Le temps d'aimer la danse 25 ans

Published on septembre 9th, 2015 | by MagMozaik

0

25 ans de grâce et de passion

Du 11 au 20 septembre prochain, Thierry Malandain célèbre 25 ans de passion et de virtuosité partagés avec son public, amplifié d’année en année au rythme d’une notoriété désormais internationale. 25 ans? Le temps d’aimer la danse, le temps d’aimer Biarritz et ses fidèles spectateurs, le temps d’aimer les structures chorégraphiques expériementales, les actions pédagogiques ou transfrontalières avec Saint Sébastien. Un anniversaire flamboyant centré sur deux grands thèmes: le traitement de la musique et du silence et la danse basque sous toutes ses formes anciennes ou contemporaines.

Petite piqûre de rappel historique!

En février dernier nous passions une journée avec le Centre Chorégraphique National Malandain Ballet Biarritz à la rencontre de son génial et si humble créateur et des danseurs de la troupe. Une révélation artistique sensible et terriblement humaine que nombre d’entre vous avait apprécié et largement diffusé sur les réseaux sociaux. L’occasion surtout de lever le voile sur une structure riche de multiples départements et actions diversifiés et créatifs. Nous vous invitons, en préalable à ce “magifique” festival, à redécouvrir notre reportage d’alors! www.magmozaik.com/une-journee-avec-le-malandain-ballet-biarritz/

Le Temps d’Aimer la Danse reflète très exactement, en un concentré incisif, élégant, gracieux et  subtil, sur près de 10 jours trop brefs, l’immense, colossal et superbe travail mené chaque année avec ambition et souci d’excellence par le CNN Malandain Ballet Biarritz.  Pour un budget avoisinant les un million d’euros, cette manifestation phare et lumineuse propose, en collaboration avec bien des partenaires institutionnels majeurs, compagnies et lieux de représentations, des spectacles ( 29 troupes pour 42 rendez-vous!) mais aussi des expositions étonnantes (une multimédia sur 150 m2 à la Crypte Sainte Eugénie du 11 septembre au 11 octobre grâce à l’Institut Culturel Basque et une seconde à la Médiathèque consacrée aux photos de Gabrielle Duplantier), des conférences, des ateliers et bien sûr, l’incontournable Gigabarre sur la Grande Plage! 1 à 2 ans de travail pour nous offrir, en écrin d’espaces, ce petit joyau magique de virtuosité.

Quand la musique illustre l'éclectisme de la danse

Comme à son habitude le festival aborde, en d’ infinies variations et nuances, tour à tour épurées et silencieuses ou foisonnantes et hurlantes, tous les registres de la danse contemporaine, des troupes prestigieuses, en des répertoires novateurs ou classiques revisités,  aux compagnies plus expérimentales aux créations déroutantes parfois. Espagne, Slovénie, Algérie, Burkina Faso, Israël, Pays Bas, Brésil, Belgique et multiples contrées de France… Tous nous entrainent vers des cultures, des perceptions du corps et des univers troublants venus du monde entier en une belle universalité de langage gestuel et musical (ou non!) exprimée, jusqu’aux limites élégantes ou torturées des corps, par des talents confirmés ou de jeunes artistes ou chorégraphes en devenir.

Nous ne pouvons certes détailler tous les spectacles et toutes compagnies présentes. Nous en suivrons quelques uns avec toute la passion que nous inspire le Malandain Ballet de Biarritz, ce festival précieux, exigeant et nécessaire et les petits bijoux rares qui nous seront proposés là. Pour le détail de la programmation, les lieux (Gare du Midi et Casino) et les tarifs voir:www.letempsdaimer.com. Signalons simplement la soirée d’ouverture inscrite en un écrin océanique au Port Vieux en plein air avec au programme, dès 21h30, Estro sculpté par toute la troupe du ballet Malandain et Monger, présenté en avant première française par les danseurs du Ballet Junior de Genève sous la direction du chorégraphe Barack Marshall. Nous y consacrerons un vrai coup de coeur! A noter également la présence du CNDC d’Angers pour Event sur une chorégraphie de Merce Cunningham et, petite perle, Kukai Dantza et Tanttaka Teatroa, création contemporaine ancré dans la tradition des danses basques.

Scène en ville

Le principe de Scène en Ville reste identique aux éditions précédentes. Esplanade du Phare, Place Sainte Eugénie , Parvis de la Gare du Midi et Jardin Public accueillent 6 spectacles en plein air et matinée avec également la possibilité de rencontrer dès 12h30, chorégraphes et danseurs en répétitions publiques d’autres spectacles donnés en soirée comme Kukai Dantza . Il s’agit cette année encore de créations quelque peu expérimentales et inédites avec la mise en avant, selon le thème de cette édition, la mise en avant de troupes qui se consacrent à revisiter les codes traditionnels de la danse basque (voir programme, dates, lieux et horaires de représentations sur le même site)

Gigabarre, rencontres et ateliers à profusion!

Outre les répétitions publiques, de multiples rencontres permettent à de futurs professionnels et talents en herbe de se produire en public: Lauréat des rencontres UPPA Danse/ Le microscope, Lauréats du concours international de l’USB et jeunes pousse du Centre de Formation Professionnelle de Biarritz… Le devenir de la danse passe par ces pépinières désormais bien reconnues.

A la Gigabarre du promenoir de la Grande Plage, 2 virtuoses pour d’impétueux exercices les 13 et 20 septembre à 11h00. Jean-Philippe Dury, chorégraphe d’Elephant in the Black Box Company cédera ensuite la place à Richard Coudray, maître de Ballet de la troupe Malandain.

 3 ateliers s’offrent aux amateurs. Au Grand Studio, le 14 septembre, Salia Sanou propose, de 18 à 20h00, un atelier de danse africaine. Le 18, même heure, Samir Calixto change de registre avec la danse contemporaine. Enfin le Département Image de la Médiathèque expérimente un atelier video autour de Live & Danse &Die, du 8 au 15 septembre, date à laquelle les videos seront présentées dans le hall de la Médiathèque.

Cinéma et conférences complètent le programme. 4 documentaires sont projetés à la Médiathèque des 15 au 17 septembre à 15h00. Le Royal offre en avant première le 10 à 20h30 “Desert Dancer” de Richard Raymond. L’histoire vraie d’Afshin Ghaffarian qui a tout risqué pour réaliser son rêve de danseur. L’auditorium de la Médiathèque accueille 2 grandes conférences le 12 à 11h00 et le 17 à 18h00. Premier thème abordé par Rosita Boisseau, journaliste: La place de la danse amateur dans la danse contemporaine. Et puis, dans la lignée d’On achève bien les chevaux”, les marathons de la danse en Europe de 1931 à 1960. Terrifiant!

Deux expositions majeures

Le patrimoine culturel basque se met en scène à la Crypte Sainte Eugénie et à la Médiathèque à travers 2 grandes expositions consacrées à l’histoire et aux rituels des danses basques traditionnelles, en collaboration étroite avec l’Institut Culturel Basque.

Du 11 septembre au 11 octobre l’Institut Culturel Basque nous propose une exposition multimedia sur 150m2, Soka. Un panorama en document inédits de ce qui constitue l’un des fondements essentiels de l’identité et de la culture basques, conçu en 4 langue avec 300 documents visuels, videos et sonores. Cette manifestation itinérante est produite en collaboration avec les Affaires Culturelles de Biarritz et la Diputacion de Gipuzkoa. En parallèle, la Médiathèque se met à l’heure d’Eclats de Danse (Dantza Izpiak), avec une trentaire de photos noir et blanc réalisées d’octobre 2014 à juin 2015 par Gabrielle Duplantier.

Deux expositions qu’enrichissent deux belles intiatives du Département Image et des Rocailles. Julien Conan et Gaël Domenger s’interrogent sur les rapports étroits entre l’homme et la nature à travers la danse. C’est Debussy 3.0 et du 11 au 19 septembre.  Photographier et filmer la danse, tel est le propos de l’ESA des Rocailles qui, le 18 septembre à 18h00 organise une présentation publique de ses travaux.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 89 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier