride à Bayonne, d’autres artistes amis à l’occasion de marchés de l’art, ils fonctionnent la plupart du temps en binôme sur des projets où la grande richesse de leurs talents s’exprime en multiples supports. Art numérique, photo, peinture, musique, scénographie, performances poétiques ou théâtrales, constructions architecturales et videos s’imbriquent en compositions toujours uniques sur des thèmes, souvent environnementaux, qui font sens! Tel fut le cas d'”Igloo”, superbe exposition éphémère qui posait en créations fortes et novatrices le douloureux problème du devenir de la faune et de l’homme dans un contexte arctique de réchauffement climatique. Un témoignage écartelé à fleur d’émotion, rythmé par les inuits, les baleines ou les espèces en voie d’extinction, tél l’ours blanc. Nous avons suivi leur parcours insolite en quelques questions simples, histoire de mieux les cerner ou tenter de le faire!…

DSC_2695

Claude Billès, Romuald et X’Ray

Un parcours passionnant?

Rien ne prédisposait les deux compères à vivre aujourd’hui l’intense expérience du “Carburateur”, si ce n’est leur envie commune de sortir du carcan trop étroit d’un mode d’expression artistique confiné, pour l’un, au registre du numérique ou des couvertures de CD, et pour l’autre à la peinture. Une envie irrépressible d’inscrire leurs talents en une palette bien plus large et riche de supports les fait se réunir du côté du sud est… L’envie aussi de mettre au service de leurs messages humanistes engagés tout un arsenal de moyens artistiques finement dosés entre eux pour donner plus de sens et de force à leurs implications. Eclatés donc les cadres académiques imposés! Franchies les frontières artificielles entre la musique, la video, la peinture,la création numérique,  la photo, la scénographie, l’art de la lumière ou la déco design, avec toutes les transgressions et décalages dont leur imaginaire les habille, avec émotion et subtilité! Histoire de bien déstabiliser les schémas de pensée et de perception de leurs visiteurs! Histoire aussi de leur insuffler , d’emblée, une vision neuve de ce que disent d’eux ou de leur manière d’expliciter le monde leurs expositions ! Tout a commencé avec El Bos ( O barré à la scandinave!) puis diverses galeries dont la César Galerie sur Biarritz jusqu’à fin 2013. Le carburateur, lui, démarre en 2012!

DSC_1990-620x350

L’Igloo

Le Bos et 537718? C’est quoi?

” En fait, cela participe du même esprit calculatrice! Lorsque nous sommes arrivés à Saint sébastien pour chercher un local nous nous sommes garés sur une place de parking dont le numéro à l’envers donnait El Bos, tout comme Billès sur une calculatrice donne à l’envers 537718! Ce délire numérique nous est resté comme un marque de fabrique! “

Quelles sont vos relations avec les autres artistes et avec les écoles d’art?

“Nous avons initié les markets en accueillant des artistes amis de manière épisodique pour bien faire connaître notre espace et réfléchissons aujourd’hui à de nouvelles formes de collaborations, car rien de doit rester statique ou routinier. Notre ambition est de surprendre et de nous surprendre nous mêmes constamment et nous nous orientons aujourd’hui vers un axe street art où nous pourrions inviter des graffeurs de Saint Sébastien . Pour les écoles d’art, le temps nous manque pour envisager des échanges mais nous y pensons sérieusement car il est important pour nous de transmettre le flambeau à de nouveaux talents en herbe et la demande est d’évidence très forte. Nos actions pédagogiques existent néanmoins puisque dès lundi 16 février, nous organisons des ateliers de sérigraphie pour adultes et nous disposons de tout le matériel pour ce faire (60 euros pour mercredi et jeudi prochains de 14 à 18h00). Nous entretenons du reste d’excellentes relations avec “Space Junk”, galerie avec laquelle nous avons travaillé pour les “Vénus” et sur des ateliers Bayonne nord de sérigraphie.”

10387483_772231442859419_7789148836781668357_n

Vos projets?

Les 10, 11 et 12 avril prochains nous préparons une nouvelle exposition, V’ROOM. V comme versatilité ! Des espaces modulables, à l’instar de ce que nous avons réalisé avec l’Igloo, sauf que là il s’agira d’un loft avec une entrée et une sortie pour le moins particulières et décalées mais c’est une surprise! Pour cela Romuald, alias “Casacosi”, nous a rejoint en résidence. Il excelle dans l’architecture d’intérieur et le design, notamment mobilier. Sur ses structures, nous grefferons nos délires et nos imaginaires de créatifs! Dépaysement assuré! Nous pouvons juste, sans déflorer l’expo, dire que le trompe l’oeil et le clin d’oeil seront de la partie pour mieux dérouter le public!

Comment vivez vous et faîtes vous exister cet espace incroyable?

Nous vivons de ce que l’on vend. Le label El Bos est présent dans de nombreuses boutiques mais il faut se bouger tous les jours pour réaliser des performances, des expositions ou créer des sérigraphies pour des produits commercialisés.  Affiches, étiquettes de bouteilles…

Saint Sébastien 2016? C’est pour vous?

Bien sûr, nous y pensons sérieusement, même si pour l’heure nous ne savons où nous adresser pour développer nos idées. Mais nous comptons sur nos contacts pour réussir à nous ancrer au coeur de cet événement majeur.

Dernière question… Improvis’art!

point d'interrogation,vecteur

– Quand vous avez la tête à l’envers, qu’est ce qui vous la remet à l’endroit? (X: Xavier, C: Claude et R: Romuald)

C: Le café! X: L’aspirine et R: la chaudière!

– Qu’est ce qui vous fait lever le matin?

R: L’envie!,X: très prosaiquement le réveil!, C: Mon fils qui me téléphone!

– Qu’est ce qui vous met dans une rage folle?

R: la corruption sous toutes ses formes, X: L’incompétence, C: Quand on m’en demande trop ou que je ne sais pas dire non! les deux étant liés finalement.

– Votre devise?

C: Ce n’est pas le résultat qui est important mais le chemin qu’on prend pour y arriver et c’est cela qui m’émerveille toujours!

Votre épitaphe?

C: Putain déjà? j’aurais bien aimé continuer!, X: On the road again! et R: Pas loin d’y arriver, m’a manqué un peu de temps!

Une belle rencontre et notez bien dans vos tablettes l’expo à venir V’ROOM!

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 267 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier